Philosophie BAC ES 2019 - Liban

  • Dubrevetaubac
    Dubrevetaubac

    le 04/04/2019 à 14:38 Citer ce message

    Philosophie BAC ES 2019 - Liban


    Epreuve : BAC ES
    Matière : Philosophie
    Classe : Terminale
    Centre : Liban
    Date : jeudi 23 mai 2019
    Durée : 4h



    Soumettre son plan, commentaire, dissertation
    Correction et évaluation de tous les devoirs, toutes séries générales et technologiques
    Confirmer votre crainte du hors-sujet
    Demander une évaluation de la note
    Posez vos questions dans le forum


    Sujets : lecture PDF

    Consultez les sujets
  • dubrevetaubac
    dubrevetaubac

    le 01/06/2019 à 12:04 Citer ce message

    Consultez les corrigés des sujets de philosophie bac Liban 2019, série ES, ils sont en ligne. Entraînez-vous pour le jour J.

    Tous les corrigés en ligne
  • dubrevetaubac
    dubrevetaubac

    le 01/06/2019 à 12:05 Citer ce message

    Série ES

    Le candidat traitera, au choix, l’un des trois sujets suivants

    Sujet 1


    Faut-il préférer la vérité à son bonheur?

    Sujet 2

    Peut-on parvenir à une complète conscience de soi?

    Sujet 3

    Expliquer le texte suivant


    Il faut reconnaître que l’égalité, qui introduit de grands biens dans le monde, suggère cependant aux hommes, ainsi qu’il sera montré ci -après, des instincts fort dangereux ; elle tend à les isoler les uns des autres, pour porter chacun d’eux à ne s’occuper que de lui seul.

    Elle ouvre démesurément leur âme à l’amour des jouissances matérielles.

    Le plus grand avantage des religions est d’inspirer des instincts tout

    contraires. Il n’y a point de religion qui ne place l ’objet des désirs de l’homme au- delà et au- dessus des biens de la terre, et qui n’élève naturellement son âme vers des régions fort supérieures à celle des sens. Il n’y en a point non plus qui n’impose à chacun des devoirs quelconques envers l’espèce humaine, ou en commun avec elle, et qui ne le tire ainsi, de temps à autre, de la contemplation de lui -même. Ceci se rencontre dans les religions les plus fausses et les plus dangereuses. Les peuples religieux sont donc naturellement forts précisément à l’endroit où les peuples démocratiques sont faibles ; ce qui fait bien voir de quelle importance il est que les hommes gardent leur religion en devenant égaux.

    ALEXIS DE TOCQUEVILLE,

    De la Démocratie en Amérique (1835)

    La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

Répondre à ce message