Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Dobac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Philosophie = Centres Etrangers Afrique - Bac ES 2017.Faut-il vouloir la vérité plus que tout ? Accomplir son devoir, est-ce agir librement ?

DNBAC

 

 

 

Philosophie = Centres Etrangers Afrique - Bac ES 2017

 

Filière du bac : ES
Epreuve : Philosophie
Niveau d'études : Terminale
Année : 2017
Session : Normale
Centre d'examen : Centres Etrangers Afrique
Date de l'épreuve : 8 juin 2017
Durée de l'épreuve : 4 heures
 

Les sujets série ES 
Dissertation 1 :
Faut-il vouloir la vérité plus que tout ?

Dissertation 2 :
Accomplir son devoir, est-ce agir librement ?

Explication de texte :
Extrait de MILL, L'Utilitarisme (1861). Ce texte traite des thématiques philosophiques de l'intérêt de la vie, la mort et les intérêts collectifs de l'humanité.

Lire le sujet intégral, version PDF 

Le sujet 

Corrigé de la dissertation 1

Faut-il vouloir la vérité plus que tout?  

Il faut savoir que la vérité détient une image assez positive dans la plupart des domaines de notre existence. Cependant faut-il vouloir la vérité à tout prix ? En punissant le mensonge, la vérité prend une place élogieuse dans notre vie. Toutefois c'est un fait : mentir est une «nécessité ». L'Homme se doit de mentir dans certaines circonstances ou moments particuliers de sa vie enfin de se protéger ou de protéger autrui. La vérité est parfois dure à entendre et lorsqu'on prend conscience de celle-ci on se rend compte que l'ignorance est préférable. Finalement on se ment à nous même parce que la vérité fait mal alors n'est-il pas préférable de rejeter la vérité puisque celle-ci risque de nous nuire? L'ignorance est-elle préférable dans certaines circonstances? Le mensonge n'est-il pas nécessaire au bon fonctionnement de la société ? 
Pourtant, on peut dire que la vérité permet à l'Homme de prendre conscience de son existence et d'accéder au savoir 
Alors : en tant qu'hommes pouvons nous réellement renoncer à la vérité pour notre bien personnelle? La vérité nous permet d'élargir notre savoir pouvons nous nous en passez ? 
Ainsi on peut donc se demander si: 
nous devons chercher la vérité ou simplement accepter notre ignorance et nos illusions au nom d'une vérité qui peut s'avérer nuisible?


En terme général on dit que la vérité est l'adéquation avec le réel. Elle nous permet de prendre conscience de la réalité quelque qu'en soit les circonstances. Depuis toujours la vérité est une valeur fondatrice de notre société. Ainsi depuis notre plus jeune âge chacun de nous à été éduquer dans l'optique où dire la vérité est essentielle. 
Pourtant, il nous arrive de nous en méfier aussi. Il arrive souvent que lorsqu'un enfant fait une bêtise il décide , pour éviter de se faire punir ou réprimander par ses parents , de mentir. Il est vrai que au cour de notre enfance chacun de nous à au moins une fois , opter pour le mensonge afin d'éviter de se faire «taper les doigts». Le mensonge devient à ce moment là une évidence , la seule manière d'échapper à la punition. Si il faut vouloir la vérité à tout prix , pourquoi pour certains mentir devient une nécessité ? 
On prend conscience parfois que l'ignorance est préférable. Savoir la vérité peut parfois nous sortir brutalement de nos illusions et de notre ignorance qui constituaient un voile protecteur. On use donc du mensonge de manière fréquente afin de nous protéger contre cette vérité qui peut nous nuire. Essentiellement il est légitime de se demander , à quoi bon chercher une vérité qui peut faire mal ? Si celle-ci peut nous nuire , ne devons-nous pas au contraire ne pas la chercher pour notre bien personnel ? Chercher la vérité quand elle est nuisible , ne peut par la suite qu'être négatif car on a une remise en causes des idées qu'on avait auparavant. 
Pour le philosophe Nietzsche la vérité est une « Illusion vitale. La vérité c'est ceux qui conserve l'espèce selon lui. Ainsi on veut la vérité seulement si celle-ci nous permet de nous conserver , à l'inverse on la rejète si elle peut nous nuire et par la même occasion diminuer nos chances de survies. On comprend que à certains moments le fait de connaître la vérité peut nous empêcher de vivre. La vérité est donc intéressante à savoir seulement si elle est utile. Nietzsche part dans l'idée ou la vérité n'est pas pas nécessaire à tout prix. 
On prend conscience par la même occasion que il nous arrive de mentir inconsciemment . Effectivement , notre éducation qui repose sur la gentillesse et la politesse envers autrui constitue une part d'hypocrisie. On est parfois pousser à ne pas dire réellement se que l'on pense par peur de blesser une personne. Supposons qu'une amie nous demande par exemple si on aime bien sa nouvelle robe , on répondra naturellement par un « oui» alors que l'on n'en pense pas un mot. 
A l'inverse si à notre tour on demande un avis sur la nouvelle robe que l'on vient d'acheter , de manière égoïste , on préféra un «oui» hypocrite à un « non» sincère. L'hypocrisie et le mensonge constitue une manière de nous protéger contre une vérité blessante. Pour que les relations sociales soient apaisées, mieux vaut que nous ne sachions pas toute la vérité sur ce que les autres pensent de nous. Dans ce cas précis le mensonge permet de nous conserver ou de conserver autrui. 
Il s'en suit que maintenir cachée une vérité quand elle est nuisible est légitime. 

