- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Questionnaire sur le lion de Kessel : contrôle de lecture niveau collège

DNBac

 

Questionnaire sur le lion de Kessel


Kessel

1. Quel est le lieu et la date de naissance de Joseph Kessel ?
2. Quand est-il mort ?
3. Citez les trois pays où s’est déroulée son enfance.
4. Quel était son métier ?
5. Citez quatre pays dans lesquels il a effectué des reportages.
6. Quelle est la source d’inspiration de ses romans ?
7. Quand est-il élu à l’Académie Française ?
8. Quel roman lui vaut d’y avoir été élu ?
9. Quel est le titre du reportage qui correspond au Lion ?
10. Quel chant – hymne de la Résistance – a-t-il écrit avec son neveu Maurice Druon ?


Objectifs : étudier le début du roman et la construction progressive d’une atmosphère
+ identifier des indices révélateurs de la suite du roman


• Par quel type de phrase débute le roman ? → une question : c’est donc un début sous le signe de l’interrogation, de l’incertitude
• Quand ? → « au sortir du sommeil, le jour commençait à peine »
• Où ? Pour cela relevez quelques mots de vocabulaire indiquant que l’action se passe dans un pays exotique, africain. → « noix de coco, tribu, hutte, singe, vêtements de brousse »
• Quel est le temps grammatical qui domine dans cet extrait ? → imparfait + plus que parfait
• Pourquoi ? → une description
• De quoi ? → du « IL » de la question qui ouvre le roman
• Relevez toutes les expressions qui caractérisent ce «IL» : pinceau léger et râpeux ; taille d’une noix de coco ; courte fourrure de cette même couleur ; en peluche ; loup de satin noir ( ≠ fond blanc des murs crépis ); cet incroyable envoyé de l’aube ; une boule mordorée ; ombre et fumée en même temps
• Que fait ce singe au début du roman ? → il réveille le narrateur : à l’ouverture du roman, le narrateur ouvre les yeux sur un nouveau jour qui se lève.
+ observe le narrateur cf « examinait » l.7
• Qui observe qui ? → renversement des rôles : les animaux qui observent les hommes
• D’ailleurs dans le portrait du singe, comment le narrateur met-il en valeur les yeux de l’animal ? → mentionnés après les deux points du 2nd paragraphe
• Relevez le champ lexical de la vue : paupières, voir, examinait, yeux, apercevoir, regard, yeux
• Quel sentiment est exprimé par les yeux du singe ? → pitié : le sentiment qui va prévaloir dans la famille Bullit

Un portrait en contraste : les deux visages de Patricia

• Le narrateur est-il le seul à connaître les deux visages de Patricia ? → non, ses parents le connaissent aussi
• Est-elle déchirée entre ces deux visages ? → oui
• Lequel est le vrai ? → aucun des deux et les deux à la fois

Un portrait par assimilation : l’homme e(s)t la bête : le portrait de Bull Bullit
• A quel animal Bull Bullit est-il assimilé dans ce portrait ? → un lion
• Relevez tous les termes qui peuvent référer à l’animal dans ce portrait.
Puissance, très long de jambes, ossature massive, chair épaisse, vitesse et souplesse, teint de bois brûlé, poitrail, cheveux drus et hirsutes + rouges, masque, mufle


: la rencontre de King

• Quel est le thème de ce passage ? → la rencontre du narrateur et de King
• Mais n’y a-t-il pas un troisième personnage dans cette rencontre ? → Patricia, intermédiaire mais il y a trois personnes dans cette rencontre
• Qui est King ? → le lion
• Comment appelle-t-on communément un lion ? → le roi des animaux
• Que signifie « King » ? → roi ► ironie du nom
• Comment réagit King lors de cette rencontre ?→ 2 moments :
 grondement → OUIE car « vu » → VUE ( : encore une fois le sens qui domine)
 mouvement de la queue
• A quoi le narrateur compare-t-il la queue de King ? → à une lanière de fouet
• Qu’éprouve le narrateur ? → de la peur
• De quelle façon cette peur est-elle caractérisée ? → par 2 adjectifs dépréciatifs : « vulgaire, misérable » et il connaît également ses sentiments
• Que pense-t-il de Patricia ? → folle

texte : la manyatta

• Quel est le sujet de cet extrait ? → la découverte de la manyatta par le narrateur
• A quel type de texte cela donne-t-il lieu ? → texte descriptif
• Où en sommes-nous de la construction de la manyatta ? → la fin
• Le narrateur assimile la manyatta à un animal : de quel s’agit-il ? → une chenille
• Sont ils humains ces ennemis ? → non
• Qui sont-ils alors ? → enracinement, attachement, pesanteur
• Pourquoi ? → parce qu’il s’agit d’un peuple nomade, « les passants éternels »

le combat Bullit / King

• Qui parle au début de cet extrait ? → Bullit
• De quelle façon Bullit appelle-t-il King ? → « garçon, mon garçon, mon fils »
• Alors pourquoi ce combat ? → une sorte de compétition pour savoir « qui est le plus fort »
• Est-ce un véritable combat ? → non, seulement un jeu
• Qui gagne ? → Bullit

Extrait: la mort du roi

1. Approche du destin

• De quelle épreuve s’agit-il ? → le rite de passage
• Mais quelle est la différence ? → il est venu seul
• Pourquoi précise-t-on le morane ? → on insiste sur son statut : il n’est pas encore adulte
• Pourquoi est-il venu ? → 2 raisons : passage à l’âge adulte + épouser Patricia

2. La montée des périls


• Qu’éprouve Patricia à l’approche d’Oriounga ? → épouvante, angoisse, peur
• Comment cela se traduit-il ? → elle crie en masaï
• Pourquoi ? → pour se faire comprendre d’Oriuonga et parce qu’elle a reconnu le danger

3. Le combat Oriounga / King

• Quelle est la réaction de Patricia à la blessure de King ? → elle lance King contre Oriounga
• Est-ce que ce combat est égal ? → non, le combat n’est pas égal mais il s’agit d’un combat d’égal à égal : 2 crinières / 2 fauves
• Pourquoi Patricia pense-t-elle qu’Oriounga doit mourir ? → parce qu’il a blessé King

4. La mort du roi

• Quels sont les deux termes qui caractérisent le dénouement de cet extrait ? → « simple et prompt »
• Combien de balles Bullit tire-t-il ? → 2

 

 

Date de dernière mise à jour : 31/07/2017