- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Montesquieu, analyse bac de l'Eloge de la sincérité, fin de la seconde partie

Dnbac commentaires

Apologie de la sincérité

 

 

  • Eloge de la sincérité, fin de la deuxième partie
  • Montesquieu
  • Lecture du texte :
  • Eloge de la sincérité, Montesquieu
  • Heureux le prince qui vit parmi des gens sincères qui s’intéressent à sa réputation et à sa vertu. Mais que celui qui vit parmi des flatteurs est malheureux de passer ainsi sa vie au milieu de ses ennemis !
  • Oui ! Au milieu de ses ennemis ! Et nous devons regarder comme tels tous ceux qui ne nous parlent point à cœur ouvert ; qui, comme ce Janus de la fable, se montrent toujours à nous avec deux visages ; qui nous font vivre dans une nuit éternelle, et nous couvrent d’un nuage épais pour nous empêcher de voir la vérité qui se présente.
  • Détestons la flatterie ! Que la Sincérité règne à sa place ! Faisons-la descendre du Ciel, si elle a quitté la Terre ! Elle sera notre vertu tutélaire. Elle ramènera l’âge d’or et le siècle de l’innocence, tandis que le mensonge et l’artifice rentreront dans la boîte funeste de Pandore.
  • La Terre, plus riante, sera un séjour de félicité. On y verra le même changement que celui que les poètes nous décrivent, lorsque Apollon, chassé de l’Olympe, vint parmi les mortels, devenu mortel lui-même, faire fleurir la foi, la justice et la sincérité, et rendit bientôt les Dieux jaloux du bonheur des hommes, et les hommes, dans leur bonheur, rivaux même des Dieux.
  • Plan de l'étude :
    Apologie de la sincérité
    Introduction
    I - L'amitié agrément
    La flatterie et le malheur des hommes
    Transition
    II - La sincérité
     vertu et le bonheur des hommes
    Conclusion
    Ouverture
 
 

 

 

 

 

 

 

A consulter 

Autres documents pour le bac

Montesquieu EAF

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau