- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Le rapport des personnages à l'alcool dans l'Assommoir de Zola et les Choses de Perec : textes complémentaires, oral EAF

DNBAC

Les questions possibles à l'oral EAF sur les textes et activités complémentaires

LE RAPPORT DE ZOLA ET PEREC AVEC L'ALCOOL DANS L'ASSOMMOIR ET LES CHOSES

Zola : Dans L’assommoir, Zola décrit la déchéance de Coupeau, progressive mais inéluctable dans l’alcool, suit pas à pas la description scientifique.

L’exemple à ne pas suivre du père Coupeau tombé d’un trottoir par excès de boisson. Après l’incident à jeun, l’injustice ressentie ( souvenir du père) et le dégout du travail Coupeau commence à boire en travaillant Première ivresse sérieuse mais gaie

Première ivresse blanche

L’alcoolisme devient chronique ainsi Coupeau ne travaille plus 

Le pichenet et le vitriol l’engraisser positivement  « la boisson lui ôtait toute conscience du bien et du mal » - « son corps imbibé d’alcool se ratatinait comme les fœtus qui sont les bocaux chez les pharmaciens. » 

Perec : Les héros chez Perec, ont l’alcool plus paisible, mais il n’en traduit pas moins que la consommation excessive traduit un sourde exaspération. Les protagonistes des Choses aiment les offrandes collectives : « ils adorent boire, d’abord, et ils buvaient beaucoup » Le lendemain la gueule de bois les trouve : « écœurés, abusant de cafés noirs et de cachets effervescents. » Il y a dans leur convoitise ( envie) la même insatisfaction que dans leurs désirs aux objets : celle d’un désir toujours trop grand et des moyens toujours trop faibles pour les acquérir.

 

Textes complémentaires

Ajouter un commentaire