Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Oral de français sur Ronsard, l'humanisme et la pléiade, Discours des misères de ce temps

ORAUX EAF

 

L'humanisme et la pléiade

Discours des misères de ce temps, Ronsard

  • Objets d'étude : Un mouvement littéraire et culturel
  • Convaincre, persuader, délibérer
  • Objectifs :
  • