Méthodologie pour la dissertation de philosophie, réalisation du devoir de l'introduction à la conclusion. Avoir une bonne note au devoir bac.

Philosophie

 
 
 
 

Méthodologie générale pour la dissertation, réalisation du devoir de l'introduction à la conclusion.

Méthodologie générale pour la dissertation

Qu'est ce que c'est une dissertation philosophique ?

- La dissertation philosophique est un exercice de réflexion à la fois personnelle et informée. Penser par soi même ne signifie pas penser seul.

- personnelle parce qu'il s'agit de réfléchir par soi-même dans le but de répondre à la question posée.

- informée parce qu'il s'agit à partir de sa réflexion de retrouver et de nourrir sa réflexion des différentes idées et doctrines des philosophes que vous aurez étudiés. L e p o i n t  d e  d é p a r t   d ' u n e dissertation de philosophie est un sujet, le plus souvent formulé sous la forme d'une question et qui comporte généralement au moins deux notions évidentes ou que vous devrez trouver par exemple: 

- Suffit-il d'avoir raison pour c o n v a i n c r e ? ( v é r i t é  e t démonstration)

Réalisation de la dissertation

Vous devez cherchez et surtout découvrir la problématique (le probléme que pose le sujet).

Le premier objectif que vous devrez vous fixer est de trouver cette problématique. Cette problématique à découvrir vous permet d'orienter le sujet. Cette orientation peut presenter un avantage celui de choisir votre orientation (votre sujet) mais cela reste très limité car vous devez penser à ne pas faire de hors sujet. L'originalité peut vous permettre d'effectuer un bon devoir, mais cette originalité doit être accompagnée d'une parfaite maîtrise du sujet traité. Nous vous conseillons donc d'éviter les risques de hors sujet et de maîtriser dans un premier temps le passage d'une question à une problématique. Pour cela nous vous conseillons le plus tôt possible de connaître les notions, de connaître simplement leur dénomination (Religion, histoire, devoir et leur "groupe" d'appartenance morale, politique, sujet). Il serait bien sûr plus judicieux d'avoir un minimum de connaissances sur ces notions mais pour un début essayez comme cela. Prenez donc des sujets et essayez de trouver: quels sont les mots importants et les notions auxquels ils font appel. 

-Doit-on tout attendre de l'Etat ?

-La notion d'inconscient psychique est-elle contradictoire ?

-Le juste et l'injuste ne sont-ils que des conventions ?

-Le langage ne sert-il qu'à communiquer ?

- L'homme a-t-il besoin de travailler ?

Alors quels notions avez vous trouvé?

