- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Une saison au Congo, Césaire, scène 11, plan pour un commentaire

Dnbac commentaires

Dénonciation des maux de l'Afrique

 

 
  • Une saison au Congo
  • Scène 11, Césaire
  • Séquence "l'argumentation" : convaincre, persuader, délibérer
  • Problématique :
  • A quel point, Lumumba dans cette scène exprime t'il son attachement à l’Afrique?
  • Lecture du texte :
  • Une saison au Congo
  • Scène 11, Césaire
  • Villa de Lumumba, investie par les paras de Mokutu.
  • Lumumba
  • Merci d’être venu, merci d’avoir pensé comme moi que j’avais droit à une explication.
  • Mokutu
  • Je m’étonne d’avoir à expliquer l’évidence! Guerre civile, guerre étrangère, anarchie, j’estimais que tu coûtais trop cher au Congo, Patrice!
  • Lumumba
  • Es-tu sincère? Crois-tu vraiment sauver le Congo? Et il ne te vient pas à l’esprit qu’en sapant ses institutions, en ruinant sa légalité, au moment même où le pays se constitue en État, tu lui fais courir le plus mortel danger!
  • Mokutu
  • Il est certain que tu aurais pu, en t’en allant de toi-même, nous faciliter la tâche. Mais il y a des choses que l’on ne peut attendre d’un politicien; Alors , je t’écarte! J’ai décidé de neutraliser le pouvoir!
  • Lumumba
  • Excuse-moi! En politique, quand j’entends un de ces grands mots techniques, je me braque,et je cherche toujours quelle infamie ça cache. Concrètement, où veux-tu en venir?
  • Mokutu
  • Rien de plus simple. Le président de la République démet le Premier ministre. Le premier ministre riposte en démettant le président de la république. Moi, je les démets tous les deux! J’écarte les politiciens!
  • Lumumba
  • En bref, tu prend le pouvoir! Après tout tu n’auras pas été le premier colonel à faire un coup d’État. Mais attention, Mokutu! Le jour où n’importe quel traîneur de sabre, n’importe quel porteur de galons, n’importe quel manieur de stick se croira le droit de faire main basse sur le pouvoir, ce jour-là, c’en sera fait de la patrie.
  • Un État ? Non! Une foire d’empoigne! Cette responsabilité, es-tu prêt à l’assumer?
  • Je ne permets à personne de mettre en doute mon honnêteté. Militaire je suis, militaire je resterai. Je confie le pouvoir à un collège de commissaires, jusqu’au retour de l’ordre. Pair ailleurs je sonne l’ordre à l’armée de stopper toute avance vers le Kasaï, et de rentrer dans ses cantonnements. Nous aurons assez de travail à Léopoldville.
  • Lumumba
  • Mokutu, je n’évoquerai pas notre amitié, nous luttes communes, mais…
  • Mokutu
  • Oh! Ne me parle pas du passé! C’est vrai! Je t’ai aidé à sortir de prison. J’ai été à tes côtés à la Table Ronde de Bruxelles. Nuit et jour, j’ai alerté l’opinion publique en ta faveur. Cinq ans d’amitié, de camaraderie, mais à présent, nos voies divergent. Ce que j’appelle ta « neutralisation », signifie que sans sacrifier notre amitié, j’entends qu’ell n’empêche pas que j’accomplisse mon devoir de citoyen et de patriote congolais.
  • Lumumba
  • Tu as raison, l’heure n’est pas aux effusions sentimentales. Quant au mot neutralisation, j’en sais mieux que toi, en tout cas, j’en mesure mieux que toi le sens et la portée. Tu y penses à L’Afrique, quelquefois? Tiens, regarde là! Pas besoin de carte épinglée au mur. Elle est gravée sur la paume de mes mains.
  • Ici, la Rhodésie du Nord, son cœur le Copper belt, la Ceinture de Cuivre, terre silencieuse, sauf de temps en temps, un juron de contremaître un aboi de chien policier, le gargouillement du colt, c’est un nègre qu’on abat, et qui tombe sans mot dire. Regarde, à côté, la Rhodésie du Sud, je veux dire des millions de nègres spoliés, dépossédés, parqués dans les townships.
  • Là l’Angola! Principale exportation; ni le sucre ni le café, mais des esclaves! Oui, mon colonel des esclaves! Deux cent mille hommes livrés chaque année aux mines de l’Afrique du Sud contre du bon argent qui tombe tout frais dans les caisses vides de papa Salazar!Y pendant comme un haillon, cet îlot, ce rocher, San Tomé sa petitesse bouffe du nègre que c’en est incroyable! Par millier! Par millions! C’est le bagne de l’Afrique!
  • Plan de l'étude :
  • Introduction
  • I - Dénonciation des maux dont souffre l’Afrique
  • Transition
  • II - Lumumba visionnaire et libérateur

Conclusion

  • Ouverture

 

 

 

 

A consulter 

Autres documents pour le bac

français Césaire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau