- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Dossier Louise Labé

 

Louise Labé

 

Louise Labé

 

 

 

"Prédit me fut", Louise Labé, 1555

 

*** Séquence poésie : préparer la lecture

 

*** Les corrigés du bac

Le corrigé est intégralement rédigé, il fait 3 pages word police 14 et comprend une introduction, un développement en deux parties avec plusieurs arguments, une conclusion et une ouverture.

Lecture du poème :

  • Prédit me fut que devait fermement
  • Un jour aimer celui dont la figure
  • Me fut décrite ; et sans autre peinture
  • Le reconnus quand vis premièrement.

 

  • Puis le voyant aimer fatalement,
  • Pitié je pris de sa triste aventure,
  • Et tellement je forçai ma nature,
  • Qu'autant que lui aimai ardentement.

 

  • Qui n'eût pensé qu'en faveur devait croître
  • Ce que le Ciel et destins firent naître ?
  • Mais quand je vois si nubileux apprêts,

 

  • Vents si cruels et tant horrible orage,
  • Je crois qu'étaient les infernaux arrêts
  • Qui de si loin m'ourdissaient ce naufrage.

Louïse Labé - 24 Sonnets - 1555

Extrait de l'étude :

Sonnets, Louise Labé

« Prédit me fut… »

Née à Lyon en 1524, Louise Labé reçoit une éducation intellectuelle. Elle rédige une œuvre brève dont 23 sonnets. Contrairement à Pétrarque, elle décrit son expérience. Elle meurt en 1566. Le sonnet que nous allons étudier est extrait du recueil Sonnets, publié en 1555. Nous y retrouvons sa souffrance d’aimer et sa conception de l’amour. Nous analyserons le thème dominant du poème et la fatalité qui lui est propre.

"Prédit me fut", Louise Labé, 1555, commentaire

  • Par prepabac
  • Le 03/10/2012
  • Dans Commentaires français

Louise-Lab

Le sonnet en poésie, le thème de la fatalité

Lire la suite

 

Louise Labbé, «je vis, je meurs, je me brûle et me noie»

 

labbe-louise

 

VIII

Je vis, je meurs : je me brule et me noye. J'ay chaut estreme en endurant froidure : La vie m'est et trop molle et trop dure. J'ay grans ennuis entremeslez de joye :

Tout à un coup je ris et je larmoye, Et en plaisir maint grief tourment j'endure : Mon bien s'en va, et à jamais il dure : Tout en un coup je seiche et je verdoye.

Ainsi Amour inconstamment me meine : Et quand je pense avoir plus de douleur, Sans y penser je me treuve hors de peine.

Puis quand je croy ma joye estre certeine, Et estre au haut de mon desiré heur, Il me remet en mon premier malheur.

 

8

Je vis, je meurs  ; je brûle et je me noie ; j'ai très chaud tout en souffrant du froid ; la vie m'est et trop douce et trop dure ; j'ai de grands chagrins entremêlés de joie.

Je ris et je pleure au même moment, et dans mon plaisir je souffre maintes graves tortures ; mon bonheur s'en va, et pour toujours il dure ; du même mouvement je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour me mène de manière erratique ; et quand je pense être au comble de la souffrance, soudain je me trouve hors de peine.

puis quand je crois que ma joie est assurée et que je suis au plus haut du bonheur auquel j'aspire, il me remet en mon malheur précédent.

 

Ce poème est le second de la page 115 des Oeuvres de 1555. Versification
  • abba-abba-cdc-cdd
  • Décasyllabes
  • Rimes masculines : d
  • Rimes riches : b
Le sonnet développe des antithèses pétrarquistes traditionnelles. Cependant Louise Labé les place le long de l'axe du temps, en une alternance paroxystique, en particulier dans les tercets, alors que Pétrarque les fait coexister dans le même instant. Par ailleurs, le texte de Louise offre une grande variété en ce qui concerne les modes d'articulation : la parataxe (« Je vis, je meurs », vers 1), la coordination (« je me brule et me noye », vers 1, le « et » pouvant exprimer aussi bien la succession que la simultanéité), le gérondif (« J'ay chaut estreme en endurant froidure », vers 2), et la subordination (« quand je pense avoir plus de douleur,/Sans y penser je me treuve hors de peine. », vers 10-11). Sur le plan des sonorités, notez par exemple les allitérations en [m] du vers 9 (« Amour inconstamment me mène »), et le fait que le premier hémistiche rime avec le dernier vers (circularité). La structure très travaillée de ce texte, à tous les niveaux, impose l'idée d'un ordre dans le désordre, peut-être d'une harmonie au sein du chaos de la passion (l'écriture ?). Vers 3 : « Vie » compte pour deux syllabes. Vers 6 : « Grief » compte pour une seule syllabe. Vers 6 : Nous avons également rencontré la traduction suivante (qui nous a peu convaincus) : J'endure plusieurs tortures douloureuses qui prennent la forme d'un plaisir. Vers 11 : Le « h » de « hors » n'est pas « aspiré ». Il faut lire « treuve (h)ors » en deux syllabes. Vers 13 : « On ne peut disconvenir que dans ce sonnet si beau, mon désiré heur pour bonheur ne soit bien dur et heurté. Louïse a beau faire, elle se ressent un peu de son maître lyonnais, Maurice Scève, le plus obscur et le plus âpre des rimeurs de son temps. » (Sainte-Beuve) Vers 14 : Le jeu des antithèses atteint son paroxysme dans la rime finale « heur/malheur ». Source

 

 

Lecture analytique de Louise Labé, je vis, je meurs.
 
 
Format PDF
 
 
Plan  de l'étude
 
I - Expression du désordre de l'amour
1 - le corps soumis aux sensations opposées
2 -La dualité des sentiments
3 - La fusion des contraires
 
II - Le pouvoir de l'amour
1 - l'excès
2 - Confusion temporelle
3 - La destruction des certitudes
 
Problématique
 
En quoi l'amour en exerçant son pouvoir peut-il être source de désordre?
 
 

Louise Labé

1524 - 1566

Poétesse français de la renaissance. Surnommée la belle cordière en raison du métier de son père et de son mari.

Elle écrit des poèmes à une époque très riche en littérature.

- Défense et illustration de la langue français, 1549

- Ronsard, modèle de Pétrarque.

= Tradition de la poésie amoureuse

Questionnaire EAF

Introduction

De quel siècle Louise Labé est-elle?

Quelle époque littéraire?

Comment est-elle surnommée? Pourquoi?

Quelles sont ses influences?

S’inscrit-elle dans la tradition de la poésie amoureuse?

Cette poésie est-elle lyrique?

Questionnaire sur le développement

I - Le désordre amoureux

1 - Les sensations opposées

Relevez le lexique des sensations

Comment la simultanéité des sensations es-elle mise en avant?

Lire la suite

 

Je passe l'oral sur Louise Labé, Je vis je meurs. Questions possibles à l'oral EAF sur Louise Labé et la poésie. Le désordre et le pouvoir de l'amour

  • Par prepabac
  • Le 24/03/2017
  • Dans Les oraux de français
  • 0 commentaire

Louise labé

Lire la suite

 

Louise Labé, poétesse de la Renaissance. Présentation biographique et analyse du mouvement littéraire, la Renaissance

  • Par prepabac
  • Le 24/03/2017
  • Dans Textes complémentaires pour l'oral EAF
  • 0 commentaire

Louise labé

Lire la suite

 

Bilan sur le baroque dans la littérature. Fiche bac idéale pour l'oral EAF

  • Par prepabac
  • Le 24/03/2017
  • Dans Textes complémentaires pour l'oral EAF
  • 0 commentaire

Thophile de viau

Lire la suite

 

A consulter :

Je n'ai plus que les os Ronsard, Oral EAF, questionnaire 74 questions réponses

  • Par prepabac
  • Le 10/04/2013
  • Dans Les oraux de français

ronsard

Questionnaire EAF, Le Memento Mori

Lire la suite

Derniers vers, Pierre de Ronsard, "je n'ai plus que les os"

  • Par prepabac
  • Le 25/09/2012
  • Dans Commentaires français

ronsard

Etude du sonnet, bon commentaire, toutes séries

Lire la suite

Ronsard, Sur la mort de Marie, Comme on voit sur la branche

  • Par prepabac
  • Le 25/09/2012
  • Dans Commentaires français

ronsard

L'offrande funèbre du poète à la femme aimée

Lire la suite

Les amours, "Douce beauté meurtrière de ma vie", Ronsard

  • Par prepabac
  • Le 25/09/2012
  • Dans Commentaires français

ronsard

Une imitation du modèle pétrarquiste à plusieurs niveaux , bon commentaire

Lire la suite

Oral préparé et étude du Sonnet pour Hélène, Ronsard

  • Par prepabac
  • Le 25/09/2012
  • Dans Commentaires français

ronsard

Entretien préparé sur le sonnet pour Hélène, questions et réponses

Lire la suite

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/09/2017