Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Sujets corrigés du bac de philosophie 2018, métropole, série ES dès la fin de l'épreuve, les forums sont ouverts

Consultez les sujets de philosophie série ES et les corrigés dès la fin de l'épreuve du bac, ils sont en ligne. Réagissez dans les forums et partagez vos brouillons, questions...

DNBAC

 

 

 

 

 

Profs en direct le jour du bac 

 

Baccalauréat de philosophie 2018 : Profs en direct le jour du bac

*** Sujets et corrigés gratuits sur dubrevetaubac.fr  dès la fin de l'épreuve

 

 

Consultez les corrigés de philosophie de toutes les séries.

Retrouvez la correction de votre copie bac sur le site le 18 juin

 

Bac de philosophie série ES

Bac de philosophie avec des professeurs du site 

Baccalauréat 2018

Profs en direct le jour du bac

 

 

  • Soumettre son plan, commentaire, dissertation
  • Correction et évaluation de tous les devoirs, toutes séries générales et technologiques
  • Confirmer votre crainte du hors-sujet
  • Demander une évaluation de la note
  • Posez vos questions dans le forum
  • Les commentaires sont ouverts

 

Lecture du sujet intégral version PDF 

Sujet 1

Toute vérité est-elle définitive ?

Sujet 2

Peut-on être insensible à l’art ?

Sujet 3

Expliquer le texte suivant :

« Quand nous obéissons à une personne en raison de l'autorité morale que nous lui reconnaissons, nous suivons ses avis, non parce qu'ils nous semblent sages, mais parce qu'à l'idée que nous nous faisons de cette personne, une énergie psychique d'un certain genre est immanente1 , qui fait plier notre volonté et l'incline dans le sens indiqué. Le respect est l'émotion que nous éprouvons quand nous sentons cette pression intérieure et toute spirituelle se produire en nous. Ce qui nous détermine alors, ce ne sont pas les avantages ou les inconvénients de l'attitude qui nous est prescrite ou recommandée ; c'est la façon dont nous nous représentons celui qui nous la recommande ou qui nous la prescrit. Voilà pourquoi le commandement affecte généralement des formes brèves, tranchantes, qui ne laissent pas de place à l'hésitation ; c'est que, dans la mesure où il est lui-même et agit par ses seules forces, il exclut toute idée de délibération et de calcul ; il tient son efficacité de l'intensité de l'état mental dans lequel il est donné. C'est cette intensité qui constitue ce qu'on appelle l'ascendant moral. Or, les manières d'agir auxquelles la société est assez fortement attachée pour les imposer à ses membres se trouvent, par cela même, marquées du signe distinctif qui provoque le respect. »

DURKHEIM, Les Formes élémentaires de la vie religieuse (1912) 1. « immanente » : intérieure

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question. 

 

Peut-on être insensible à l’art ?

 

Concepts :

L’art/ la beauté

Sensibilité/ sentiments /émotions

Peut-on : pose la question de la possibilité sur le plan pratique.

Reformulation : peut-on être insensible à toute forme d’art, à l’art en général ou ne peut-on appréhender l’art qu’au cas par cas ? cela pose la question du regard du spectateur sur l’art, sur les œuvres d’art ?

Problématique : Les œuvres d’art provoquent-t-elles toujours des réactions chez le spectateur ?

 

  1. On peut être insensible à l’art. Il arrive que des œuvres ne créent chez le spectateur aucune réaction, ne réveillent aucune sensibilité

  1. Les émotions provoquées par l’art sont relatives à la beauté que l’on peut trouver dans une œuvre d’art. L’art abstrait par exemple, quand il est froid, peut nous laisser parfaitement insensible, du fait de son caractère abstrait. L’abstraction ne trouverait aucun écho en nous, ne provoquerait rien

  2. Parler de l’art en général n’a pas grand sens. L’art est multiple (peinture, sculpture, cinéma, littérature, …) et se définit au fur et à mesure de la production d’œuvres. Si l’on est insensible devant une œuvre, ou beaucoup d’œuvres, c’est peut-être que l’on a pas encore trouvé une œuvre qui nous parle, qui provoque en nous des émotions.

  3. La sensibilité à l’art s’éduque et est éduquée en fonction de notre culture. Bourdieu montre que la perception de l’art dépend de notre éducation et du milieu dont on vient. Si un individu n’a jamais construit un regard sur l’art, du fait de son éducation, il peut être indifférent à l’art en général. Cela revient à un manque d’intérêt pour l’art, en raison de la culture.

  1. L’art laisse difficilement insensible le spectateur

  1. Devant une œuvre d’art, on peut être subjugué par sa beauté ou bien ne pas trouver le beau dans cette œuvre. Ce n’est pas parce que l’on n’aime pas une œuvre qu’elle ne provoque rien en nous. Une œuvre peut provoquer chez le spectateur du dégoût, de l’horreur. Ex : les nombreuses polémiques entourant certaines peintures ou œuvres littéraires jugées obscènes (Madame Bovary, roman pour lequel Flaubert a été jugé devant un tribunal)

  2. Une œuvre peut provoquer une indifférence. Mais l’indifférence est à différencier de l’insensibilité. Etre indifférent, c’est déjà avoir un avis, un sentiment par rapport à une œuvre. Pour Kant, il faut faire la différence entre le beau et l’agréable. L’agréable s’adresse à notre sensibilité, crée du plaisir.

  1. C’est le regard porté sur une œuvre qui lui donne son caractère artistique, qui la définit comme art.

  1. La notion d’art dépend d’un critère subjectif, la beauté. Selon Hume, la beauté n’est pas un caractère inhérent aux œuvres. Chacun peut percevoir des degrés dans la beauté d’une œuvre. Mais il existe toute une échelle de subjectivité qui fait que même si l’on est insensible à la beauté d’une œuvre, on peut reconnaître que ses caractéristiques peuvent provoquer ses sentiments chez les autres.

  2. On peut reprendre la distinction faite par Kant entre le beau et l’agréable. Le sentiment du beau a une prétention à l’universel, il découle d’un plaisir esthétique qui est désintéressé, qui ne s’adresse pas aux émotions alors que l’agréable procure du plaisir aux sens. Ainsi, on peut être insensible à une œuvre d’art au regard de l’agréable, mais pour Kant, dans toute œuvre d’art, il y a une part de beauté qui est le résultat d’un regard désintéressé, c’est-à-dire insensible.

  3. Pour bien percevoir l’art, il faut donc peut-être adopter ce regard insensible, qui est relatif à la beauté de l’œuvre d’art et non au caractère agréable. Il est bon en art d’avoir un regard insensible, c’est-à-dire qui ne se fonde pas uniquement sur les sentiments que l’on ressent.

 

Toute vérité est-elle définitive ?

 

Notions :

Vérité : « toute vérité » : il faut déterminer de quel type de vérité nous parlons. Il existe des vérités scientifiques mais aussi philosophiques…

Science

Permanence/caractère provisoire

 

Reformulation : existe-t-il des vérités provisoires ? une vérité peut-elle être provisoire ?

Problématique : peut-on remettre en cause la vérité ?

 

  1. La vérité a un caractère définitif. Si elle ne l’a pas, ce n’est pas une vérité

  1. La vérité se définit par son caractère permanent, figé dans le temps. La vérité ne peut évoluer dans le temps, sinon n’est qu’une affirmation avec un fort degré de probabilité.

  2. Si la vérité n’est pas définitive, comment distinguer ce qui est vraiment vrai de ce qui l’est probablement. Cela peut nous plonger dans le doute. On peut alors tomber dans un doute radical, comme les pyrrhoniens. . Sextus Empiricus affirme qu’il est impossible d’être sûr de quelque chose, le doute remettant toute vérité en question.

  3. Remettre en cause une vérité, c’est céder au scepticisme. On peut alors affirmer que toute vérité est relative, incertaine et que chacun a la sienne, ce qui bouleverserait tous les repères sur lesquels notre société est construire.