On ne doit pas impérativement chercher la vérité car celle-ci n'est pas nécessairement bonne. Pourtant est- ce pour autant qu'il faut rester dans l'ignorance? En tant qu'homme n'avons nous pas le devoir de chercher la vérité ? 


Cherchez la vérité est le devoir de l'Homme. C'est ceux que nous dit Platon philosophe de l'antiquité. Pour celui-ci , la vérité est « un devoir formel envers chacun» tandis que le mensonge est « une déclaration intentionnellement fausse qui a pour but de nuire à autrui ». La vérité est essentielle à l'Homme elle lui permet d'éviter les conséquences du mensonge et elle lui permet de ne pas rester dans l'ignorance. En effet , chercher la vérité c'est , essayer de comprendre et d'expliquer le monde dans lequel nous vivons. A l'inverse des autres espèces qui peuplent la planète seul l'Homme est en mesure de produire un discours scientifique qui lui permet de décrire , d'expliquer et de comprendre la nature et le monde qui l'entourent. Si l'Homme ne serait pas à la recherche de la vérité ne serait-il pas spectateur d'un monde inconnu ? Ne ferait-il pas partie d'une nature qu'il subirait ? On peut penser que grâce à la science l'homme parvient à s'en extraire. Ainsi la recherche de la vérité permet à l'Homme de se libérer de l'ignorance et de ne pas subir la nature mais de la comprendre par une séries d'expérience et d'observations. Sans cet effort de recherche et de compréhension , le monde serait-il tel qu'il est aujourd'hui ? 
Ainsi, dans la République, Platon montre dans l’allégorie de la caverne comment l’homme passe de son état de prisonnier ignorant et bercé d’illusions à celui d’homme libre en accédant au savoir, symbolisé par la sortie de la caverne, et l’accès au soleil et à sa lumière. Nous avons donc le devoir de chercher la vérité qui nous libère. En outre en tant qu'être humain, doué de conscience réfléchie, on se doit de sortir de l'inconscience et de l'ignorance pour accéder au savoir. 
Certes la vérité est utile à l'Homme elle lui permet de sortir de l'ignorance. Mais pas seulement. La vérité a une place élogieuse dans la société. Selon Mill philosophe XIXe la vérité «permet de créer une confiance dans la parole humaine et elle donc le fondement de notre bien être. Tandis que le mensonge: « signifie donc se priver du bien que représente l'accroissement de cette confiance». Un climat de confiance est généralement dure à bâtir et le mensonge est ennemis de la confiance. En effet il suffit d'un seul mensonge pour briser la confiance que l'on a réussi à construire auparavant. John Stuart Mill admet qu'il faut accepter de faire face à une vérité qui peut nous nuire. La recherche de la vérité est un devoir on doit donc au nom de la connaissance chercher la vérité bien que celle-ci puisse nous nuire. En effet Mill dit : « Il vaut mieux être un Socrate insatisfait qu'un imbécile satisfait ». Comment peut-on savoir si une vérité peut nous être nuisible si on n'a pas pris conscience de celle-ci ? N'est ce pas pour son bonheur personnelle que l'on rejette l'idée vraie ? N'est ce pas un acte égoïste de renoncer à la recherche de la vérité puisqu'elle peut nous nuire ? Ainsi préférons nous le bonheur à la connaissance ? 

Depuis la nuit des temps l'Homme à soif de connaissances. La recherche de la vérité est pour lui un devoir. Cela lui permet de mieux comprendre le monde qu'il l'entoure , de se démarquer des autres espèces vivantes et par la même occasion avoir un sentiment de liberté et satisfaction. Pourtant notre devoir est-il de chercher la vérité à tout prix ? De faire passer la vérité avant tout ?

Vouloir la vérité a tout prix signifie qu'on la place au dessus de tout. On est prêt à écarter tout les obstacles qui nous empêcherait d'y parvenir, par tout les moyens , sans états-d'âmes. On serait donc prêt à «écraser » autrui pour trouver cette vérité tellement recherchée. Vouloir la vérité à tout prix peut nous nuire et nuire à autrui. Il semble donc totalement absurde d'avoir un devoir qui nous est nuisible ou nuisible aux autres? La recherche de la vérité semble donc avoir des limites. Certes il y a des vérités nécessaire à notre survie. Des vérités qui nous sont indispensables. Comme par exemple savoir que pour survivre l'Homme doit se nourrir 
Il y en a d'autres qui ne sont pas forcement inutiles dans la vie de tout les jours mais qui nous permettent de comprendre le monde qui nous entoure. En effet savoir que c'est la Terre qui tourne autour du Soleil et non l'inverse à été une vérité importante pour la conception de la science. Pourtant ce n'est pas une vérité qui aurait impact sur notre survie. Il y a ensuite des vérités qui en plus de n'avoir aucune incidence sur notre survie sont des vérités blessantes. Vouloir la vérité à tout prix signifie donc rechercher toutes les vérités même celles qui finalement n'ont pas une très grande importance et qui au contraire ont une retombée négative. A quoi bon vouloir savoir une chose qui peut nous être nuisible , et qui en plus de ça, n'a aucune importances? 
Il est vrai qu'on a constaté que chercher la vérité été le devoir de l'homme mais son devoir s'étend t-il à la recherche d'une vérité inutile ou blessante ? Revenons donc à la définition que Nietzsche donne à la vérité. Celui-ci nous dit que si on veut la vérité à tout prix cela pourrait diminuer nos chances de survies. L'intérêt de l'homme n'est - il pas au contraire d'élargir ses chances de survies ? 
On peut se demander par la même occasion si vouloir la vérité à tout prix vaut réellement la peine? En effet quant on y réfléchit un peu , on se rend compte qu'il n'existe pas de vérité absolu , que le concept de vérité est complexe à définir. En effet c'est-on réellement qu'est ce que la vérité vraie ? Et puis finalement se lancer dans une quête de la vérité n'est pas finalement une idée vaine puisque qu'on ne sait pas réellement qu'elle est la vraie vérité ? En effet ma vérité n'est peut-être pas celle de mes voisins et inversement. Autrement dit chacun à sa propre vision de la vérité.

Autre plan 

Oui, thèse : il faut chercher la vérité plus que tout 

- en tant qu'être de raison,même si la vérité dérange et n'apporte rien, on ne peut lui préférer l'illusion réconfortante ou le mensonge avantageux. 
- en tant qu'être humain, doué de conscience réfléchie, on se doit de sortir de l'inconscience et de l'ignorance pour accéder au savoir. Noblesse oblige. 
- la vérité vaut pour elle-même, comme la connaissance. Elle est une valeur au même titre que le Bien et le Beau. On se doit de tendre vers elle. Elle vaut pour elle-même et nous relativement à nos intérêts et désirs. 
- faire de la recherche de la vérité un devoir et pas seulement une nécessité, c'est se contraindre à ne pas se contenter de connaissances mêmes efficaces. C'est ce sens de la valeur de la vérité, qui anime le scientifique et fait qu'il ne se contente pas ce qu'il a découvert, vérifié, prouvé et qu'il qualifie seulement de probabilité, de vérités provisoires,pratiques. La Vérité reste l'horizon de sa recherche. On retrouve la même chose chez le philosophe, que cherche sans cesse la vérité, et ne prétend jamais l'avoir trouvé. 
Donc poser la vérité, comme objet d'un devoir, c'est la poser comme une exigence imposant à l'homme des exigences. 
Transition : il semble que la recherche de la vérité nous soit imposée en tant qu'homme, mais on peut cependant se demander si ce devoir de rechercher la vérité n'est pas discutable 

Non, antithèse, il ne faut pas chercher la vérité plus que tout

Nietzsche voit dans cette exigence de vérité, posée comme valeur de l'existence, une position socratique « L’énonciation de la vérité à tout prix est socratique » écrit-il dans Le livre du philosophe. Cette exigence de vérité peut avoir des effets pervers, comme le rejet de l'art réduit à une puissance d'illusion, puissance salvatrice qui sauve de la vérité. 
- Ce devoir de vérité posée comme valeur absolue entraîne aussi la dévaluation d'autres valeurs vitales. Au nom de ce devoir de vérité, on congédie le monde sensible, « philosopher, c'est apprendre à mourir » 
- ce devoir de chercher la vérité masque son origine purement sociale, utilitariste : « L’homme exige la vérité et la réalise dans le commerce moral avec les hommes; c’est là-dessus que repose toute vie en commun. On anticipe les suites malignes des mensonges réciproques. C’est de là que naît le devoir de vérité. » et de la rechercher. Mais si on admet cette origine, on admet aussi que le mensonge et l'illusion sont acceptables si avantageux et agréable, ce qu'interdit un devoir de vérité. 
- cette recherche de la vérité peut détourner de la vie.

 

 

 

 

  • Les sujets de philosophie du bac 2017 à l'étranger, Liban. Lire les sujets séries générales, ES, S et L.

    • Par prepabac
    • Le 18/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire
  • Les sujets de philosophie du bac 2017 à l'étranger, Washington. Lire les sujets séries générales et technologiques

    • Par prepabac
    • Le 18/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Entraînez-vous avec les sujets corrigés de philosophie Pondichéry 2017, séries techno, avant l'épreuve de philosophie. Les corrigés sont en ligne

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés de philosophie bac 2017 Pondichéry, série ES. Entraînez-vous avec les corrigés de Pondichéry avant l'épreuve de philosophie

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés philosophie 2017 Pondichéry, série S. Corrigés sur le site pour vous entraîner aux sujets des séquences du bac

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés philosophie 2017 Pondichéry, série L. Corrigés disponibles sur le site pour vous entraîner avant l'épreuve de philosophie

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

Date de dernière mise à jour : 13/10/2017