- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Rimbaud, le Dormeur du val, analyse niveau 3ème : la poésie engagée, étude de la versification

DNBac

 

Le Dormeur du val

Rimbaud





Objectifs :
Revoir les règles de la versification
Etudier un poème engagé





Arthur RIMBAUD (1854-1891)


Le dormeur du val


C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.





Compréhension de la poésie :


Comparez le premier et le dernier vers. Quel mot est repris? Quelle couleur peut-être associée à ce mot? Les couleurs sont-elles les mêmes? Quel est l'effet produit?


Quelques notes pour vous aider :


Une mise en scène impressionniste

Le lecteur pourrait lire ce poème comme on regarde un tableau impressionniste, de façon progressive. Ainsi, il aperçoit d’abord d’assez loin le Val « trou de verdure », viennent ensuite à sa vue, les différents éléments de la nature comme « la rivière » vers 1. Le mot "trou" associé à la verdure, "un trou de verdure" connote la couleur verte. Ce même mot est repris au dernier vers : " Tranquille, il a deux trous au côté droit". Cette fois, il s'agit du trou fait par une balle reçue à la guerre, cela connote le sang, la couleur rouge.

Vers 1 et 13 s'opposent dans les idées associées aux couleurs et mettent en avant le contraste voulu par Rimbaud.



C’est en fait à la relecture que le sentiment d’horreur naît. On peut dans le cadre d’une seule lecture peu approfondie ne pas comprendre le sens du dormeur du Val, le titre lui-même induisant en erreur. Rimbaud joue sur le sens littéral et figuré.


Les couleurs sont multiples, Au vert de la nature s'ajoute le bleu évoqué par le cresson du vers 6. Mais la couleur rouge qui est une couleur chaude est ici associée au sang du soldat donc au froid de la mort



Relevez les expansions du nom "soldat", vers 5 et donnez leurs nature et fonction . Pourquoi le poète a t'-il choisi le terme glaieul?

Les expansions du nom « soldat » sont :
« Jeune » : adjectif épithète
« Bouche ouverte : groupe nominal, en apposition
« Tête nue » : groupe nominal, en apposition
« Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu » : groupe nominal, en apposition

En quoi peut-on dire que ce poème est engagé?


Une dénonciation de la guerre

A travers le dormeur du Val, Rimbaud, nous fait bien passer un message certain. Il fait une dénonciation de la guerre.

jeunesse sacrifiée:
Rimbaud fait allusion à la jeunesse du soldat, en le comparant à un "enfant malade", v.10. ll est possible qu'en écrivant ce sonnet, Rimbaud se sente particulièrement concerné puisqu'il n'avait alors que 16 ans. Le fait que le personnage n'ait pas d'identité propre montre que le poète était révolté à l'idée de faire mourir des jeunes de cette façon.

DNBac

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017