Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Rousseau, Discours sur le fondement de l'inégalité entre les hommes

 

 

Dnbac commentaires

 

 

DISCOURS SUR LE FONDEMENT DE L'INEGALITE ENTRE LES HOMMES

ROUSSEAU

 

Plan possible pour une  l'analyse

  • Introduction
  • Egalité entre les hommes et inégalité instituée, comment penser ce double rapport?
  • Source de l'inégalité
  • Nécessité de connaitre les hommes
  • Hobbes et Rousseau, différences et ressemblances entre les deux penseurs sur cette question
  • Le contrat social comme solution au problème
  • Conclusion

Séquence politique, Rousseau, Machiavel, Hobbes, Diderot.....

  • Par prepabac
  • Le 03/08/2012
  • Dans Séquences bac philosophie

Lire la suite

 

 

Rousseau, Discours sur le fondement de l'inégalité entre les hommes

  • Par prepabac
  • Le 03/08/2012
  • Dans Commentaires philosophie

Lire la suite

 

 

  • Rousseau : Discours sur le fondement de l'inégalité entre les hommes
  • Commentaire

"Mais, quand les difficultés qui environnent toutes ces questions, laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l'homme et de l'animal, il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue, et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c'est la faculté

de se perfectionner ; faculté qui, à l'aide des circonstances, développe successivement toutes les autres, et réside parmi nous tant dans l'espèce, que dans l'individu, au lieu qu'un animal est, au bout de quelques mois, ce qu'il sera toute sa vie, et son espèce, au bout de mille ans, ce qu'elle était la première année de ces mille ans. Pourquoi l'homme seul est-il sujet à devenir imbécile ? N'est-ce point qu'il retourne ainsi dans son état primitif, et que, tandis que la Bête, qui n'a rien acquis et qui n'a rien non plus à perdre, reste toujours avec son instinct, l'homme reperdant par la vieillesse ou d'autres accidents, tout ce que sa perfectibilité lui avait fait acquérir, retombe ainsi plus bas que la Bête même ? Il serait triste pour nous d'être forcés de convenir, que cette faculté distinctive, et presque illimitée est la source de tous les malheurs de l'homme ; que c'est elle qui le tire à force de temps, de cette condition originaire, dans laquelle il coulerait des jours tranquilles et innocents ; que c'est elle, qui faisant éclore avec les siècles ses lumières et ses erreurs, ses vices et ses vertus le rend à la longue le tyran de lui-même et de la Nature."

Jean-Jacques ROUSSEAU,
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes (1755). 

Lire le commentaire sur le forum

 

Peut-on être Homme sans être citoyen?

Nous entendons par homme le fait d’être qui désigne une existence, un être moral, une autonomie et donc une liberté, l’être humain est ici perçu comme être moral et sujet de droit bien sûr. La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d'être reconnu comme membre d'une cité (aujourd'hui d'un Etat) nourrissant un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active. La citoyenneté comporte des droits civils et politiques et des devoirs civiques définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. Au sens juridique, c'est un principe de légitimité : un citoyen est un sujet de devoir.

Le citoyen renvoie à un législateur et à un sujet. Le peuple est souverain dans un Etat de droit, la Loi, commande à tous et la loi est l’expression de la volonté générale.  L’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté selon Rousseau.  Si l’on se pose la question de savoir si l’on peut être homme sans être citoyen, le « sans » doit ici se comprendre comme ce dont l’absence n’enlève rien au fait d’être un homme.  L’homme  et ses droits peuvent-ils être envisagés indépendamment de ses droits de citoyens? Un homme accompli n’est-il pas à la fois un homme et un citoyen, libre et responsable en acte? Ne peut-on devenir homme qu’en étant citoyen?  Ou l’homme en tant que sujet moral n’est-il que le préambule au statut de citoyen?  Devons-nous distinguer ces deux expressions « être homme «  et « être citoyen » ou pas?

L'état de nature selon Rousseau

L’homme devance l’ordre civil

. L'homme est seul, il n'est pas naturellement porté à s'unir avec ses semblables,

Mais si l'homme primitif est asocial, il n'est pas pour autant antisocial.

l'homme naturel est un animal très bien organisé, perfectible ayant le souci de sa propre conservation.

il connaît "l'amour de soi", un égoïsme instinctif et innocent, il est doté de pitié

Passage de l'état de nature à l'état social

La vie de l’homme primitif est équilibrée, asociale mais son existence connait un déséquilibre : "C'est la nature qui subitement est devenu inhospitalière : elle a poussé les hommes a s'unir pour lutter contre les dangers ".

-les commencements : les hommes pressés par un nature devenu hostile commencent a s'associer momentanément et font les premières inventions techniques ( ils connaissent le feu ).

-"la société naissante", les hommes, sans être soumis à des lois, ne sont plus dispersés, ils construisent des abris, ce qui permet l'établissement des familles. Ce fut là "l'époque la plus heureuse et la plus durable".

-"l'état de guerre", la découverte de la métallurgie et de l'agriculture fit apparaître la division du travail, de la culture des terres, s'en suivit leur partage, et de ce partage l'inégalité. "La société naissante fit place au plus horrible état de guerre".

L’état de guerre est synonyme de lois : société civile.

Les hommes vont accepter le pacte d'association, les lois et le gouvernement. Vont apparaître les inégalités

1-Ce qui est de la loi et du droit de propriété : il s'agit de l'inégalité riches/pauvres,

2-Pour ce qui s'agit de l'institution de la justice : il s'agit de l'inégalité puissant/faibles.

3-Pour ce qu'il s'agit du pouvoir : il s'agit de l'inégalité maître/esclave.

Lire la suite

Dnbac commentaires

 

    

sujet et corrigé d'un résumé et d'une dissertation - Rousseau, Du contrat social, I, IV - L'esclavage, la guerre, l'Etat

  • Par prepabac
  • Le 09/03/2017
  • Dans Dissertations philosophie

Dnbac commentaires

Lire la suite


 

Date de dernière mise à jour : 28/01/2018