Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Dans Les Liaisons dangereuses de Laclos, quel est l'intérêt de l'épisode dans lequel Valmont porte secours à une famille de pauvres gens ?

ORAUX EAF

 

 

              CONSIGNES DE CORRECTION

LITTÉRATURE SERIE L

 

       Elaborées par la commission d’entente de l’Académie d’Aix-Marseille

 

 


Bac de littérature 2009

 

Question 1:

Dans Les Liaisons dangereuses de Laclos, quel est l'intérêt de l'épisode dans lequel Valmont porte secours à une famille de pauvres gens ?

 

 

1. Remarques générales valables pour tous sujets :

Il serait souhaitable que chaque correcteur utilise l'ensemble de la fourchette de notation, de manière à bien marquer les différences:

 

- Ne pas hésiter à mettre de très bonnes notes (18, 19...) à des devoirs solides. Tout travail écrit d'un élève de 17-19 ans comporte des maladresses et des insuffisances. On ne peut exiger la réalisation parfaite, celle qui rejoindrait les capacités du professeur correcteur. Il faut se souvenir que dans les autres disciplines les notes excellentes existent.

 

- Un devoir ne peut valoir de notes très basses (02, 03, 04...) que lorsque les réponses ne sont pas du tout pertinentes, que l'expression reste très défectueuse, et que les connaissances ne sont pas mises en oeuvre. Ces notes doivent rester exceptionnelles et être justifiées par des appréciations précises, détaillées, incontestables.

 

- Une orthographe incorrecte sera sanctionnée avec discernement, dans la limite de 2 points sur l'ensemble de la copie. On retiendra jusqu'à 4 points si la copie manifeste également une syntaxe et un lexique défaillants au point d'altérer la clarté de l'expression. En ce cas, cette pénalisation devra être mentionnée explicitement dans l'appréciation globale.

 

-On attend du candidat une réflexion perspicace et cohérente sur la question posée plutôt qu'une réponse exhaustive, qui est de toute manière impossible dans le temps imparti.

 

2. Rappel des 5 critères d'évaluation mentionnés dans le B.O. n° 27 du 04 juillet 2002

- La connaissance des oeuvres et des objets d'étude au programme

- L'aptitude à prendre en compte des problématiques

- La clarté, la pertinence et la cohérence des propos

- La mise en œuvre de savoirs littéraires et culturels

- La justesse et la correction de l'expression.

 

3. L'analyse de ces 5 critères appelle les observations suivantes :

 

a) La réponse doit faire apparaître une idée directrice et témoigner d'une connaissance précise de l'oeuvre.

b) Il ne s'agit pas, pour chacune des questions, d'une mini-dissertation.

 

On souhaite une entrée en matière brève et efficace, et non une introduction académique. On attend un développement organisé selon une progression claire, et non obligatoirement un développement en trois étapes. De même, si une clôture explicite du développement est attendue, il n'est pas indispensable qu'elle prenne la forme d'une conclusion canonique. Par ailleurs la nature même de certaines questions posées autorise l'emploi de la première personne du singulier.

 

La réponse à la question de type 1 témoigne de la capacité du candidat à examiner l'oeuvre à partir d'un aspect particulier : on attend donc que le candidat soit capable de rappeler, de situer et de mettre, en relation des éléments précis de l'oeuvre afin de justifier sa réponse. Par conséquent la nature et la forme de la réponse ne sont pas prédéterminées : par exemple. le résumé ou le récit d'épisodes est parfaitement légitime dès lors qu'il débouche sur une analyse ou une réflexion et à condition qu'il se limite au strict nécessaire.

 

Les critères d'appréciation porteront surtout sur le repérage des éléments de l'ouvre (leur exactitude, leur situation, etc.) et la façon dont ils sont mis en relation avec l'ensemble de ]'oeuvre (y compris pour la question 1) et avec l'objet d'étude pour la question 2.

 

c) On attend des références précises aux œuvres, sans qu'elles prennent nécessairement la forme de citations. Dans le cas de citations pertinentes, on valorisera les copies. On sanctionnera des inexactitudes répétées qui révèlent une connaissance insuffisante de l'ouvre les contresens caractérisés seront sanctionnés plus lourdement. Les copies qui, au-delà de la connaissance précise de l'ouvre, témoignent d'une réelle culture seront valorisées, à condition toutefois que ce savoir soit utilisé avec pertinence par rapport à la question posée.

                          

                                            SUJET 1: LACLOS

Question 1:

Dans Les Liaisons dangereuses de Laclos, quel est l'intérêt de l'épisode dans lequel Valmont porte secours à une famille de pauvres gens ?

 

Ce que l'on attend:

  Situer l'épisode dans l'économie générale du roman.

  L'épisode offre un exemple de mise en scène manipulatrice

Le libertin présente un spectacle idéal : personnages choisis, théâtralisation de la scène de reconnaissance, jeu avec les apparences, présence du peuple instrumentalisée... Valmont se pose en bon acteur.

  L'épisode constitue la première étape d'une stratégie de conquête

qui constitue le fil directeur du roman. Valmont ourdit un piège redoutable, dans lequel se prend Tourvel.

- Valmont construit une fable propre à plaire à Tourvel. Il s'appuie sur la connaissance qu'il a d'elle : une « prude» et une « dévote », qui doit être sensible à une «édification publique» .

C'est parce que Tourvel le fait suivre pour s'informer de sa conduite que Valmont se lance dans cette manœuvre de charité. Son stratagème affaiblit les réticences de Tourvel: elle fait son panégyrique ; elle provoque, par la conversation qu'elle engage, l'aveu passionné qui la trouble au plus haut point. Sa fragilité la pousse à choisir une solution qui est déjà un aveu : la fuite dans sa chambre où elle implore Dieu.

Le roman insiste sur l'efficacité du piège par la disposition des lettres : lettre de Tourvel défendant Valmont auprès de Volanges intercalée entre les deux lettres de Valmont à Merteuil.

 

   L'épisode présente la subversion d'une scène à visée morale La charité est subvertie.

Ce que l'on valorise:

- Les références à Greuze, le drame bourgeois (Diderot), Rousseau...

 

- La mise en valeur de la complexité des personnages grâce à l'épisode (Valmont piégeur piégé, personnage cynique qui se laisse prendre au jeu de la charité -, Mme de Tourvel attirée malgré elle).

 

- L'étude de la spécificité de l'écriture épistolaire qui laisse le lecteur construire sa lecture; chaque lettre montre que les personnages trichent avec la vérité ou s'aveuglent eux-mêmes : double langage du libertin. mensonge de Tourvel à Volanges (un serviteur « par hasard » dans le village...), satisfaction de Mme de Rosemonde.

 

- L'évocation du caractère méthodique de la démarche libertine décrite par Valmont à Merteuil.

 

Ce que l'on pénalise:

 

L'approche exclusivement narrative de l'épisode.


 

Source

 

 

 

 
   

Pour aller plus loin 

Date de dernière mise à jour : 16/10/2018