- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Sujets corrigés de philosophie, bac 2017, Liban, série S. Les sujets sont en ligne

Avons-nous réellement un inconscient? Doit-on faire du travail une valeur? Commentaire d'un extrait des Essais de Montaigne. Tous les sujets sont corrigés

 

DNBAC

 

 

 

 

Profs en direct le jour du bac

sur dubrevetaubac.fr 

 

 

Les sujets tombés au baccalauréat de philosophie : Liban, bac 2017

Sujets de la série S

Terminale S :

 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

PHILOSOPHIE
SÉRIE S
 
Durée de l’épreuve : 4 heures
L’usage des calculatrices est interdit
 


Le candidat traitera, au choix, l’un des trois sujets suivants : 

Sujet 1

Avons-nous réellement un inconscient?

Sujet 2

Doit-on faire du travail une valeur? 

Sujet 3

Commentaire philosophique

Les Essais de Montaigne

 

Lecture du sujet

 

 

BAC S

 

Sujet 1 : Avons-nous réellement un inconscient ?

 

Les distinctions conceptuelles qu'il nous faudra travailler et développer dans notre dissertation :

 

Conscient / et Inconscient

 

Conscience de soi

 

Le conscient // le préconscient/ et l'inconscient

 

Liberté , Volonté // être déterminé par quelque chose

 

Le terme « avoir » peut signifier tantôt ce qui nous inné , tantôt ce que nous acquérons

 

Le questionnement s'organise donc autour de la relation entre la conscience, la liberté et l'inconscient.

 

Reformulation du sujet :

Certains de mes actes peuvent-ils réellement m'échapper ?

Se peut-il que je sois réellement déterminé par un inconscient ?

 

 

Problématisation:

 

Le sujet de la dissertation met en doute l'existence de l'inconscient. Il soulève la question suivante :

 

Comment mes actes peuvent-ils être déterminés par autre chose que ma volonté ?

L'inconscient est-il une réalité ou seulement une théorie ?

 

 

Plan possible : Avons-nous réellement un inconscient

 

I. Nous avons réellement un inconscient

 

A. L'inconscient est réel, nous faisons l'expérience de l'inconscient lorsque nous faisons des lapsus, lorsque nous rêvons, lorsque nous faisons des actes manqués. Ce sont les actes qui sont indépendants de notre volonté. Ils sont déterminés par la partie de notre psychisme qui n'est pas conscient. Freud utilise la métaphore de l'iceberg pour expliquer que l'inconscient est la grande partie émergée et le conscient, le pic qui sort de l'eau.

 

B. L'inconscient est théorisé par Freud. C'est certes une nécessité théorique pour comprendre les mécanismes du psychisme, mais c'est aussi une nécessité pratique qui a servi à Freud à guérir ses patient et qui fait l'objet d'une discipline à part entière : la psychanalyse.

 

C. Selon Leibniz, il y a un tas de petites perceptions dont nous n'avons pas conscience, comme par exemple, le bruit de toutes les gouttes d'eau qui font la vague que nous entendons inconsciemment. Notre conscience ne perçoit que le bruit de la vague comme un tout (de tous les bruits de toutes les gouttes).

 

II. Nous n'avons pas d'inconscient, plutôt, l'inconscient est en nous.

 

A. L'exemple de la perception du bruit de la vague comme la synthèse de toutes les infimes perceptions des gouttes d'eau, montre qu'il n'y a pas une rupture nette entre la conscience et l'inconscient, mais une continuité . Husserl a montré avec l'intentionnalité, que lorsque la conscience appréhende un cube, elle appréhende en fait, en même temps, la table sur laquelle est posé le cube, la fenêtre au-dessus de laquelle se trouve le cube,etc. Ce sont toutes les extra-perceptions que le conscient appréhende inconsciemment.

 

 

B. Chez Freud, il y a un degrés de conscience : le conscient, le préconscient et l'inconscient

 

C. L'inconscient est inné, c'est un degrés 0 de la conscience. En effet, Freud a décentré le sujet de son rapport à lui-même, faisant de la conscience, qu'une infime partie seulement de la vie psychique de l'Homme.

 

III. Conséquence de l'existence réelle de l'inconscient

 

A. L'existence de l'inconscient pose un problème moral = celui du dédouanement de sa responsabilité. L'Homme ne peut invoquer un inconscient qui agit et décide à sa place.

 

B. Pour Sartre, l'Homme est condamné à être libre. Parce qu'il est libre, il ne peut justifier son immoralité. La liberté de l'Homme rend la réalité de l'inconscient difficile à accepter. En effet, si la majorité de nos actes est déterminée par un degrés 0 de notre conscience, qu'en est-il de notre liberté et de notre volonté d'agir ?

 

 

 

Sujet 2 : Doit-on faire du travail une valeur ?

 

Les distinctions conceptuelles qu'il nous faudra travailler et développer dans notre dissertation :

 

Le travail est l'activité de transformation de la Nature et de l'Homme lui-même. Le travail est propre à l'Homme

 

Nature // et Culture

 

Production humaine // et Production des animaux

 

Production par volonté et imagination // Production par Instinct

 

Liberté / et Aliénation

 

Valeur = ce que représente quelque chose qualitativement, quantitativement ou symboliquement. La valeur a aussi un sens moral, quelque chose qui a une valeur morale se voit conférer de la noblesse et inspire le respect.

 

Il faut également définir la notion de « devoir ». Elle renvoie tantôt à une nécessité (est-il nécessaire de), tantôt à une exigence (d'ordre éthique, morale ou même logique).

 

Le questionnement s'organise donc autour de la relation entre le travail, l'Homme et la liberté.

 

Reformulation du sujet :

Faut-il que l'on donne une valeur quelconque au travail ?

Faut-il que travailler fasse partie des valeurs morales ?

 

 

Problématisation:

 

Le sujet de la dissertation met sous tension deux aspects opposés du travail, à savoir le travail comme tripalium (instrument de torture) qui aliène et fatigue le travailleur, et le travail comme ce qui accompli l'Homme. Il soulève la question suivante :

 

Peut-on faire du travail une vertu ?

 

 

Plan possible :

 

I. Le travail doit faire partie des valeurs de notre vie

 

A. Le travail a un lien très étroit avec la liberté. En effet, par le travail, l'Homme transforme la Nature et se transforme lui-même, il s'émancipe ainsi de son état premier « animal ». Si la production des ruches par les abeilles est le résultat de leur instinct, la production humaine est celui de leur volonté et de leur imagination (Marx).

 

B. Plus que cela, le travail est libérateur. Selon Alain, le travail nous libère de nos désirs et nous apprend à les discipliner. Selon lui, nous ne voudrions pas d'un monde où tout nous serait donné car alors nous serions soumis à ce monde et au joug de nos désirs. Nous nous libérons de la soumission du monde en le transformant et nous nous libérons de la soumission de nos désirs en réalisant notre humanité, en nous disciplinant grâce à l'activité de notre raison (à l'oeuvre dans la production humaine)

 

C. Le travail réalise l'humanité de l'Homme car il se reconnaît dans son travail. En se reconnaissant dans l'oeuvre de son travail, il parvient à une conscience de lui.

 

 

II. Cependant, le travail est ancré dans une réalité économique : il ne faut donc pas le sacraliser

 

A. Marx explique qu'il existe des formes de travail qui rendent l'Homme étranger à lui-même (la révolution industrielle du XIX siècle et le Taylorisme). L'aliénation des Hommes par le travail est dû au fait que l'Homme ne se reconnaît plus dans son œuvre. Le travail perd alors sa fonction originelle (qui est de réaliser son humanité)

 

B. De plus, le but du travail n'est pas seulement la satisfaction de se reconnaître dans ce que l'on a produit, mais c'est aussi de gagner un salaire pour nourrir sa famille. Le travail est une obligation. Le travail et lié à l'argent : toute production a une valeur pécuniaire. Comment peut-on faire pour que le travail prenne une valeur autre que celle-ci ?

 

C. Selon Hannah Arendt, « l'oeuvre est entièrement déterminée par la catégorie des fins et des moyens ». Finalement, il ne faut pas oublier que le travail n'est qu'un moyen pour subvenir à ses besoins vitaux (avoir de l'argent pour manger).

 

 

Commentaire de Texte :  Montaigne, les Essais

 

Thème : Le dire véritable, partie fondamentale de la vertu VS le mensonge éhonté

Thèse : Montaigne affirme que dire la vérité ce n'est pas tout dire mais il consiste à, lorsqu'on dit quelque chose, dire la chose comme on la pense.

Ce texte mobilise les concepts de vérité et de morale. Il conviendra alors de les définir lors de votre commentaire de texte afin d'éclaircir les arguments de l'auteur.

Problématisation :

Montaigne écrit que dire la vérité, ce n'est pas tout dire mais plus loin il désigne le mensonge comme une « dissimulation continuelle » (l.11). Comment alors, distingue la vérité (qui est une vertu), du mensonge ?
 

Plan :

I. L.1 à 8 : La vérité est une vertu morale

A. La vertu morale dépendrait de sa condition d'homme. C'est aujourd'hui une thèse irrecevable mais il est quand même intéressant d'étudier le lien que fait l'auteur entre liberté et vérité.

B. Distinction entre dire la vérité par contrainte et dire la vérité en étant désintéressé

C. Montaigne se met en scène comme un homme de morale, cela pour montrer que la morale est une qualité de l'âme et elle se pratique. Le mensonge suscite la honte.

II. L.9 à fin : Ce qui distingue vérité et mensonge : les conséquences du mensonge

A. Dire la vérité n'est pas quantitatif . Montaigne affute la définition de la vérité qu'il a donnée auparavant. La vérité à rapport avec son âme, dire la vérité, c'est simplement dire ce que l'on pense lorsqu'on parle.

B. Le mensonge est une perversité, elle est motivée par la recherche de ses intérêts. Montaigne contextualise sa définition du mensonge, il parle de ses contemporains, il y a là une dénonciation. Le menteur se vante de ses mensonges. Les princes dont parle Montaigne sont implicitement rabaissés au rang d'esclave qui selon Apollonios sont des menteurs.

C. Montaigne met en évidence les conséquences du mensonge.

Conclusion

Alors que dire la vérité est une vertu de l'âme qui se pratique dans le fait de dire toujours ce que l'on pense lorsque l'on parle, le mensonge se caractérise par la dissimulation et l'appât du gain. Ce qui distingue la vérité du mensonge, c'est la qualité de l'âme de celui qui énonce la vérité qui éprouve de la honte à mentir alors que le menteur s'en vante

 

  • Les sujets de philosophie du bac 2017 à l'étranger, Liban. Lire les sujets séries générales, ES, S et L.

    • Par prepabac
    • Le 18/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire
  • Les sujets de philosophie du bac 2017 à l'étranger, Washington. Lire les sujets séries générales et technologiques

    • Par prepabac
    • Le 18/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Entraînez-vous avec les sujets corrigés de philosophie Pondichéry 2017, séries techno, avant l'épreuve de philosophie. Les corrigés sont en ligne

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés de philosophie bac 2017 Pondichéry, série ES. Entraînez-vous avec les corrigés de Pondichéry avant l'épreuve de philosophie

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés philosophie 2017 Pondichéry, série S. Corrigés sur le site pour vous entraîner aux sujets des séquences du bac

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Sujets corrigés philosophie 2017 Pondichéry, série L. Corrigés disponibles sur le site pour vous entraîner avant l'épreuve de philosophie

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Les sujets corrigés du bac de philosophie, 2017, Pondichéry, toutes séries

    • Par prepabac
    • Le 16/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

    Lire la suite

  • Les dates des épreuves en français, littérature, philosophie et bac pro de Pondichéry 2017 sont en ligne. Consultez le calendrier du bac

    • Par prepabac
    • Le 09/04/2017
    • Dans L'actualité du bac
    • 0 commentaire

     

    Annales bac

    Lire la suite


 

Date de dernière mise à jour : 29/07/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau