Sujets corrigés du bac de philosophie 2019, métropole, séries technologiques dès la fin de l'épreuve, les forums sont ouverts

Consultez les sujets de philosophie séries technologiques et les corrigés dès la fin de l'épreuve du bac. Réagissez dans les forums et partagez vos brouillons, questions...

 
 
 

Baccalauréat de philosophie 2019 : Profs en direct le jour du bac

*** Sujets et corrigés gratuits sur dubrevetaubac.fr  dès la fin de l'épreuve

 

 

Consultez les corrigés de philosophie de toutes les séries.

Retrouvez la correction de votre copie bac sur le site 

 

Bac de philosophie séries technologiques

Bac de philosophie avec des professeurs du site 

Baccalauréat 2019

Profs en direct le jour du bac

 

  • Soumettre son plan, commentaire, dissertation
  • Correction et évaluation de tous les devoirs, toutes séries générales et technologiques
  • Confirmer votre crainte du hors-sujet
  • Demander une évaluation de la note
  • Posez vos questions dans le forum
  • Les commentaires sont ouverts

 

 

Lecture du sujet intégral version PDF 

Stmg sti2d st2s philosophie 2019 metropole sujet officielStmg sti2d st2s philosophie 2019 metropole sujet officiel (1.41 Mo)

 

Sujet 1

Seul ce qui peut s'échanger a-t-il de la valeur ?

Sujet 2

Les lois peuvent-elles faire le bonheur ?

Sujet 3

Commentaire :

MONTAIGNE, Les Essais (1580)

 

Bac techno – Sujet 1

Seul ce qui peut s'échanger a-t-il de la valeur ?

Définitions :

"les échanges" : des processus de don de quelque chose en échange de quelque chose d'une nature différente.

"la valeur" : la mesure d'une grandeur.

Problématique : La valeur est-elle le produit d'un calcul nécessaire à la mise en place d'échanges ou bien le révélateur du caractère irremplaçable de certains êtres ?

 

Plan :

I La valeur se crée à partir d'un référent qui peut être objet d 'échange

A) La création de valeurs monétaires se fait à partir d'une à des fonds d'or. S'appuyer ici sur un économiste au choix.

B) C'est pour pouvoir établir des échanges qu'il est nécessaire d'attribuer une valeur aux choses.

 

II L'irremplaçable est la source d'une plus grande valeur.

A) Dans notre rapport affectif aux objets ce sont précisément les objets que l'on ne peut pas échanger qui paraissent à nos yeux avoir le plus de valeur. L'impossibilité de les échanger est ce qui met en lumière la valeur qu'ils ont pour nous.

B) Il est des êtres dont la valeur est la cause d'une impossibilité d'être l'objet d'échanges. Cf la condamnation de l'esclavage en raison de la valeur de toute vie humaine. S'appuyer ici sur Voltaire par exemple.

 

III L'échange véritable est irréductible à la fixation d'une valeur.

A) Distinction entre la valeur comme évaluation d'une grandeur et la valeur comme attachement affectif ou expression d'une irréductibilité à la quantification.

B) Même ce qui peut s'échanger ne trouve pas sa valeur dans quelle que mesure que ce soit mais cherche continuellement à la dépasser. Cf Mauss et l'analyse du potlatch, rivaliser dans le don. L'objet de l'échange trouve sa valeur dans le dépassement de toute mesure.

Les lois peuvent-elles faire le bonheur ?
 

Définitions :

"les lois" : des énoncés produits par une autorité extérieure qui contraignent notre action. En général : jugement prenant une forme impérative.

" le bonheur" : état de satisfaction prolongée. S'oppose au plaisir qui ne dure qu'un instant.

"pouvoir" : ce qui peut se produire ou non. S'oppose à l'impossible, qui ne peut pas se produire, et au nécessaire, qui ne peut pas ne pas se produire.

 

Problématique : Alors que des lois juridiques ne peuvent être que des conditions de possibilité non suffisantes au bonheur, la loi que je m'impose à moi-même ne permettrait-elle pas un bonheur véritable ?

Plan :

I Il est possible de concevoir une législation permettant le bonheur.

A) La mauvaise action conduit au malheur d'autrui et ne permet donc pas son bonheur. Une absence de législation ne permet pas le bonheur : cf Hobbes l'état de nature est état de guerre de tous contre tous. L'existence d'une législation est une condition de possibilité du bonheur.

B) Une cité où règne le malheur ne permet pas d'être heureux, de même qu'une cité injuste ne permet pas d'être juste. Cf Platon, La République

 

II Notre bonheur ne peut être produit par une autorité extérieure.

A) Les lois sont une condition de possibilité du bonheur mais non une condition suffisante.

B) Les lois sont par essence contraignante. Cf Kelsen, Théorie pure du loi.

C) Se sentir contraint ne permet pas le bonheur non seulement à cause des conséquences de leur infraction, mais parce qu'elles conduisent à un comportement hétéronome et non autonome. Notre bonheur ne peut se trouver dans une source extérieure.

 

III Le bonheur est nécessairement produit par des lois que je m'impose à moi-même.

A) Il est insupportable à la raison que le bonheur ne puisse être atteint nécessairement. Un bonheur accidentel pourrait à tout moment prendre fin, ce qui est contraire à sa définition.

B) La nécessité du bonheur ne peut dépendre d'une autorité extérieure, elle doit dépendre de nous-mêmes, par l'imposition d'une loi morale; Cf Kant, Critique de la raison pratique.

C) Le suivi d'une loi morale que l'on s'impose à soi-même permet un bonheur non contingent. C'est précisément en ne se laissant pas affecter par le contingent que l'on atteint le bonheur. Cf le stoïcisme.

Bac techno – Sujet 3

 

1) Idée principale du texte : Aucun jugement n'est parfaitement évident

§1 : L'observation nous montre que tout jugement est l'objet de controverses, impossible donc de convaincre naturellement autrui de mon jugement.

§2 : Il est possible de nier toute thèse, y compris par les plus savants, c'est le cas du scepticisme, cela montre bien qu'aucun jugement n'est absolument évident, y compris dans la communauté scientifique.

§3 : Moi-même j'ai constaté que des jugements que je pensais évidents se sont révélés faux.

2)

a) La possibilité de convaincre autrui de son jugement est un critère de son évidence. Or, il y a sans cesse des controverses sur tout, donc mes jugements ne sont pas évidents pour autrui.

b) Nous-mêmes lorsque nous recherchons la vérité, il apparaît que cette recherche n'est pas sans heurts et sans hésitations, il arrive que nous doutions.

c) À chaque instant nous sommes persuadés de la vérité de nos jugements, cela ne veut pas dire que nous en avons une parfaite connaissance, cf la distinction entre croire et savoir.

3) Changer d'opinion, cela nous empêche-t-il de connaître la vérité ?

  • Distinguer la connaissance de la vérité comme état achevé du savoir de la connaissance de la vérité comme recherche jamais véritablement achevée pour laquelle le changement d'opinion est non seulement possible mais nécessaire. Cf Bachelard, La philosophie du non.

  • La connaissance de la vérité est opposée à l'idée d'opinion et de certitude. Le savoir scientifique rejette l'opinion. Ce n'est pas le changement de l'opinion qui empêche de connaître la vérité mais le fait de rechercher la certitude plutôt que la vérité (qui implique le doute).

 

Métropole, DOM-TOM et à l'étranger, bac 2019

Corrigés bac 2019 métropole et DOM-TOM

 

Philosophie 2018 métropole et DOM-TOM

 
 
 

Pour aller plus loin 

<

Date de dernière mise à jour : 17/06/2019