  1. Il existe des vérités essentielles que l’on ne peut remettre en cause

  1. Après l’expérience du doute, Descartes parvient à une vérité certaine, servant de fondement à toute science future. Il s’agit de l’ego cogito, « je pense donc je suis ». Cette certitude de la conscience est une première vérité qui est définitive

  2. Selon Hegel, la Vérité se connaît comme Vérité. L’Idée absolue est la Vérité, qui se sait telle, toute Vérité. La vérité est évidente et claire.

  1. La vérité a aussi un caractère provisoire, inscrit dans le temps

  1. La science chercher à établir des vérités mais elle cherche aussi à être le plus « vrai » possible. La recherche scientifique passe donc par des périodes de remise en cause qui bouleversent notre perception de la réalité et de la vérité. Ex : l’idée que la Terre tourne autour du Soleil et non l’inverse, introduite par Copernic, provoque un véritable bouleversement dans la façon dont l’homme pensait l’univers et se pensait.

  2. La science fonctionne par cycles, selon Kuhn. Les paradigmes correspondent aux théories dominantes à une époque. Mais certains faits provoquent parfois de véritables révolutions. La vérité évolue selon les époques.

  3. Popper, dans Logique de la découverte scientifique, montre qu’une vérité définitive et absolue n’est pas possible. La vérité est toujours relative. Elle est vérité, jusqu’à ce que l’on trouve un évènement réfutant cette théorie. Le critère des vérités scientifiques est la falsifiabilité, c’est-à-dire le fait que l’expérience puisse toujours réfuter une vérité. La vérité est donc toujours en sursis, provisoire.

 

Durkheim, Les formes élémentaires de la vie religieuse

 

Notions :

Morale, devoir, règles morales

Respect

Normes, société

Problématique : quels sont les ressorts de l’efficacité des règles sociales et morales ?

Idée principale : L’efficacité des règles sociales et morales tient au respect que l’on éprouve pour la personne qui les formule. Elle tient à un état mental qui fait que les individus sont disposés à agir de la façon exigée par la société.

Plan :

On peut distinguer trois mouvements dans le texte, qui serviront de base au plan.

  1. « Quand nous obéissons (…) se produire en nous » : nous sommes influencés dans nos actions par l’autorité morale de la personne qui nous prescrit l’action.

L’obéissance à quelqu’un n’est pas déterminée par ce qu’on pense du caractère sage ou raisonnable de cette personne. L’individu éprouve un sentiment de respect qui est en réalité l’intériorisation de normes sociales, de la pression que la société applique sur l’individu. Le respect dépend de « l’autorité morale » de l’auteur des normes.

  1. « Ce qui nous détermine alors (…)l’état mental dans lequel il est donné »

L’obéissance dépend de la façon dont la règle nous est présentée. L’efficacité d’une règle sociale ou morale dépend de l’intensité. C’est pour cela que les normes sont formulées de façon brève et intense, ce qui empêche toute hésitation. Le caractère bref de la formulation d’une règle ne laisse pas de place à la réflexion (« délibération ») de l’individu et permet la conformité de l’individu au groupe. Des formulations brèves créent un état mental particulier qui force au respect, sans que l’individu s’interroge sur la norme.

  1. « C’est cette intensité (…) qui provoque le respect »

« L’ascendant moral » est cette force possédée par la puissance qui crée les normes sociales ou morales. L’efficacité de la conformité à la norme provient du respect que l’individu ressent vis-à-vis de cette puissance. Le respect est un sentiment qui découle de l’intériorisation des normes. C’est une façon pour la société d’imposer les normes aux individus et ainsi de créer une certaine homogénéité.

 

Bac 2018

Spécial bac de philosophie 2018, métropole séries générales et technologiques

Philosophie bac 2018 : spécial bac métropole et DOM-TOM.

Comparez les sujets de philosophie du bac 2017 au bac 2018

Le bac de philosophie

Spécial bac philosophie 2018 toutes séries, métropole, DOM-TOM, Pondichéry, Washington, Liban, autres centres étrangers, sessions juin et septembre

Spécial bac philosophie 2017 toutes séries, métropole, DOM-TOM, Pondichéry, Washington, Liban, autres centres étrangers, sessions juin et septembre

Spécial bac de philosophie 2017, métropole séries générales et technologiques

Date de dernière mise à jour : 20/09/2018