- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Washington, ES, bac 2017. Corrigé du sujet dissertation 2, le droit est-il seulement ce qui limite ma liberté? Exercez-vous avant le 15 juin

Annales bac

Droit naturel et droit positif = qu'est-ce qui peut limiter ma liberté en société?

 

 

 

 Washington, bac 2017

Sujets de la série ES


Dissertation 1 :
 "Peut-on être soi-même sans les autres ?"
Dissertation 2 :
"Le droit est-il seulement ce qui limite ma liberté ?"
Explication de texte :

 explication de texte d'Alain, Mars ou la guerre jugée.

 

Lire le sujet 
 
 
Sujet 2 : Le droit est-il seulement ce qui limite ma liberté ?
 
Les distinctions conceptuelles qu'il nous faudra travailler et développer dans notre dissertation :
 
- Droit naturel / et Droit positif
 
Le droit naturel appartient naturellement à tout homme. La liberté, le droit à la propriété, la santé et l'égalité en sont des composantes. Le droit naturel est inaliénable et inné.
 
Le droit positif est le droit posé (ou fixé) par les Hommes dans une société. C'est un ensemble de règles juridiques, de loi, qui régissent la société et garantissent son bon fonctionnement.
 
- La liberté naturelle / et liberté civile (distinction Roussoiste)
 
- La liberté comme indépendance // la liberté comme absence de contraintes
 
 
Le questionnement s'organise donc autour de la relation entre la liberté et le droit.
Reformulation du sujet :
- Y a-t-il autre chose que le droit qui limite ma liberté .
- En quoi le droit limite-il ma liberté ?
- Le droit ne sert-il qu'à limiter ma liberté ?
Problématisation:
 
Le sujet nous pousse à chercher ce qui pourrait limiter ma liberté en société, autre que le droit (d'où le « seulement »). Il soulève ainsi la question suivante :
 
Qu'est-ce qui peut limiter ma liberté en société ?
 
Plan possible :


I. Le droit est ce qui limite la liberté d'autrui
A. Chez les philosophes contractualistes, le droit positif, fixé par les hommes, remplace le droit naturel, dont était doté chaque homme naturellement. Pourquoi ce remplacement ? Pourquoi ne pas avoir gardé le droit naturel pour régir la vie en société ? Car le droit naturel entendait la liberté comme une liberté absolue, absence de toutes contraintes (voir la jus naturale de Hobbes ).
B. Définition de la liberté comme contraire à un état de licence où tout est permis.
C. Hobbes montre la nécessité du droit et de sa fonction première de limiter la liberté en théorisant un état de nature (avant la société et le droit positif) ou règne un état de guerre de tous contre tous.


II. C'est nous qui, en respectant les lois, encadrons notre liberté
A. Selon Rousseau, en entrant dans la société, l'Homme s'élève en humanité, notamment par acquisition de la morale. La liberté morale est l'obéissance aux lois que nous nous sommes prescrites. Nous ne volons pas notre voisin car avant tout, nous savons que voler est un acte immoral.
B. Distinction de Rousseau entre liberté naturelle (répond à nos appétits, nos désirs + droit illimité à tout ce qui le tente et qu'il peut atteindre ) et liberté civile (limitée par la volonté générale c'est-à-dire le peuple, nous, souverain)


III. Le droit garantit la liberté
A. La loi nous contraint mais en faisant, elle nous protège. Chez Hobbes, dans l'état de nature, l'Homme peut se procurer ce qu'il souhaite comme il le juge de sa propre raison, même si pour ce faire, il doit voler son voisin. Le voisin s'en retrouve entravé dans sa liberté et son droit à la propriété.
B. Défintion Lockienne de la liberté : propriété, santé, liberté + définition de Rousseau qui englobe en plus, l'égalité. L'Etat garanti tout cela.
C. Légitimité du droit : chez Locke, le gouvernement est crée précisément POUR garantir la liberté du peuple. Le droit exercé est légitime dès lors qui a pour but ce dessein. Dès lors qu'il bafoue le serment de protection qu'il a fait avec le peuple, il devient illégitime, et le peuple a le droit de se rebeller pour sa liberté

philosophie Washington

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau