- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

•Questions sur corpus, objet d'étude, le biographique. Emmanuel, Deborah Ross, Malraux. Pourquoi écrire un récit de vie?

DNBac

 

 

 
   

Séries technologiques

Objet d'étude : le biographique

Textes

  • A. Emmanuel Carrère, texte de présentation de la biographie de Jean-Claude Romand, intitulée L'Adversaire (quatrième de couverture), coll.
  • "Folio", Editions Gallimard, 2000, POL.
  • B. Deborah Ross, "Pour elle, la vie n'est vraiment qu'un long fleuve tranquille", article paru dans le journal anglais The Independant et publié par
  • Courrier international, n° 561 (2 au 22 août 2001), supplément intitulé : "Génies, fous et imposteurs, trente-six portraits de personnages hors du commun".
  • C . André Malraux [1910-1976], Antimémoires, éditions Gallimard, 1967.

A. Présentation du sujet

L'objet d'étude « Le biographique » est abordé sous ses deux aspects : biographie et

autobiographie ; les élèves peuvent donc exploiter l'aspect qu'ils ont principalement traité en

classe.

Les documents ont été choisis en fonction de la variété de leur statut, une des compétences

évaluées correspond donc bien aux enjeux du programme : maîtriser une documentation.

Le corpus est constitué autour d'une problématique claire : pourquoi s'intéresser à la vie de

quelqu'un, au point de considérer qu'elle mérite d'être racontée et gardée en mémoire ? Les

réponses apportées par les documents sont de nature variée.

Le travail sur les registres, effectué tant en seconde qu'en première, est particulièrement

évalué dans l'écriture d'invention.

B. Question

Analysez, pour chacun de ces textes, les différentes raisons qui peuvent amener à écrire un récit de vie.

Critères d'évaluation

- repérage dans les textes des passages où se trouvent les informations permettant de

répondre (lecture cursive et sélection) ;

- exhaustivité ;

- dans certains cas, clarté et précision de la reformulation ;

- prise en compte de la particularité du texte B qui suppose deux niveaux de réponse.

Propositions de corrigé

Texte A

"Comprendre ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m'a touché de si près et

touche chacun d'entre nous".

Texte B

Deux niveaux de réponses :

1. Pourquoi Sylvia Smith a-t-elle écrit son autobiographie ?

- Ce qu'elle en dit elle même :

une part de mystère : "elle n'en a pas la moindre idée" ;

elle pensait que sa vie avait été amusante et intéressante.

- Ce qu'on peut déduire :

un projet qui s'est mûri en dépit d'elle : l'idée en est venue à 43 ans et se réalise à 46 grâce

à un catalyseur : la gravité de la maladie (la proximité de la mort ?) ;

le loisir (arrêt de travail) peut aussi être considéré comme un facteur.

2. Pourquoi la journaliste, Deborah Ross s'intéresse-t-elle à la vie de Sylvia Smith ?

- actualité de la presse littéraire, livre qui se vend ;

- fascination de la journaliste pour un monde qui lui est étranger (prolétariat) ;

- désir d'élucider un paradoxe : absence de goût et de connaissance littéraire et culturelle de

l"écrivain" ;

extrême simplicité, banalité qui diffuse l'ennui, mais qui aussi fascine.

Texte C

Motivation principale : volonté d'élucider le mystère de la vie.

 

Sujets et corrigés du site eduscol.education.fr

Questions corpus

Ajouter un commentaire