- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Matin Brun Pavloff, contrôle de lecture

 

DNBac

 

 

MATIN BRUN PAVLOFF

Matin brun est une nouvelle et un apologue français, écrit par Franck Pavloff en , édité par une maison d'édition habituellement spécialisée dans la poésie, les Éditions Cheyne en .

Le titre fait référence aux « Chemises brunes », surnom donné aux miliciens nazis des SA. L'auteur a écrit cette nouvelle, comme un « coup de colère », après la révélation d'alliances de candidats avec le Front National au deuxième tour d'élections locales.

Matin brun est une nouvelle universelle contre la pensée unique et ce que Pavloff appelle les « petites compromissions ». Ce livre a une portée universelle car les indications spatio-temporelles ne sont pas détaillées. Le livre a connu un grand succès en 2002 (plus d'un million d'exemplaires vendus) après la surprise du premier tour de l'élection présidentielle où le candidat d'extrême-droite, Jean-Marie Le Pen, fut qualifié pour le second tour. Depuis, cette nouvelle est régulièrement l'objet de discussions et de travaux dans les écoles

L'auteur :

Né en 1940 à Nîmes, d'un père bulgare anarchiste.

Vit à Grenoble et passe beaucoup de temps au Québec.

Educateur de rue.

Spécialiste de la psychologie et du droit des enfants.

Responsable d’une association de prévention de la toxicomanie et de la délinquance.

Il a travaillé en Afrique et en Asie en tant que chargé de mission auprès du ministère de la coopération, puis au tribunal de grande instance de Grenoble, pendant 10 ans environ.

Il est l’auteur d’une quinzaine de romans (adulte et jeunesse), nouvelles et poésies.

S’est fait connaître du grand public en 1999 avec Matin brun, plus d'un million d'exemplaires vendus, à 1 €.

L'auteur va souvent dans les écoles. Il va régulièrement au Collège cévenol du Chambon-sur-Lignon, où il a fait ses études. Jean-François Manier, (éditeur de Cheyne), vient en voisin.

Il a reçu le Prix France-Télévision pour son roman Le Pont de Ran-Mositar (2005).

Directeur de la collection Souris Noire chez Syros puis créateur du personnage du Furet chez Albin Michel.

 

Résumé

 

L'État Brun, organisation politique fictive, interdit la possession de chiens ou de chats non bruns, officiellement pour des raisons scientifiques. Les protagonistes de la nouvelle, ne se sentant pas concernés, trouvent des raisons d'approuver cette loi. Cependant, un nouveau décret impose l'arrestation de tous ceux qui auraient eu un animal non brun dans le passé, ainsi que leur famille et leurs amis.

Source

 

Franck Pavloff - Matin Brun V2

Charlie a un copain, on peut même dire un très bon copain. Ensemble ils jouent à la belote, boivent des bières, regardent le foot à la télé.
Autour d’eux, ils ne voient pas la montée d’un régime totalitaire.
Ils ne voient pas … ou plutôt ils n’ont pas envie de voir: avant tout, pas d’ennuis!
Mais, renoncement après renoncement, lâcheté après lâcheté, l’étau se resserre… même sur eux.

Matin brun.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

 

 

Analyse de l'oeuvre

 

MATIN BRUN de Frank PAVLOFF

I- L’auteur et son oeuvre

Frank PAVLOFF est un écrivain français né en 1940 et spécialiste en psychologie et en droit des enfants. Il s’est fait connaître grâce à sa nouvelle Matin Brun qui a rencontré un succès rapide et international. Matin Brun est donc une nouvelle brève de 11 pages de la littérature engagée, publiée en 1998.

On dit d’une oeuvre qu’elle est engagée lorsqu’elle présente certaines opinions ou prises de position de son auteur sur un sujet donné. Par exemple, par le biais de son texte, un écrivain peut critiquer certains aspects de la société, dénoncer une situation qui le dérange ou encore défendre une cause qui lui tient à coeur, contester, s’indigner. C’est ce que fait Franck PAVLOFF dans cette nouvelle.

II- L’oeuvre et son contexte

Lire la suite

 

Travail de lecture / 3ème

 

  1. Quel est le titre de ce livre ? __________________________________
  2. Qui est l’auteur de ce livre ? __________________________________
  3. Quel est l’éditeur de ce livre ? __________________________________
  4. Quelle est la date de parution de ce livre ? __________________________________
  5. Quel est le style de ce livre ? __________________________________
  6. Quels sont les deux personnages principaux ? __________________________________
  7. Le narrateur est-il de sexe féminin ou masculin ? ________________________
  8. Connaît-on le pays dans lequel il vit ? _____
  9. Connaît-t-on l’époque à laquelle il vit ? _____
  10. Pourquoi d’après vous, l’auteur a donné si peu d’informations précises ? Quelle est sa volonté ? ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
  11. Complétez le tableau P.2 et 3 à l’aide du modèle de la première ligne.
  12. De qui les chiens et les chats sont-ils une métaphore dans ce livre (vous pouvez donner plusieurs idées) ?

_________________________________________________________

  1. Quelle organisation et sous quel régime politique que nous avons étudié avait la couleur brune

pour uniforme ? ________________________________________________________

  1. Comment peut-on qualifier le régime politique de l’État national de ce livre ? ________________
  2. Quel régime politique a pris l’adjectif « national » pour nom de son programme de

réorganisation de la société ?  _______________________________________________

  1. D’après vous, qu’arrive-t-il au narrateur à la fin de l’histoire ?_________________________________
  2. Quel point commun voyez-vous entre Matin brun et le poème ci-dessous ?

 

Lire le corrigé

SEQUENCE

INTERDISCIPLINAIRE Lettres/Histoire

 

Evaluation :

Travail d'écriture

- dans une approche historique : récit décrivant les causes, le contexte socio économique de mise en place de l'Etat Brun. Travail sur ce qui n'est pas dit dans la nouvelle : « et avant » ?

- dans une approche d'éducation civique : récit « Qu'auraient pu faire les personnages pour résister à la mise en place de l'Etat Brun ? », « On aurait dû dire non... »

- en Français :

> imaginer une suite de texte :

Dans la nouvelle Matin brun, l’auteur termine son récit par une ellipse : le narrateurpersonnage est réveillé très tôt le matin. Cet événement se passe le surlendemain de l’arrestation de son ami Charlie par la milice de l’Etat brun.

L’auteur laisse donc le lecteur sur sa fin. Imaginez, en 20.30 lignes la suite de cette nouvelle.

> faire le portrait d'un des personnages : portrait physique, caractère, relation amicale entretenue...

dans les critères d'évaluation, introduire l'utilisation du vocabulaire spécifique relatif au totalitarisme.

Séquence HDA

I- ANALYSE DE LA PREMIERE DE COUVERTURE de Martine MELLINETTE

 

1) Que représente la figure tracée sur la première de couverture ?

L’illustration, très simple, représente une croix sur fond brun.

Cette croix semble prendre un sens péjoratif, symbole de ce que l’on barre, et

rappelle aussi la svastika ( ou croix gammée), symbole de la dictature hitlérienne.

2) Pourquoi la première de couverture est elle de cette couleur ?

La couleur brune renvoie dans un premier temps à l’idée de saleté, mais aussi à des

références historiques telles que « la peste brune », le surnom donné au nazisme

pendant la seconde guerre mondiale, et aux « chemises brunes », nom donné aux SA.

Le titre Matin Brun est antithétique et pessimiste : un jour sombre qui se lève… un

mauvais jour. Page 11 « Le jour ne s'est pas levé, il fait encore brun dehors. »

II- ANALYSE DE LA POCHETTE DU CD, texte interprété par

Jacques Bonaffé et Denis Podalydès :

 

Ce qu’on y voit :

En premier plan, un jeune homme, mince aux pommettes saillantes. Regard fixé sur le

lecteur. Air triste. Derrière lui, un autre jeune avec la même expression. A côté d’eux,

deux animaux : à gauche, un chat brun aux canines énormes, prêt à attaquer ; à droite,

un chien brun, lui aussi avec des canines énormes, animaux guelles ouvertes.

A l’arrière plan, deux parties se détachent :

A gauche : on peut penser à un drapeau aux couleurs brunes, noires, blanches et

rouges.

A droite : une seule ligne de fuite sur fond clair.

L’interprétation que l’on peut en faire :

Les personnages principaux doivent être des hommes avec leurs animaux, agressivité

des animaux.La tristesse et la dureté, l'agressivité sont mises en valeur.

THEMATIQUES AUTOUR DU TOTALITARISME, des références historiques en filigrane.

1) Relève  les expressions du texte relatives au totalitarisme :

L'idéologie

Une idéologie qui prône la sélection d'une race supérieure à une autre : les animaux bruns.

Fondements scientifiques : ces animaux seraient plus résistants et mangeraient moins. Atteinte aux liens affectifs des hommes à leur animal domestique. Quel dangers ceux-ci peuvent-ils représenter ? Les animaux non bruns sembleraient causer une surpopulation et auraient du mal à s'adapter à la vie citadine.

> arbitraire d'un décret.

> petit garçon qui pleure son caniche blanc.

La censure

De la presse et des bibliothèques où certains livres sont « interdits de séjour »

La propagande

Un langage formaté avec un appauvrissement du vocabulaire, utiliser brun/brune.

« Après tout, le langage c'est fait pour évoluer. »

Une population surveillée Milice, les chemises brunes, dénonciation du voisinage.

« On se sentait en sécurité parce qu'on était en règle ».

Une population terrorisée - isolement de l'individu, lien avec l'autre brisé par la peur pour soi même, mise en péril d'une relation amicale.

- Arrestations/rafle de 500 personnes. : où les emmène-t-on ? Camps ?

2) Fais des hypothèses sur ce que ne dit pas le texte :

- lieu et date (// Philippe Claudel).

- le contexte de mise en place du régime. (avant : les causes)

- après, les conséquences : les camps ? La guerre ? Jusqu'où va aller la répression ?

3) A ton avis pourquoi ces éléments manquent-ils ? Sur quoi se concentre le récit ?

Le récit se concentre sur le passage d'un régime politique extrême à un régime totalitaire. Récit très court, rapide, fulgurant à l'image de la rapidité du phénomène.

Cette rapidité renvoie à l'idée de danger et accentue la violence vécue par les personnages. (// Hitler installe le régime nazi en moins d'un an)

Source

 

Date de dernière mise à jour : 31/07/2017