- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Rousseau, les Confessions, live I, oeuvre autobiographique. L'analyse de l'autobiographie au collège

DNBac

 

 

Texte étudié : Rousseau, les Confessions

"Je forme une entreprise.... que cet homme-là."




***** Pourquoi parler de soi?

Objectifs :


- comprendre les enjeux de l'autobiographie
- Identifier les obstacles et l'écriture de soi
- Définir le pacte autobiographique



Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature; et cet homme, ce sera moi.

Moi seul. Je sens mon cœur, et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus; j'ose croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre. Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m'a jeté, c'est ce dont on ne peut juger qu'après m'avoir lu.

Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre à la main, me présenter devant le souverain juge. Je dirai hautement: Voilà ce que j'ai fait, ce que j'ai pensé, ce que je fus. J'ai dit le bien et le mal avec la même franchise. Je n'ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon; et s'il m'est arrivé d'employer quelque ornement indifférent, ce n'a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire. J'ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l'être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus: méprisable et vil quand je l'ai été; bon, généreux, sublime, quand je l'ai été: j'ai dévoilé mon intérieur tel que tu l'as vu toi-même. Être éternel, rassemble autour de moi l'innombrable foule de mes semblables; qu'ils écoutent mes confessions, qu'ils gémissent de mes indignités, qu'ils rougissent de mes misères. Que chacun d'eux découvre à son tour son cœur au pied de ton trône avec la même sincérité, et puis qu'un seul te dise, s'il l'ose: je fus meilleur que cet homme-là.



Présentation du texte : Il s’agit donc de trois paragraphes qui précèdent le début de la relation autobiographique. Ces trois paragraphes sont eux-mêmes inscrits sous le signe de l’épigraphe : « Intrus, et in cute ».

Dans ce préambule, Rousseau définie le (son) projet autobiographique et il le caractérise dans son originalité. Ce faisant, il fait son propre portrait. Il se révèle une certaine composante de sa psychologie. Il fait en filigrane son propre portrait.




Questions : Eléments de réponses

1 - Que promet Rousseau dans le premier paragraphe?


Dans le premier paragraphe, Rousseau veut marquer sa différence, sa distance avec les autres hommes. Selon lui, il n'y a de comparaison possible avec personne "qui n'eut jamais d'exemple... cet homme ce sera moi".
Il souligne la singularité de son moi et la singularité de son oeuvre. "Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur". il présente son ouvrage comme unique : sans précédent et sans postérité

2 - A qui s'adresse l'auteur dans ce paragraphe?

Le narrateur parle en son nom. Le narrateur=auteur= personnage. Il est le plus souvent le sujet des phrases. Le lecteur est le seul destinataire au début du texte.

3 - Dans la partie suivante : "je n'ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon... jamais ce que je savais être faux"

La partie met en avant l'obsession de la vérité, l'obsession de la transparence et de l'adéquation entre les faits et ses dires : "je n'ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon...", il y a une insistance sur la sincérité

- je n'ai rien tu de mauvais/rien ajouté de bon
l'exigence de vérité se traduit par les antithèses
- taire/ajouter
-Mauvais/bon

4 - Quelles sont les limites à l'entreprise de Rousseau. Les difficultés qu'il risque de rencontrer et qui sont déjà évoquées ici?

Les limites et les difficultés sont évoquées. La sincérité introduit une certaine obsession du mal : "ce n'a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire"

Donc la mémoire est une difficulté propre à l'écriture autobiographique.
Au-delà du problème de mémoire entre le "je enfant" et le "je adulte", il y a la question de l'objectivité des faits rapportés : fin du troisième paragraphe ( citer)



Synthèse : Quel engagement prend l'écrivain qui rédige son autobiographie?
Quels sont les enjeux de l'autobiographie?

 

DNBac

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau