Rendez-vous le 18 juin après les épreuves du baccalauréat pour consulter le corrigé de la dissertation : sujet 1 philo, série L métropole 2018

Le bac de français

Annales de philosophie : consultez le corrigé de la dissertation N°1 après les épreuves du bac de philosophie série L métropole 2018

 

Retrouvez la correction de votre copie bac sur le site le 18 juin

 

Bac de philosophie série L

Bac de philosophie avec des professeurs du site 

Baccalauréat 2018 métropole 

Profs en direct le jour du bac

 

 

Lire le sujet intégral

1 er sujet

La culture nous rend-elle plus humain ?

 

 

Correction de la dissertation n° 1 

 

La culture nous rend-elle plus humain ?

 

Concepts :

Nature//culture

Humanité// inhumanité

Le sujet interroge la notion de la nature humaine et son rapport à la culture. Il laisse entendre que l’humanité est une question de degré (« plus ») : on serait « plus » homme que quelqu’un d’autre en raison de sa culture.

Par culture, on peut entendre la civilisation, la culture « générale » (ce qui fait de nous quelqu’un de cultivé) ou encore l’ensemble des caractéristiques qui nous différencient des autres animaux, l’ensemble des représentations, concepts philosophiques, religieux, symboliques… que l’on partage ou que l’on peut partager au sein de la société. Il faut interroger le rapport entre état de nature et état social.

Problématique : La culture est-elle ce qui nous fait sortir de l’état de nature ? Y-a-t-il des degrés d’humanité à franchir entre l’état de nature et la culture ?

  1. L’humanité est une. Il n’existe pas de degré. La culture ne nous rend pas plus humain

  1. Au sens biologique, l’humanité est un degré de l’animalité. A partir du moment où un homme naît homme au sens biologique, il n’est pas moins humain qu’un autre.

  2. Au XIXe siècle, l’idée que la culture, entendue cette fois au sens de civilisation, c’est-à-dire d’une culture particulière, rendait plus ou moins homme a été utilisée dans le cadre des théories raciales. Ceux qui n’avaient pas la culture occidentale étaient considérés comme moins hommes, « inférieurs », ce qui justifiait la colonisation et l’œuvre de la prétendue « mission civilisatrice », destinée à inculquer la culture occidentale aux peuples colonisés

II -La culture fait sortir de l’état de nature. Elle est ce qui fait que les hommes arrêtent de céder aux pulsions primaires.

  1. Chez Hobbes (Léviathan), l’état de nature est un état de guerre, où les hommes luttent les uns contre les autres afin de satisfaire leurs pulsions. L’instauration du contrat social et la création de l’Etat pacifie cet état. L’Etat et la façon dont il est pensé est une marque de la culture. La culture fait sortir l’homme de ses passions primitives, animales.

  2. Rousseau théorise aussi le passage de l’état de nature à la culture. Invention de la propriété privée établit ce passage et modifie la condition de l’homme. La culture, par le biais de la propriété privée, fait sortir l’homme de l’état de nature.

  3. La culture nous fait donc advenir à notre humanité. On peut utiliser la distinction en acte/ en puissance faite par Aristote. L’humanité de l’homme est en quelque sorte présente en lui de manière permanente, mais elle se réalise pleinement avec la culture.

III -La culture nous rend plus humain

  1. La culture est un ensemble de représentations qui se partage avec l’ensemble de la société dans laquelle on vit. L’humanité se définit par sa capacité à raisonner, à dialoguer et à vivre en société. Aristote définit l’homme comme un animal politique. C’est dans la cité, avec les autres que se développe pleinement la culture, nous rendant ainsi pleinement homme.

  2. C’est ma culture qui me fait exister comme homme. La culture est propre à chaque individu, qui l’a construit par ses rencontres et ses expériences. La culture de chacun est unique mais en même temps partageable avec les autres.

  3. C’est la reconnaissance de l’autre qui me fait exister comme homme et qui me fait être plus humain. Quand l’autre me respecte, selon Kant, c’est-à-dire respecte qui je suis et donc ma culture, mes représentations, il me fait véritablement exister comme homme.

 

 

Le bac de français

SPECIAL BAC PHILOSOPHIE 2018 TOUTES SERIES METROPOLE

Pour aller plus loin