- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

L'illusion, fiche bac, révisions en philosophie sur prépabac

DNBAC

 

L’illusion :

Définition :

On peut définir l’illusion comme une tromperie c’est-à-dire une erreur et une mystification. Dans l’illusion nous sommes victimes de puissances trompeuses impossible à vaincre alors que l’erreur, nous en sommes responsables et nous pouvons la corriger. L’illusion compromet la recherche de la vérité en philosophie.

 

I. L’illusion et l’erreur :

L’erreur est le résultat d’un mauvais jugement contrairement l’illusion qui n’est pas une erreur mais elle peut induire en erreur cependant, elle persiste tandis que l’erreur une fois rectifiée disparaît. Donc les illusions des sens sont réelles.
L’illusion est la confusion de deux plans, celui de la subjectivité et de l’objectivité. Dans l’illusion nous attribuons à l’objet ce qui revient en fait au sujet. L’illusion serait une projection de notre subjectivité : Spinoza voit dans l’anthropocentrisme, la tendance que l’homme a à interpréter le monde à partir de lui-même : l’anthropocentrisme serait selon ce philosophe le fondement de l’illusion.

 

II. L’illusion et ses causes :

Comment peut on avoir l’idée d’une réalité autre que la conscience et cependant donnée par la conscience ?
1. Recours à la causalité objective : Descartes : Le passage de la subjectivité à l’objectivité s’explique par le principe de causalité : si on éprouve des modifications malgré nous c’est qu’il existe hors de nous une cause qui a pu les produire. Passage de l’objet au sujet.
2. Phénoménologie de la perception : Merleau Ponty : Exister c’est être dans me monde pour une conscience qui sans objet ne serait pas une conscience, inversement, le monde est ce qui est perçu par une conscience.
Ce qui différencie l’illusion de l’erreur c’est la part de désir qu’elle contient . L’erreur peut être rectifiée à la différence de l’illusion.
• Freud qualifie la religion d’illusion non parce qu’elle est fausse mais de par la part de désir qu’elle contient : désir de retrouver l’image protectrice et rassurante d’un père tout puissant.
• L’illusion : croire que les choses existent comme nous les percevons .
Qu’est ce qui existe vraiment ? Descartes a une attitude réaliste. Il met en place le doute méthodique et hyperbolique. C’est l’incarnation de l’illusion dans la personne du mauvais génie qui emploie toute son industrie à nous tromper et à nous faire prendre des fictions pour des réalités.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau