Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

L'épreuve anticipée en 1ère : le français au bac

DNBAC

On évalue le bagage culturel, l’esprit critique, la sensibilité littéraire et les moyens d’expression des candidats

L’EPREUVE


NB : définition de l’épreuve dans le manuel Soleils d’encre p 606-609

On évalue le bagage culturel, l’esprit critique, la sensibilité littéraire et les moyens d’expression des candidats (capacité à communiquer).

1) L’écrit : coeff 2 pour les séries générales


Un corpus de trois à cinq textes (parfois, l’un des supports peut être un document iconographique) est proposé. Il repose sur une cohérence thématique et problématique :
ex en 2009 en 1ères S et ES : plusieurs extraits de pièces de théâtre où les personnages parlent du théâtre
Il faut donc être capable de réfléchir sur une question ou des textes imprévus, d’opérer un tri parmi ses connaissances. Les auteurs sont généralement connus.
NB: le corpus peut être constitué d’extraits d’une même œuvre ou bien d’un seul document, une œuvre intégrale brève.

a) Les questions :

Plusieurs questions sont posées sur le corpus, afin d’établir des relations entre les différents documents, d’en faire percevoir l’unité, l’enjeu, la problématique. Elles appellent la rédaction d’un développement d’une trentaine de lignes.
Séries générales : sur 4 points
Recommandations :
- Présenter d’abord les textes (titre, auteur, mouvement littéraire)
- répondre d’abord à ces questions pour ne pas faire d’erreur sur le second sujet (les questions doivent guider le candidat pour une meilleure compréhension du corpus)
- rédiger un texte qui compare les textes suivant la question posée

b) Trois sujets au choix sont ensuite proposés (sur 16 points)


• L’écriture d’invention : lettre, article, texte narratif, prise de position argumentée… Sujet difficile, car il demande une bonne maîtrise de l’expression et de réutiliser des procédés étudiés dans le texte du corpus.
- Exemple : « Après avoir lu un roman, le lecteur adresse une lettre au romancier pour lui reprocher la vision très pessimiste que celui-ci donne de la réalité. Quelques jours plus tard, il reçoit la réponse de ce romancier qui défend sa position. Rédigez chacune de ces deux lettres. »
- Recommandation : recenser dans le manuel et en classe les types d’écriture d’invention.

• La dissertation : rédiger une délibération (prise de position pour et contre) à propos d’un sujet d’esthétique générale ou de critique littéraire. ce sujet demande une rigueur de composition et une certaine culture littéraire (il faut être capable de citer des œuvres en les expliquant précisément).
- Exemple : « Dans le roman de Guy de Maupassant Une vie, Rosalie déclare : « La vie, voyez-vous, ce n’est jamais si bon ou si mauvais qu’on croit. » Pensez-vous qu’un roman doit ouvrir les yeux du lecteur sur la vie ou bien au contraire permettre d’échapper à la réalité ? Vous présenterez votre argumentation en prenant appui sur les extraits proposés et sur les œuvres que vous avez pu étudier ou lire. »

• Le commentaire : étude raisonnée d’un texte selon un plan ; ce plan est organisé en fonction d’un parcours de lecture choisi par le candidat. Le parcours de lecture est impliqué par une problématique.

Un exemple de sujet de bac vous est proposé dans ce billet.

2) L’oral : coeff 2 pour les séries générales


Il faut être capable de faire un tri dans ses connaissances pour répondre de manière improvisée à une question sur le texte et aux questions de l’entretien.

L’oral se déroule en deux parties de chacune dix minutes, qui s’enchaînent et qui sont précédées d’un temps de préparation de 30 minutes. Chacune de ces deux parties est évaluée sur dix points.

NB : les textes ne doivent pas du tout être annotés. Attention donc pendant l’année à ne pas écrire sur la photocopie donnée par le professeur.




a) l’exposé :


Il s’agit de proposer une lecture d’un texte choisi par l’examinateur dans le descriptif des lectures et activités (pour voir un exemple de descriptif, cliquez ici). Cette lecture doit répondre à une question posée par l’examinateur. Réciter la lecture analytique faite en classe ne servirait donc à rien.
On peut être interrogé sur un texte qui n’a pas fait l’objet d’une lecture analytique mais c’est rarement le cas.

Recommandation: apprenez l'introduction et la conclusion puis mettez en fiche, sous forme de liste, les éléments importants qui se sont dégagés lors de la lecture analytique menée en classe. Rédiger sur le blog des lectures analytiques vous permettra d'être plus rapide et efficace dans vos révisions.

b) l’entretien :


Il porte sur la même séquence que celle d’où a été tiré le texte support de l’exposé. Il s’agit de dialoguer sur l’œuvre intégrale ou le groupement d’où le texte est extrait, sur la lecture cursive, sur l’objet d’étude, sur ses réflexions et lectures personnelles. Le dialogue vise à vérifier les connaissances (OE, lectures perso), à vérifier la maîtrise de la langue, à apprécier l’intérêt du candidat pour les textes lus et étudiés…

Il faut donc s’entraîner à répondre à de nombreuses questions sur les séquences et les objets d’étude.

Des exemples de questions sont disponibles dans ce billet.

Cela exige une certaine réflexion personnelle, donc de répartir son effort sur toute l’année.

 

 

A consulter 

Autres documents pour le bac

français argumentation roman théâtre L poésie technologiques S ES

Ajouter un commentaire