Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Candide, Voltaire, Evolution des personnages du 1er au dernier chapitre

 

DNBac

 

 


 

L'évolution des personnages de Candide de Voltaire entre le premier et le dernier chapitre

 

Tous les personnages principaux de Candide se trouvent rassemblés dans le chapitre 30 de Candide de Voltaire, dans le jardin, il y a Pangloss, Cunégonde, le baron et Candide.

Candide se termine sur une situation heureuse pour tous les personnages.

Les qualités de chacun sont mises en avant : « chacun se mit à exercer ses talents ».

Voltaire emploie également des superlatifs pour renforcer encore leurs qualités : « Cunégonde […] devint une excellente pâtissière », « Giroflée […] fut un très bon menuisier ».

La morale du conte

« Il faut cultiver notre jardin ».

A la fin, les personnages s'installent dans une métairie et Candide de naif qu'il était au début a progressé et est devenu son propre maître à penser. Il n'est plus sous l'influence de Pangloss qui représente la philosophie optimiste de Leibniz

En quoi consiste cette évolution ?

Pangloss est le représentant de Leibniz et de sa philosophie optimiste mais dans le chapitre 30 il ne semble pas avoir changé. Il est toujours amoureux de ses longs discours faussement savants, son optimisme reste le même, « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ».

Qu'en est-il des autres personnages ?

Candide a séduit la femme désirée, Cunégonde mais elle se révèle bien laide renversant ainsi les valeurs du conte. Elle exerce un métier, pâtissière, qui est une forme de dégradation sociale

Mais notre héros a grandi, il s'est débarassé de son maître à penser Pangloss et il sait aujourd'hui ce que sont les vraies valeurs, « cultiver son jardin », travailler la terre. Sa philosophie n'est pas que théorique elle est aussi pratique. Dans l'incipit, il buvait les paroles de Pangloss et il lui coupe la parole dans l'excipit et n'hésite pas à s'opposer à lui « mais il faut cultiver notre jardin. »

C’est Candide qui a le mot de la fin et l'élève dépasse le maître qui reconnaît que Candide à raison.

Donc dans cet excipit tous les personnages n'évoluent pas, seul Candide sort plus grand, plus philosophe, plus sage. Il représente l'esprit des Lumières qui voyait en l'homme un être capable de penser par lui-même.

Le travail est source de bonheur = c'est la morale de Candide. «Il faut cultiver son jardin ». Dans la métairie, chacun a sa place et accomplit sa tâche= Cunégonde comme cuisinière, Paquette comme brodeuse, Martin comme jardinier, etc.

 

 

 

Préparer un contrôle de lecture au collège

Pour aller plus loin 

Date de dernière mise à jour : 18/10/2018