Une fois que vous avez trouvé les notions abordées dans le sujet, là il va falloir rédiger la problématique. La problématique c'est en fait le sujet reformulé à votre manière (dans une certaine mesure).C'est le point de départ de votre devoir. La connaissance des notions et pas uniquement leur dénomination commence à se faire sentir. Ce nouvel exercice consiste à trouver pour les sujets proposés ci-dessus, une problématique. Là aussi il n'y a pas de recettes miracles, une méthode que l'on appliquerait dans tous les cas de figure. Il va falloir penser tout en s'appuyant sur quelques moyens. Un de ces moyens c'est de mettre en place à partir du sujet et des notions que v o u s a u r e z d é n i c h é , u n e contradiction. Par exemple pour le premier sujet (doit-on tout attendre de l'Etat ?) Quelle contradiction pouvons nous soulever ? La première qui pourrait venir à l'Esprit serait de reformuler le sujet en  énonçant d'un côté on peut tout attendre de l'Etat et de l'autre on ne peut rien attendre de l'Etat. Mais cette reformulation ne tiens pas compte d'un élément essentiel de la question "doit-on". A partir de ce "doit-on" l'on doit pouvoir trouver un élément important de la question. A qui s'adresse ce "doit-on".Il s'adresse à la fois au" particulier" et au "commun". Nous avons là un autre élément de la question et de notre problématique essentiel.En effet l'Etat s'occupe à la fois du "bien commun" mais aussi du "bien particulier" et là vous avez une contradiction intéressante. L'Etat peut il s'occuper à la fois du "commun" et du "particulier" Le " b i e n c o m m u n " e t l e " b i e n particulier" sont-ils les mêmes. si l'Etat vient à s'occuper des "particuliers" quand est il de la liberté de chacun de ces particuliers ?. Vous pourrez alors dans votre problématique évoquer à la fois l'Etat au service de tous (la communauté)et l'Etat au service de chacun. L'Etat peut il être, en même temps au service de tous et de chacun. Si il est au service de chacun peut on encore parler de liberté? La problématique devra donc tourner autours de cette question de l'Etat et sa fonction auprès du et des citoyens, individus, sujets etc... Il vous est conseillé de vous reporter aux notions respectives. Une fois votre problématique trouvée( le rôle de l'Etat est il de s'occuper du bien commun ou de chacun de nous en particulier ?), il v a f a l l o i r d e v e l o p p e r v o t r e argumentation pour illustrer et soutenir votre développement. On pourrait aussi qualifier votre développement de progression ordonnée. Pour cela il est conseillé de trouver les solutions au problème posé (la problématique). Ces solutions devront être progressives et ordonnées.Vous devrez argumenter de manière progressive et non juxtaposé les arguments. Pour vous donner une image, il y a un point de départ (un bloc de marbre par exemple) et un point d'arriver (une statue) entre le bloc de marbre et la statue il y a une progression que l'on doit deviner (les pieds, puis les jambes puis.....). Vous ne devez pas d'un côté faire les jambes, puis les pieds puis revenir sur les pieds  etc.... Il est donc essentiel d'ordonner ces idées. Par exemple si vous êtes partie d'une contradiction c'est à dire de deux propositions contradictoires (Etat bien commun, Etat bien particulier), vous pouvez alors p r e n d r e c h a c u n e d e c e s propositions comme point de départ de deux développements. Vous devez soigner la transition entre les deux parties (développement) principaux. Cette transition peut se faire par exemple en montrant les limites de la première solution (thèse) et donc introduire la deuxième thèse

Attention vous ne devez pas dire que les deux propositions qui sont au départ contradictoire sont vraies. Cela voudrez dire que vous s o u t e n e z  e t  a r g u m e n t e z  l a contradiction. Vous devez montrer dans quelle condition la première thèse est vraie, dans quelle conditions la deuxième thèse est vraie et par exemple dans une troisième partie faire une synthèse de ces conditions (arguments ) pour prendre du recul face à la problématique. L'Etat veut le bien commun :arguments et limite, l'Etat veut le bien particulier : Argument et limite enfin l'Etat peut dans un certains cadre (synthèse des arguments et des limites) vouloir le bien commun et particulier. Ces parties ou développement devront être illustrées par des exemples, ces exemples sont là pour dégager un concept mais en aucun cas remplacent et se c o n f o n d e n t  a v e c  v o t r e argumentation. Il en est de même pour les références philosophies (citations par exemple), elles doivent soutenir et illustrer votre a r g u m e n t a t i o n m a i s p a s l a substituer. Il ne faut jamais oublier que c'est vous qui rédiger le devoir, ce n'est pas Aristote ou Spinoza. C'est votre argumentation qui est demandée pas la leur. Ils sont donc là (les exemples, les doctrines des philosophes, les citations) pour i l l u s t r e r  e t  a p p u y e r  v o t r e argumentation et non la remplacer.

Rédaction :

Pour rédiger votre devoir vous devez imaginé qu'il va être lu par un "non philosophe". L'expression doit être claire et soignée. Vous devez soigné le fond et la forme. L'introduction comme on vous l'a souvent dit doit présenter votre devoir. Vous devez introduire votre devoir

 

 

 
 

Pour aller plus loin 

<

dissertation Méthodologie philosophie

Ajouter un commentaire