Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Camus, l'Etranger, du début à "ont éclaté chez Raymond". Commentaire littéraire

Dnbac commentaires

 

 

"L’ETRANGER" DE CAMUS"

 

*** Préparation de la première partie de l'enretien

Support :L’Etranger de Camus (Chapitre IV du début à « ont éclaté chez Raymond » pages 55 à 57, Folio)

Problématique:

  • Comment, pour Camus, la sensualité constitue-t-elle une source de bonheur et un antidote contre l’absurde ?

Albert Camus est né à Alger dans un milieu modeste en 1913. Il connait la pauvreté, la maladie et la guerre.

Camus est l’auteur de grand succès, tels que La Peste et l’Etranger. En 1957, il obtient le prix Nobel de littérature. Il décèdera en 1960 en France dans l’Yonne.

L’Etranger est un roman très connu de Camus sur le thème de l’absurde et dans ce passage, nous sommes au début du Chapitre IV, une semaine s’est écoulée depuis l’enterrement de sa mère. On assiste à la deuxième rencontre avec Marie. Cette scène illustre un motif obsédant, la sensualité qui constitue une source de bonheur et un antidote contre l’absurde.

I ) Le bonheur trouvé

A ) Un contexte très sensuel

On assiste à la naissance du désir entre deux êtres. Meursault est en congés, la scène se situe un samedi. L'extrait est centré sur la rencontre des deux êtres que sont Meursault et Marie. C'est l'appel des sens que le décor favorise de manière idéale.

Le décor est estival, le soleil est présent, l'élément "eau" est intéressant car il renforce l'aspect idéal de la situation. Nous sommes sur une plage en été donc dans un endroit propice à l'éclatement sensuel et amoureux. L'intimité est encore accentuée par le retrait de la plage qui est cachée entre des "rochers" et des "roseaux".

B ) L'expression du désir

L'expression du désir est ici assimilée à une tentation que Meursault semble avoir du mal à contrôler. Il est en effet dominé par son désir très intense de posséder Marie. La description qui en est faite est flatteuse, cette femme est élégante, belle, vêtue d'une robe suggestive, rouge laissant deviner et apparaître son corps et mettant sa poitrine très en valeur. Nous la voyons par le regard de Meursault qui la compare à une fleur. La métaphore, signigicative à cet égard, nous renvoie l'image d'une femme désirable, fraîche, attirante. L'accent se porte ensuite sur son rire, instrument sensuel lorsqu'il se perd dans l'intensité du regard de Marie. Elle est la beauté incarnée dans un cadre idyllique que rien ne semble pouvoir troubler.

II ) Le bonheur charnel contre l'absurde

A )Meursault : un héros atypique

Meursault se dévoile comme un personnage non traditionnel, atypique, en dehors de la société et de ses valeurs. Sa perception des choses en fait un être marginal qui ne retient des choses que les bruits plus ou moins perceptibles qu'il entend. On peut citer à égard, sa vision métonymique qu'il a des habitants de l'immeuble.

Sa marginalité est manifeste. Il n'est pas non plus un homme en proie à de nombreuses affections ou émotions ou encore un homme capable de démonstrations affectives. Dans ses rapports et dans ses jeux sensuels avec Marie, il se montre incapable d'amour réel, sentiment trop conventionnel sans doute pour lui qu'il ne peut assimiler, mais malgré le manque d'amour pour cette femme, il la désire. Il se dévoile comme un être basique, assez primaire occupé dans son quotidien à gérer les gestes et réflexes les plus primaires : manger, dormir, s'accoupler. Il semble n'agir qu'instinctivement tel un animal que les pulsions guident.

B ) L'union avec les éléments

Magré l'aspect instinctif dominant de notre héros, il s'accorde malgré tout avec les éléments qui l'entourent, le soleil, la mer, le sable..... Il subit ses émotions mais s'harmonise malgré tout avec le monde qui l'entoure à sa façon. Il se montre incapble de comprendre et d'assimiler une émotion quelle qu'elle soit. Ainsi lorque Marie se montre "un peu triste", il n'éprouve à cet instant aucune compassion pour elle et ne cherche pas à la comprendre.

Conclusion:

Cet extrait révèle le héros de manière très simple et très honnête, mais au delà du portrait instinctif et primaire du héros atypique, non conventionnel, marginalisé, Camus cherche à lutter contre l'absurde par l'harmonie avec le monde et les éléments. C'est pourquoi, l'élément "eau" a une extême importance et est récurrent dans les ouvrages du penseur, il peut symboliser la purification et l'adhésion, donc l'accord avec les éléments primordiaux du monde.

Ouverture :

Meursault va t'-il retrouver une connexion avec le monde autour de lui?

TEXTE:

J’ai bien travaillé toute la semaine, Raymond est venu et m’a dit qu’il avait envoyé la lettre. Je suis allé au cinéma deux fois avec Emmanuel qui ne comprend pas toujours ce qui se passe sur l’écran. Il faut alors lui donner des explications. Hier, c’était samedi et Marie est venue, comme nous en étions convenus. J’ai eu très envie d’elle parce qu’elle avait une belle robe à raies rouges et blanches et des sandales de cuir. On devinait ses seins durs et le brun du soleil lui faisait un visage de fleur. Nous avons pris un autobus et nous sommes allés à quelques kilomètres d’Alger, sur une plage resserrée entre des rochers et bordée de roseaux du côté de la terre. Le soleil de 4 heures n’était pas trop chaud, mais l’eau était tiède, avec de petites vagues longues et paresseuses Marie m’a appris un jeu. Il fallait, en nageant, boire à la crête des vagues, accumuler dans sa bouche toute l’écume et se mettre ensuite sur le dos pour la projeter contre le ciel. Cela faisait alors une dentelle mousseuse qui disparaissait dans l’air ou me retombait en pluie tiède sur le visage. Mais au bout de quelques temps, j’avais la bouche brûlée par l’amertume du sel. Marie m’a rejoint alors et s’est collée à moi dans l’eau. Elle a mis sa bouche contre la mienne. Sa langue rafraîchissait mes lèvres et nous nous sommes roulés dans les vagues pendant un moment.

Quand nous nous sommes rhabillés sur la plage, Marie me regardait avec des yeux brillants. Je l’ai embrassée. A partir de ce moment, nous n’avons plus parlé. Je l’ai tenue contre moi et nous avons été pressés de trouver un autobus, de rentrer, d’aller chez moi et de nous jeter sur mon lit. J’avais laissé ma fenêtre ouverte et c’était bon de sentir la nuit d’été couler sur nos corps bruns.

Ce matin, Marie est restée et je lui ai dit que nous déjeunerions ensemble. Je suis descendue pour acheter de la viande. En remontant, j’ai entendu une voix de femme dans la chambre de Raymond. Un peu après, le vieux Salamano a grondé son chien, nous avons entendu un bruit de semelles et de griffes sur les marches en bois de l’escalier et puis : « Salaud, charogne » ils sont sortis dans la rue. J’ai raconté à Marie l’histoire du vieux et elle a ri. Elle avait un de mes pyjamas dont elle avait retroussé les manches. Quand elle a ri, j’ai eu encore envie d’elle. Un moment après, elle m’a demandé si je l’aimais. Je lui ai répondu que cela ne voulait rien dire, mais qu’il me semblait que non. Elle a eu l’air triste. Mais en préparant le déjeuner, et à propos de rien, elle a encore ri de telle façon que je l’ai embrassée. C’est à ce moment que les bruits d’une dispute ont éclaté chez Raymond.

DEFINITION DU ROMAN:

Les origines du roman sont liées à la langue romane et à l’affirmation de la langue française. Issus de l’épopée en vers, les premiers romans évoquent le monde de la chevalerie.

Le genre du roman adopte progressivement ses caractéristiques narratives. Mais il est longtemps considéré comme un genre mineur. C’est au XIXème siècle, reconnu comme l’âge d’or du roman, qu’il acquiert ses lettres de noblesse, au moment où la bourgeoisie affirme ses codes dans la société.

Le roman met toujours en scène un ou plusieurs individus qui cherchent à s’intégrer dans la société.

Le XXème siècle voit la remise en cause des codes traditionnels du roman, en particulier dans ce que l’on a appelé le nouveau roman.

Le roman, souvent inclassable, admet toutefois différentes catégories : le roman de chevalerie, le roman libertin, le roman épistolaire, le roman historique, le roman naturaliste, le roman d’initiation, le roman policier… reconnaissables à la structure narrative développée.


 

Date de dernière mise à jour : 29/08/2017