- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Entretien sur Cervantès, Don Quichotte, chapitre 1, un personnage de roman permettant de comprendre l'évolution de la société

 

Cervantès

 

 

 

Cervantès, préparation d'un entretien sur Don Quichotte, chapitre 1

Le pouvoir, la découverte et la fascination de la lecture, son impact sur l'imagination et processus identificatoire chez Cervantès, dans Don Quichotte : évolution d'un personnage de roman permettant de comprendre l'évolution de la société

Séquence le roman : Don Quichotte, Cervantès Miguel

L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche

chapitre 1

Résumé du chapitre 1

Don Quichotte de Cervantès

Chapitre 1 : Un homme de 50 ans vit avec sa gouvernante, il est tellement passionné de lecture de roman de chevalerie qu'il en oublie la réalité. Il décide de partir, tel un chevalier à travers le pays sur son cheval, qu'il appelle Rossinante (Roussin-avant). Il se choisit un nom, tel un chevalier, Don Quichotte de la Manche. Il veut trouver une femme à qui aimer, tels les plus grands chevaliers. Il prépare un beau discours pour sa « Dulciné du Tobosco ». Il se fabrique un casque en carton.

Lecture du texte :

"L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la manche"

Don Quichotte propose un jeu sans fin entre deux interprétations du monde, celle de la raison et celle de la folie.

Introduction :

Le roman de Don Quichotte est un roman d’aventures qui fait connaître un nouveau genre : le picaresque dans lequel un héros part seul et connaît une succession d’aventures. L’aventure des moulins à vent est la plus connue puisqu’elle caractérise parfaitement le personnage central Don Quichotte. En effet, celui-ci ne renonce pas à ses illusions et se réfugie dans un monde imaginaire malgré les efforts déployés par Sancho Pança pour le faire revenir à la réalité. Outre l’apparence fantaisiste et légère du texte, il faut y voir une portée plus profonde en accord avec l’époque. Comment, Don Quichotte s’inscrit-il à la frontière du Moyen-âge et de l’époque moderne

Problématiques possibles :

  1. Peut on dire que la lecture du chapitre 1 se révèle au lecteur comme une oeuvre destinée surtout à susciter le rire, une sorte de plaisanterie assez ironique?
  2. Montrez en quoi le héros souhaite devenir un des chevaliers errants

Questions pour préparer l'entretien à l'oral du baccalauréat de français

  1. Quels sont les repères livresques?
  2. Comment le héros crée t'il sa propre identité?
  3. Répète t'il le comportement des chevaliers?
  4. Peut on dire que le héros apparait comme obsédé par les livres?
  5. Fait il sans cesse appel à sa mémoire qui lui permet de rester fidèle à l'idée du chevalier qui constitue pour lui un modèle à suivre?
  6. Don Quichotte emble t'il atteint d'une étrange folie?
  7. Pouvons nous affirmer que la réalité pour le héros se réduit à un ensemble de sollicitations auxquelles il doit répondre?
  8. Ces sollicitations sont elles des signes qui éveillent dans son esprit les textes qu'il a lus?

La nature du roman

"La nature du roman, si elle était connue, les romans seraient écrits par des fonctionnaires. Les thèmes des romans seraient enregistrés sur logiciel, les romans composés par ordinateur. La nature du roman est inconnue. Elle fuit sous l'esprit de celui qui écrit le roman comme la femme fuit, tout en s'abandonnant aux mains de son amant, tandis que sa propre imagination divague. La nature du roman est l'absence. Le roman n'est pas seulement mobile, il est mouvant, il se transforme en même temps qu'il se déroule, il ignore à jamais le prochain mot. La nature du roman est l'infini. Le roman est l'autobiographie en acte. Le romancier est une création de chaque instant. Il dit « Je » pour mentir. Il s'affirme homme et femme, ange et monstre, jeune homme et vieillard. Il meurt autant de fois qu'il faut. Il aime infatigablement. La nature du roman est le sexe. Le roman est un acte sexuel. La nature du roman est une femme rousse, dans une salle obscure, qui convoite un acteur de cinéma. « Tout à l'heure, chez moi, Lexington Avenue. » Elle ferme les yeux et s'enfonce les ongles dans les paumes. La nature du roman est un vieil homme, assis sur un pliant, la nuque protégée du soleil par un mouchoir, qui regarde, immobile, le paysage poussiéreux. Il boit une orchiatta, que lui apporte un jeune garçon de café, en qui il croit vaguement se reconnaître, et tirant de sa poche un carnet, il tente de noter un souvenir qui vient de lui traverser l'esprit. Sa main tremble. La nature du roman est la guerre entre le désir et la mémoire, entre l'écriture et le temps. La nature du roman est l'impossible."

Pierre Bourgeade, La nature du roman

Ouverture possible :

comment la lecture est elle perçue dans le texte de Proust, de Sartre et de Cervantès,

 

Date de dernière mise à jour : 05/03/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau