- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Questionnaire sur un thème philosophique : le bonheur. Cours, fiche bac, lexique de citations, définitions et questionnaire

DNBAC

 

  • A consulter

 

 

Questionnaire bac toutes séries

 

 

 

Le bonheur, séquence la morale

 

L'Eudémonisme antique

 

  • A quoi le bonheur est-il assimilé dans la philosophie antique ? Le bonheur est synonyme de souverain Bien

  • Qu'est-ce que le Souverain Bien ? La fin suprême à laquelle toutes les autres fins sont subordonnées

  • Le bonheur peut-il être associé au plaisir ? Non, plaisir = éphémère. Bonheur = durable.

  • Quelle portée peut-on donner au plaisir et à l'agréable ? Ils sont l'accompagnement du bonheur.

 

La conception Aristotélicienne, Épicurienne et Stoïcienne

 

  • Quel est le point commun en matière de bonheur entre Aristote, les Épicuriens et les Stoïciens ? Le bonheur doit-être durable. Il n'est pas dissociable d'une vie vertueuse fondée sur la raison. Vie heureuse = vie conforme à la raison

  • Comment l'homme doit-il régler ses désirs selon Épicure ? L'homme doit régler ses désirs sur la Nature.

  • Qu'en est-il des stoïciens ? L'homme doit accepter l'ordre du monde

  • Qu'en est-il d'Aristote ? Le bonheur est l'activité et la vertu propres à chaque être

  • Comment s'exercer vertueusement ? Il faut respecter le kairos = moment opportun. Il faut savoir choisir le bon moment car il n'y a qu'une seule façon de bien agir tandis qu'il y en a mille d'échouer.

  • De quoi s'accompagne le kairos ? Du respect de la juste mesure (ni trop, ni trop peu)

  • En quoi l'eudémonisme d’Épicure et des stoïciens est-il plus subjectif que chez Aristote ? Le bonheur est la possession des Biens mais il ne dépend pas de nous de les posséder. Il faut donc vouloir ce qui arrive. «il faut changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde ».

 

le bonheur, un idéal de l'imagination

Kant

 

  • Y a t'-il une définition universelle possible du bonheur pour Kant ? Non, il n'y a pas de définition universelle possible car il n'est pas valable pour tous de la même façon = définition relative.

  • Qu'est-ce que le bonheur selon Kant ? C'est un idéal non de la raison mais de l'imagination. Il ne se pose donc pas comme fin d'une action morale.

  • En quel sens est-il impossible d'être heureux sans être vertueux ? L'action morale n'est pas celle qui rend l'homme heureux mais celle qui le rend digne de l'être.

 

Le christianisme et le kantisme

 

  • Le christianisme condamne t'il le bonheur ? Oui, le salut de l'âme est la seule fin digne.

  • Quelle est la position de St Just ? Pour accéder au bonheur, il est nécessaire de se défaire du besoin. L’État doit avoir la charge du bonheur = c'est une exigence de justice que l’État doit satisfaire.

  • Le christianisme rejoint-il l'idéal antique du bonheur ? Non, le bonheur n'est pas assuré par la rationalité de l'action.

  • Le bonheur est-il de ce monde pour le christianisme ? Le bonheur = salut de l'âme.

  • L'idéal chrétien du bonheur peut-il être défini comme une espérance ? Oui, c'est une espérance = royaume des cieux.

  • Le bonheur kantien est-il l'aboutissement historique du christianisme ? Oui, le bonheur est l'aboutissement historique du christianisme car pour le philosophe la morale n'est pas la discipline qui nous enseigne comment être heureux mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur.

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 24/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau