Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

« La Sieste » de Victor Hugo, commentaire littéraire. En quoi ce poème fait-il l'apologie de Jeanne?

Le bac de français

l’enfant et son sommeil sont idéalisés. Vous analyserez les émotions que suscite le spectacle de l’enfant endormi.

Bac, séries technologiques 

 

Bac de français  avec des professeurs du site

 

Baccalauréat 2018

Profs en direct le jour du bac

 

Sujets et corrigés : Mis en ligne le jour J à la fin des épreuves 

 

Lecture du sujet intégral PDF

Objet d'étude : 

Sujet de Français 2018 Baccalauréat technologique. Toutes Séries.

 

 Objet d'étude : ecriture poétique et quête du sens, du Moyen Age à nos jours.

Le sujet comprend 3 textes :

- Texte A : Victor Hugo, « La Sieste », L'Art d'être grand-père, 1871.

- Texte B : Charles Cros, « A ma femme endormie », Le Collier de griffes, (posthume) 1908.

- Texte C : Claude Roy, « Dormante », Clair comme le jour, 1943

 

QUESTIONS (6 points) :  Après avoir lu attentivement les textes du corpus, vous répondrez aux questions suivantes, de façon organisée et synthétique.

Question 1 Quels sont les différents types de liens qui unissent le poète et la personne endormie ? (3 points)

Question 2 Que déclenche chez le poète la vision de l’être endormi ? (3 points)

TRAVAUX D’ÉCRITURE (14 points) Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des trois travaux d’écriture suivants.

Commentaire Vous ferez le commentaire du texte A, « La Sieste » de Victor Hugo, en vous aidant du parcours de lecture suivant :

1- Vous montrerez que l’enfant et son sommeil sont idéalisés.

2- Vous analyserez les émotions que suscite le spectacle de l’enfant endormi.

Dissertation La poésie vise-t-elle seulement à idéaliser le quotidien ? Votre argumentation s’appuiera sur les textes du corpus, les textes étudiés en classe et vos lectures personnelles.

Invention La « dormeuse » de Claude Roy a fait un rêve lié aux sensations ressenties durant sa sieste. Elle retranscrit de manière poétique son rêve dans son journal intime. Vous rédigerez ce texte en vers ou en prose. Il comprendra au minimum une quarantaine de lignes ou une vingtaine de vers.

 

Correction du commentaire 

 

TRAVAUX D’ÉCRITURE (14 points) Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des trois travaux d’écriture suivants.

Commentaire Vous ferez le commentaire du texte A, « La Sieste » de Victor Hugo, en vous aidant du parcours de lecture suivant :

1- Vous montrerez que l’enfant et son sommeil sont idéalisés.

2- Vous analyserez les émotions que suscite le spectacle de l’enfant endormi.

 

Corrigé du commentaire 

 

 

Commentaire texte A

Le poète a pour réputation de voir des choses extraordinaires dans les petites choses qui font le quotidien. Ainsi dans le poème « La sieste » écrit par Victor Hugo (né en 1802 et mort en 1885), publié en 1977, nous pouvons découvrir la description d'un enfant faisant une sieste. « La sieste » de Victor Hugo est un poème dit classique, faisant parti du recueil L'art d'être grand-père, recueil entièrement dédié à sa petite-fille.

Nous pourrons nous demander en quoi ce poème fait l'apologie de Jeanne.

Pour cela nous verrons tout d'abord que l'enfant et son sommeil sont idéalisés, et ensuite nous analyserons les émotions que suscite le spectacle de l'enfant endormi.

I / L'idéalisation de l'enfant et son sommeil

A) Un fait du quotidien idéalisé

marqueurs de temps : « au milieu du jour », « à l'heure où les feux du soleil », « vers midi », « le matin » = place le fait dans un espace temps

champs lexical du sacré associé au sommeil de l'enfant : « Dieu », « sommeil sacré », « paradis » (fait référence aux rêves de l'enfant ), « Dieu »

la nature respectant le sommeil de l'enfant, la nature comme protectrice de ce sommeil : « la nature écoute et se recueille », « quand les nids se taisent, quand la feuille la plus tremblante oublie un instant de frémir »

B) L'enfant comme être divin

l'enfant est associé à des êtres surnaturels : « Chérubin, Ariel » , « Puck, Titania, les fées »

protégé par Dieu : « ses mains quand il dort sont par Dieu réchauffées » + divinisé : « une auréole entoure une immortelle » (= une sainte)

ponctuation au service de l'idéalisation : peu de ponctuation forte afin de donner au poème un sentiment de légèreté, de douceur surnaturelle

II/ Des émotions complémentaires

A) L'amour tendre d'un grand-père

l'enfant est vu comme un être parfait « qu'on vient du ciel », « une rose »

tout mouvement de l'enfant suscite l'attendrissement du grand-père : « habitude aimable de dormir », « un bras charmant,/agite un pied, puis l'autre, et, si divinement »

chute du poème inattendue :  « horreur » n'est pas le surnom auquel le lecteur peut s'attendre + met en exergue l'amour du grand-père par rapport à celui de la mère.

B) La fascination du poète

le lyrisme très présent, moyen pour exprimer les émotions ressenties

thème des astres très présent marque un domaine de fascination pour le poète, ici associé à Jeanne : « étoiles », « soleil », « nuage », « astre »

fascination marquée par la redondance dans le poème, un effet de saturation qui montre la fascination extrême d'Hugo devant cet être endormi

Pour conclure, nous pouvons rappeler que nous nous sommes demandés en quoi ce poème faisait l'éloge de Jeanne, la petite-fille de Victor Hugo. Elle est le thème central du poème, puisqu'elle est cet enfant endormi décrit par le poète. Par ailleurs il nous est possible de voir à travers ces vers que la perception du poète peut être tout autre que les autres hommes, comme nous le rappelle brutalement la chute du poème.

Nous pourrions approfondir cette question de perception poètique en rapprochant ce poème avec celui d'Heredia, « La Sieste ».

français  2018

SPECIAL BAC DE FRANCAIS METROPOLE 2018 TOUTES SERIES

Pour aller plus loin 

français poésie

Ajouter un commentaire