Est-ce un devoir pour l’homme d’être cultivé ? Dissertation philosophique, séquence culture.

Hegel

 
 
 
 

Élaboration du concept principal : être cultivé Qu’est-ce qu’être cultivé ? Est cultivé celui qui est informé, instruit, mais pas pour autant savant, ou spécialiste.

 

La culture

Est-ce un devoir pour l’homme d’être cultivé ?

« être cultivé » =

un devoir social, voire historique

Première partie : Élaboration du concept principal : être cultivé Qu’est-ce qu’être cultivé ? Est cultivé celui qui est informé, instruit, mais pas pour autant savant, ou spécialiste.

En revanche, celui qui est simplement informé, ou instruit, ou même savant, spécialiste, n’est pas pour autant cultivé.

La culture, quel que soit le sens précis dans lequel on la comprend, est toujours liée aux œuvres de l’esprit

L’intérêt de l’homme cultivé s’exprime par sa curiosité et le respect qui l’animent pour ces oeuvres.

La culture vise à l’encyclopédisme, cette volonté d’articuler les connaissances élémentaires et générales en une totalité pour en penser les relations et en chercher l’unité ; la culture fait de la liberté humaine ce principe unificateur.

statut de la culture pour l’être humain : se cultiver est-ce une nécessité s’imposant à la volonté de l’homme ?

Deuxième partie

il convient de se demander si, dans chaque société, il y aurait un devoir d’être cultivé pour les hommes.

L'homme agit non pas par déterminisme mais par la conséquence d’une éducation et d’une tradition, l’être humain n’est pas un être naturel, mais « culturel ».

L'homme appartient à une société qui se caractérise par une « culture », un ensemble de croyances, de coutumes, de lois, techniques, formes d’art, de langage

Il se caractérise simplement par son conformisme à une culture commune

  • se cultiver suppose que l’on dispose d’un temps libéré des contraintes de la vie et même de certaines pressions sociales.

  • Etre cultivé = un idéal social et une perfection vers laquelle on tend pour donner du sens à son existence. Etre cultivé = une distinction sociale : une situation sociale de domination

  • un devoir d’être cultivé = une fonction idéologique au sens marxiste du terme

    = faire passer pour naturelle l’organisation sociale fondée sur l’exploitation des uns (le prolétariat, dans la société bourgeoise) et la domination des autres (les propriétaires des moyens de production).

Troisième partie :

l’existence sociale s’accompagne de devoirs.

Kant définit le devoir comme la nécessité d’agir par respect pour la loi

Obéir à la loi universelle que je me donne en tant que raison revient à n’obéir qu’à soi, se donner sa propre loi : le devoir me rend autonome, libre.

la loi morale, ou impératif catégorique : « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité dans ta personne et dans la personne de tout autre, toujours en même temps comme une fin, jamais simplement comme un moyen. »

Être cultivé = une manifestation de la liberté, une émancipation, une compréhension de ce qui fait notre humanité

La référence à l'Apologie de Socrate : l'oracle de la Pythie. «Il n'existe personne de plus sage que Socrate »

Socrate en connaissance de l'oracle de la Pythie à son égard interroge tous ceux que l’on tenait pour sages et qui se faisaient passer pour tels afin d’exercer une autorité mystificatrice sur d’autres êtres humains, nous donne l’exemple même de l’homme cultivé.

Socrate s’affranchit des rapports de domination, et propose un modèle d’existence dans lequel le souci de soi impose de proposer aux autres de se soucier de leur âme

« L’homme cultivé est celui qui sait imprimer à toutes ses actions le sceau de l’universalité » Hegel

la culture nous permet de tendre vers notre nature, c'est aussi un devoir moral qui concerne tous les hommes souhaitant s'élever à leur humanité et politique car chaque homme doit rechercher l'intérêt général en vivant en commun avec d'autres, donc citoyen.

 
 

Pour aller plus loin 

<