Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales     L'entretien EAF    Coaching scolaire      Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018  -  L'actualité du brevet 2018

La poésie engagée, définition et étymologie. Fiche brevet.

DNBac

 

Etymologie et définition de la poésie et de poésie engagée :



L'étymologie


La poésie vient du latin poesis (« poésie, art poétique, œuvre poétique »), lui-même issu du grec ancien ποίησις, poíêsis (« action de faire, création »).

Définition

La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers, mais qui admet aussi la prose, et qui privilégie l'expressivité de la forme, les mots disant plus qu'eux-mêmes par leur choix (sens et sonorités) et leur agencement (rythmes, métrique, figures de style).

Engager


Etymologie : du francisque wadi, gage.

Engagé
Qui prend position pour des problèmes politiques ou sociaux

Engager, c'est mettre en gage, donner en gage. Exemple : engager ses bijoux au Mont-de-piété.
C'est aussi lier par une promesse qui doit être exécutée, par une convention qui doit être respectée.


L'engagement est l'acte ou l'action d'engager quelque chose, ou de s'engager à accomplir quelque chose. C'est également le résultat de cette action.


Qui prend position pour des problèmes politiques ou sociaux

Poésie engagée

La poésie engagée invite le lecteur à réfléchir et à prendre parti dans la cause défendue par celle-ci. Elle soutient en général une cause politique, culturelle, morale, sociale ou même religieuse. Toute poésie a besoin de l’engagement de l'auteur dans la conquête d'un langage propre à chaque poète, elle est donc vraiment considérée comme une poésie engagée quand il donne son avis à travers son texte sur un sujet qu’il pense important.

 

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017