Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Sujets et corrigés de français bac 2018 à l'étranger, Washington série L. Les corrigés sont en ligne

Consultez les sujets du bac de français 2018 série L, ils sont en ligne. Commentaire, dissertation, écriture d'invention et question corpus

DNBAC

 

 

 

 

Profs en direct le jour du bac

 

 

Epreuve anticipée de français : session 2018

Les sujets des EAF à l'étranger :

séries générales : Washington

Série L

** Les sujets sont mis en ligne

Série L

Durée 4 heures

Le personnage de roman du XVII à nos jour

Samuel Beckett, Molloy

Alain Robbe Grillet, les Gommes

Laurent Mauvignier, Seuls 

Annexe, Francis Bacon, Trois études pour un portrait de George Dyer

 

Corpus : la question de corpus

Au sein de ce corpus, il est possible de voir que les personnages sont introduits de manière étrange dans le récit. En effet, nous pouvons tout d'abord voir que les personnages des textes A (Molloy de Bechett), B (Les gommes de Robbe-Grillet) et C (Seuls de Mauvignier) ne sont pas présentés. Nous trouvons généralement dans un incipit la présentation du ou des personnages centraux, nous n'avons ici qu'une mise en situation que nous pourrions qualifier d'in medias res. Beckett et Mauvignier introduisent par ailleurs leur personnage à travers une description psychologique ou physique, qui nous permet de le cerner davantage, on ne connait pas le nom. Nous pourrions faire un parallèle avec L'Etranger de Camus, où est présent le même phénomène, tout au long de l'oeuvre, l'identité du personnage est inconnue.

Correction du commentaire 

 

Dans le roman il existe diverses manières d'introduire le personnage central, ainsi certains auteurs préféreront une approche classique, où le cadre spatio-temporel est bien mis en place dès l'incipit, et permet une introduction du personnage principal facile et dans les codes. Cependant, d'autres auteurs choisiront une entrée en matière plus originale afin de rompre avec les codes en vigueur quant à l'introduction de leurs personnages. Ici dans le texte C de Mauvignier, extrait de Seuls, nous pouvons y voir cette approche. Le lecteur est surpris mais intéressé, et le personnage central revêt une signification qui peut se révéler plus forte qu'un personnage présenté convenablement, puisqu'en effet le rôle d'un incipit est premièrement d'accrocher le lecteur et de susciter son intérêt.

Nous verrons en quoi et comment cet incipit est efficace. Pour répondre à ce questionnement, nous nous pencherons tout d'abord sur la question du personnage central, et enfin sur l'incipit lui-même et la mise en place du suspens.

I/ La description du personnage central ?

a) sans aucune identité

le lecteur ne connait pas l'identité du personnage, il est précisé en en-tête qu'il s'agit d'un incipit

personnage désigné par des pronoms : « Il », « son », « sa », « lui »

ne semble pas avoir de propriétés = la chambre dans laquelle il se trouve dit « la chambre » + sa tête = « la tête » + « le sourire qu'il tenait fermé »

b) une description par la négation

apparaît comme un personnage ennuyeux, il ne fait rien : « il n'aimait pas », « il ne disait rien », « il ne restait qu'à attendre »

description du personnage à la forme négative ou en signification inverse, traduit qu'on ne sait pas réellement qui est le personnage, mais en revanche ce qu'il n'est pas : « il a voulu tout ça et d'autres choses encore, qu'il savait seulement pressentir »

mais portrait qui peut être considéré comme complet : deuxième paragraphe = description physique à travers ce qu'il n'aime pas + lecteur apprend ses goûts + dernier paragraphe le lecteur peut déceler des caractéristiques psychologiques par la description « attendre que le ciel ait fini de crever son abcès de pluie et que le calme vienne le libérer des autres »

II/ L'incipit et la mise en place du suspens

a) l'originalité de l'auteur

utilisation du procédé d'in medias res afin de plonger le lecteur dans la trame

les trois-quarts de l'extrait est composé de descriptions = permet au lecteur une identification + imagination du lieu où évolue le personnage

ne pas donner l'identité du personnage qui apparaît comme central, mais donner le nom de « Pauline » (l 26 et l 36) = intrigue le lecteur

b) une écriture comme moyen

anaphore en « il » permet une re-centralisation du lecteur sur le personnage central après différentes descriptions

phrases longues coupées de nombreuses ponctuations faibles fait perdre haleine au lecteur = exemple ligne 9 à 16 = une seule phrase.

un registre commun, accessible à tous, avec des thèmes du quotidien « le marché », les cheveux mal coiffés, « des trains de banlieue » = renforce le sentiment d'appartenance du lecteur et stimule son intérêt.

Pour conclure, nous pouvons nous rappeler que nous nous sommes demandés en quoi cet extrait permettait de voir que l'incipit de cette œuvre était efficace. Ilnous présente l'incipit de manière originale, et permet à travers cette originalité de susciter l'intrigue du lecteur qui n'est pas habitué à être confronté à ce genre d'ouverture de roman. Alors cet incipit semble être efficace puisque dès le début, la question de l'identité du personnage central et de « Pauline » tiraillera le lecteur.

Nous pourrions rapprocher cet extrait de l'oeuvre de Victor Hugo Le dernier jour d'un condamné, où de la même manière, le lecteur ne connaîtra pas l'identité du personnage principal.

Invention

 

Conseils d'écriture :

  •  

Utiliser un registre adapté, peut-être soutenu

  • Bien utiliser les codes du genre épistolaire

  • Ne pas hésiter à faire de nombreux parallèles entre l'oeuvre du peintre et ce qu'il a voulu éviter

  • Utiliser un point de vue interne, développer le point de vue personnel du peintre de manière explicite

  • prendre appui sur le document D afin de rendre compte fidèlement au tableau dépeint

  • respecter le nombre de lignes

Idées possibles :

  •  

Aborder des thèmes adéquats tels que : le renouvellement de l'art, l'originalité, le désir de transmettre un message

  • Mettre en avant le désir du peintre de rompre avec le conformisme

  • faire un parallèle avec l'idée des romanciers modernes et leur introduction de leurs personnages originaux (cf textes du corpus)

  • Aborder l'invention avec une accroche dynamique

  • Aborder l'invention comme une lettre formelle

  • Utiliser de nombreuses références picturales connues ayant rompu avec les codes usuels, comme Picasso ou Van Gogh

​Corrigé de la dissertation 

 

Sujet : Ces trois ouvertures de roman nous confrontent à un univers et à des personnages déroutants. Ce type d'univers et de personnages présente-t-il, selon vous, des attraits pour un lecteur ?

A définir : univers – personnage – lecteur

Les attentes du lecteur sont à la fois variables et générales, en effet les attentes varieront selon l'âge du lecteur, sa culture, sa classe sociale etc. Dans un questionnement plus large, nous pourrions nous demander la raison pour laquelle nous lisons des romans. Ce dernier comporte une multitude de formes, il n'apparait alors aucune raison univoque d'en faire la lecture, et les auteurs semblent redoubler chaque fois davantage d'originalité afin de renouveler ce genre littéraire, dans le but de donner un attrait au lecteur.

Si l'on s'appuie sur le type d'univers et de personnages qui nous est ici présenté, alors nous pourrions dire que ces extraits peuvent nous faire nous questionner, sur les attentes générales et les attraits que peuvent ressentir un lecteur pour une œuvre.

Pour répondre à ce questionnement, nous verrons dans un premier temps le pacte de lecture qui implique le lecteur, l'auteur et l'oeuvre, et ensuite nous nous pencherons plus particulièrement sur les attraits que peuvent avoir un lecteur quant à un univers tel que celui qui nous est présenté.

Dans un premier temps, nous pouvons nous pencher sur le pacte de lecture. Il s'agit de la première approche d'une œuvre, qui comporte son titre, son auteur, son genre, le contexte historique etc. C'est également cette première approche qui va déterminer des horizons d'attente et le pacte de lecture. Rappelons que le pacte de lecture est désigné communément comme une certaine représentation que se fait un lecteur vis-à-vis du texte, puisque cette représentation repose alors sur des modèles que le lecteur s'attendra à retrouver tout au long de l'oeuvre. Si le lecteur choisit « d'entrer » dans le texte qui lui est proposé, il accepte les conditions énoncées par l'auteur, on pourrait donc dire que déterminer un pacte de lecture revient à identifier les caractéristiques de l'oeuvre que s'apprête à découvrir le lecteur.

L'univers dans lequel le lecteur se retrouve plongé est annoncé au préalable, comme par exemple au sein de la quatrième de couverture, qui donne un bon aperçu de ce que sera l'oeuvre. La question pourrait être, si l'on s'appuie sur les textes du corpus : le pacte de lecture est-il respecté dès lors que l'on nous annonce un incipit, et que cela n'y ressemble pas ? Nous pourrions alors dire qu'il s'agit là d'une manœuvre de l'auteur pour rendre son texte attrayant dans le but de surprendre le lecteur. Par conséquent le pacte de lecture serait respecté et le lecteur serait libre de choisir s'il continue sa progression dans l'oeuvre en y trouvant quelques attraits.

Dans un second temps, nous pouvons alors nous pencher sur les attraits d'un univers tel qui nous est présenté. Il s'agit d'un univers déstructuré, où les auteurs se plaisent à ériger un message qui s'annulerait constamment. L'écriture semble bouleverser les structures usuelles du roman. Il s'agirait là d'un attrait pour le lecteur, un univers rompant avec les codes auxquels il a l'habitude d'être confronté. Alors l'univers et les personnages déroutants pourraient permettre au lecteur de réfléchir sur le monde et la société qui l'entourent. Cette nouvelle approche pourrait être le commencement d'un parcours initiatique pour le lecteur, qui à travers cet univers méconnu, parviendrait à en tirer des leçons sur son propre quotidien, comme il nous est possible de le faire à travers l'oeuvre de Camus, L'Etranger.

De même, nous pourrions également tout simplement penser qu'un tel univers associé à de tels personnages déroutants représenterait un attrait très simple pour le lecteur, qui serait de s'évader dans un monde autre que le sien, qui lui apparaîtrait comme étrange mais qui susciterait son attention. En effet, il est possible de renforcer cette idée avec l'exemple de L'Alchimiste de Coelho, qui tout au long de l'oeuvre renouvelle la curiosité du lecteur. Il semble que le lecteur ait des attraits pour ce genre d'univers et personnages déroutants, dès lors qu'ils lui apportent quelque chose de manière personnelle. Et cela reste très subjectif puisqu'il est susceptible de changer d'un lecteur à un autre.

Pour conclure, nous pouvons nous rappeler que nous nous sommes demandés quelles étaient les attentes générales d'un lecteur ainsi que les attraits auxquels il peut être soumis. Si l'on s'appuie sur l'univers qui nous est présenté au sein du corpus, nous dirons qu'il peut avoir des attraits pour un lecteur dès lors que le lecteur lui-même accepte et est en recherche de ce genre d'univers. Par conséquent les attraits peuvent être multiples, bien qu'en général le lecteur cherche une certaine continuité et un certain lien de confiance avec l'auteur.

Nous pourrions nous pencher sur la question du rapport entre l'oeuvre et l'auteur, afin d'approfondir ce questionnement.

Bac 2018
Le bac de philosophie

Spécial bac 2018 toutes séries, métropole, DOM-TOM, Pondichéry, Washington, Liban, autres centres étrangers, sessions juin et septembre

  • Bac de français 2018, métropole séries technologiques et générales 4

    Consultez les corrigés du bac de français, métropole, 2018, toutes séries, technologiques et générales, ES, S, L. Ils seront en ligne dès 18 h, à la fin de l'épreuve. Des corrigés seront proposés pour le commentaire, la dissertation, l'écriture d'invention, la question de corpus.
  • Bac 2018. Pondichéry toutes séries 4

    Les corrigés des sujets du bac de français 2018 Pondichéry sont en ligne sur le site dubrevetaubac.fr toutes séries, générales, ES, S, L, technologiques, commentaire, dissertation, écriture d'invention et question de corpus. Les annales du bac de Pondichéry sont en ligne
  • Bac de français 2018, Washington toutes séries 4

    Consultez les sujets de l'épreuve de français, EAF, du bac 2018 à l'étranger, Washington, séries générales et technologiques, 1ères ES, S, L, et technologiques. Ils sont en ligne sur www.dubrevetaubac.fr
  • Bac de français 2018, Liban toutes séries 4

    Sujets de français, 2018, Liban toutes séries Les sujets de français du bac 2018, à l'étranger, Liban, 1ères générales, ES, S, L et technologiques sont en ligne. Consultez les sujets : au choix, commentaire, dissertation, écriture d'invention, question de corpus
  • Français, annales 2018, Polynésie française, toutes séries 1

    Epreuve - Français BAC S, ES, L et techno 2018 - Polynésie française, sessions de juin et de rattrapage. Consultez les sujets de français en ligne, au choix, commentaire, dissertation, écriture d'invention et question de corpus
  • Bac français 2018, Centres étrangers 2

    Consultez les sujets du bac de français 2018, centres étrangers, séries générales, S, ES, L : sujets au choix, commentaire, dissertation, écriture d'invention et la question de corpus. Sujets en ligne, session de juin

Spécial bac 2017 toutes séries, métropole, DOM-TOM, Pondichéry, Washington, Liban, autres centres étrangers, sessions juin et septembre

Spécial bac de français 2018 et 2017

Date de dernière mise à jour : 02/06/2018