Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Peut-on agir moralement sans s’intéresser à la politique ? Plan synthèse, fiche bac séquence politique

Dnbac dissertations

Annales de philosophie bac 2013, série S

 

 

Baccalauréat 2013 : Profs en direct le jour du bac

 

Sujets et corrigés :

Bac S, philosophie 2013

Dissertation 1 = sujet :

Peut-on agir moralement sans s’intéresser à la politique ?

 

 

Correction bac 2013

Les notions, les concepts et les auteurs abordables pour le sujet

Eléments de correction : dissertation bac S

Peut-on agir moralement sans s’intéresser à la politique?

Du grec " polis ": cité, la politique, d'une façon générale, désigne les actions ou les plans d'action qui concernent les affaires publiques et le pouvoir (son obtention, sa conservation, son exercice). La morale est l'ensemble des règles de conduites et des valeurs fondamentales qui, dans une société, déterminent les comportements à adopter ou au contraire à éviter compte tenu de ce que l'on considère comme désirable pour l'individu ou le groupe. La morale est donc ce qui concerne le Bien en général et le bien publique en particulier.

AGIR MORALEMENT

impératif inconditionnel = morale kantienne. conditions de possibilité de la morale, Kant. Nous avons l’impératif hypothétique et catégorique. Le premier renvoie à la nécessité pratique d’une action possible, rapport moyen et fin. Le second est une action nécessaire universellement, en soi sans aucun rapport à une fin ou à un but Elargissement à la notion d’obligation, de devoir et de commandement. DONC Agir moralement est respecter l’impératif catégorique : « Agir uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle » . conditions de possibilité d'un agir moral . Difficultés pour l’homme car c’est un être de liberté, pas toujours capable de Bien et libre du choix entre le bien et le mal.

OBJECTIFS DE LA MORALE ET DE LA POLITIQUE

Décider de la validité du Bien. La politique partage t’-elle les mêmes objectifs que la morale? Les intérêts du groupe = Vertus morales et vertus politiques? Référence possible : Machiavel

le réalisme politique de Machiavel

Séparation entre les vertus morales et les vertus politiques. La réalisation de la sagesse politique suppose t’-elle que l’on agisse moralement ? L’homme est-il sous l’emprise de la morale pour s’exercer en politique? Chez Machiavel la réponse est nuancée. Le prince peut contourner au profit de l’opportunité l’emprise morale pour un choix conforme avec la nécessité du moment pour l’Etat. L’action politique peut contourner les lois morales. Le prince ne peut ne pas agir moralement en politique, il peut ne pas avoir toutes les vertus. Il lui suffit de faire croire Nous n’avons donc pas un rapport d’obligation, de nécessité de subordination entre l’agir moral et l’intérêt porté à la politique. Le prince peut ne pas agir moralement en politique à condition de faire croire qu’il possède les vertus dans le but d’assurer la sécurité du peuple. Mais il doit être suffisamment vertueux et avoir suffisamment de bon sens. Il faut mettre en avant le moralement acceptable. Donc indépendance de la politique et de la morale chez Machiavel. Il suffit de garder le pouvoir en politique et tous les moyens sont bons pour y parvenir. L'art politique selon Machiavel, est au-delà du bien et du mal. Une faute politique est plus grave qu'un crime moral. On ne peut pas agir moralement sans s’intéresser à la politique

l'idéalisme de Platon Agir moralement et politique sont liés car le respect de la morale permet de faire régner la politique. Celle -ci est conforme aux principes de la morale. Kant, l’homme doit se conformer à l’impératif moral = on ne peut agir moralement sans s’intéresser à la politique, la morale est la fin visée par la politique Platon dans La République = le but de l'État est de faire régner la Vertu, c'est-à-dire d'instaurer une société juste. Une société juste selon Platon est une société dans laquelle sont respectées quatre qualités fondamentales : o La sagesse (amour et recherche du savoir). o Le courage (force morale). o La tempérance (le fait de dominer ses passions). o La justice (Pour Platon, la justice sociale = à chacun son rôle selon ses capacités). Mais pour organiser un tel État, il faut que les gouvernants eux-mêmes possèdent ces qualités d'où la thèse platonicienne des " philosophes rois " : S'il n'arrive pas, ou bien que les philosophes deviennent rois dans les états, ou bien que les rois ne deviennent philosophes et que ainsi le pouvoir politique et la philosophie se rencontre sur la même tête, alors il n'y aura pas de trêve aux maux dont souffrent les états. Platon tout idéal politique suppose une certaine conception de la morale.

 

 
   

 

politique morale Dissertations philosophie

Ajouter un commentaire