Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Première partie de l'entretien : Molière Dom Juan, acte V, scène 5 et 6, deuxième étude

 

Molière

 

 

 

Première partie de l'entretien : Molière Dom Juan, acte V, scène 5 et 6, deuxième étude

 

Acte V scène 5 et 6 : Molière, Dom juan

*** Deuxième étude

Introduction :

• Bien + qu'un simple dénouement, fin donne tout sens à œuvre qui ne cesse de converger vers ce rendez-vous et confrontation annoncée entre DJ et C. Pièce n'a-t-elle pas pour titre DJ et festin pierre ?

• Contrairement à certaines représentations dont film de Bluwal, DJ ne va pas vers C, il la trouve sur son chemin. En un sens, elle vient le chercher et lui demander des comptes.

1) Les différents allégories placées sur son chemin :

a. Le spectre :

• Personnage mandaté par le Ciel car lexique religieux ('miséricorde, repent, perte') et cette pression à repentance immédiate ('n'a plus qu'un moment')

• Rappel femmes bafouées, déshonorées (DJ croit reconnaître voix, signe que représente un passé)

• S'adresse à DJ à 3ème pers : aspect solennel, étrangeté surnaturelle

• Repentance encore possible en vertu de la 'miséricorde'

• 1er avertissements chargé de toucher conscience par rappel mal commis

b. Le temps avec la faux :

• Allégorie du temps qui passe qui conduit à la mort (faux)

•Apparition + fugitive : pas un mot prononcé, 'elle s'envole' : représentation notion abstraite, impalpable et changeante

c. La statue du commandeur :

• Comme spectre, chargé d'arrêter DJ

• Ordres (impératif) soulignent affrontement à son comble : 2 volontés contraires à présent face à face

• Mais elle n'a rien d'immatériel : sa consistance, la pierre contraste avec être de chair DJ

• Matière a connotation de immuable, froideur / antithèse avec Homme éphémère

• 'Grâce' rappelle 'miséricorde' que DJ a jusqu'au bout rejetée

• Délivre pas ultime avertissement mais prononce jugement (péché => mort) et exécute châtiment

• Geste qui signe fin est main donnée : emblématique du lien, contrat que DJ a repoussé pendant pièce et qui, littéralement, va l'entraîner

• Ordre cérémonieux dernière réplique (présent de vérité générale, article défini)

2) Dom Juan reste fidèle à lui-même :

a. Par rapport aux avertissements :

Son rationalisme :

• 'je veux voir' phrase rappelle croyance DJ qui ne croit que ce qu'il voit (2 et 2)

• Essaye d'engager combat physique avec l'apparition du temps

• 'éprouver' : cherche preuve concrète mais est trompé par le surnaturel (1er signe défaite qu'il ne veut pas admettre)

Sa détermination à ne pas céder :

• Ne réagit pas sur contenu paroles prononcées mais surtout sur le fait que quelqu'un ose lui adresser la parole

• 'Qui ose ?' : orgueil DJ qui est dans affrontement et défi : refus de se soumettre à la moindre autorité

• Lexique trahit volonté inflexible, sourd à tout appel à repentance : répétions 'vouloir, non, capable', négation appuyée ('non, non'), impératifs

• Refuse de se rendre à l'évidence et continue de repousser avertissements car il ne supporterait pas donner image négative montre une fierté, orgueil irréductible (importance négation 'il ne sera pas dit' : a conscience du mal mais phrase prononcée sur le ton d'un défi qui approfondit : endurcissement DJ)

==> Donc commence déjà à envisager et accepter conséquences de ses actes (quoi qu'il arrive') : il refuse le repentir pour braver l'au-delà

b. Devant le jugement du Commandeur :

• Plus rien semble pouvoir arrêter DJ, bien décider à aller jusqu'au bout 'Ou faut-il aller ?'

• Geste d'engagement perso sans hésitation ('La voilà')

• Cette force lui maintient sa grandeur : DJ reste fidèle à ses convictions, quitte à se perdre

3) Une fin tragique ou comique ?

a. Pourquoi ce mélange des registres ?

Un contrepoint à la grandeur de Dom Juan :

• Comique de S fait ressortir par antithèses noblesse de DJ :

- peur / courage, affront

- superstition / conviction, terre à terre, rationalisme, libre penseur

- matériel / spirituel (cherche défi avec D)

- bassesse / héroïsme

• A travers crainte S on voit la hauteur et audace de DJ

La noirceur de la fin est tempérée :

• Le tragique et même le fantastique (surnaturel inquiétant) apparaissent uniquement à la fin

• Il reste des traces de farces (S fidèle à lui-même : peureux, matérialiste, superstitieux et est le dernier humain qui lui demande conversion)

• Mais il est constamment en 2nd plan (pas intégré au cœur de la scène)

• C'est S qui a le dernier mot, ça se termine pas sur mort DJ telle quelle : atténue le tragique

• Son verdict suit celui C, - sentencieux, il le redouble néanmoins par énumération fautes DJ et peut apparaître comme victime exclusive, dindon de la farce avec refrain matérialiste comique 'Mes gages, mes gages...'

b. L'irruption brutale du tragique :

Des éléments de tragique :

• Mort du héros par châtiment

• Compte à rebours jusqu'au moment fatidique et brève réplique qui contribue à créer tension dramatique

• Homme face au divin, force > (flammes, foudre du Ciel...)

Mais...DJ reste libre de son destin à l'inverse des tragédies classiques (droit repentance jusqu'au bout)

Qui ouvre l'horizon de cette comédie :

• Pas seulement une comédie de mœurs (inconstance, libertinage) qui consiste à mettre en scène un travers, vice comme dans Tartuffe

• Pièce dépasse cette dimension et philosophique et mythologique (met grande question H en jeu)

• DJ est pas tragédie, bien qu'elle s'achève mal pour héros : mais c'est fin d'un pers avec lequel il s'agit pas de mettre spectateur en accord et pour lequel nulle pitié n'est possible. Sans compter que la fin peut s'entendre comme éclat de rire grinçant.

Conclusion :

• DJ finit comme il a vécu, dans l'éclat d'un moment

• Derniers moments donnent dimension mythique avec rencontre où H en face mort et au-delà, histoire acquiert portée + profonde, symbolique.

 

Dom Juan, Molière, analyse littéraire, V, 5 et V, 6

Dnbac commentaires

Dom Juan au bac, séquence théâtre

  • Dom Juan - Molière - ACTE V, 5 et 6
  • Descriptif de la première partie de l'entretien :
  • Le commentaire est d'un niveau satisfaisant. Il comprend, la lecture des scènes, une problématique d'étude, une introduction avec une annonce du plan et une présentation de la scène, un plan en trois axes avec plusieurs arguments analysés pour chaque partie, une conclusion et une ouverture. 
  • Plan proposé
  • I - Le tragique des scènes
  • II - le comique des scènes
  • III - Des scènes ayant une morale

Dnbac commentaires

Accéder au document

 

Pour aller plus loin 

Date de dernière mise à jour : 02/11/2018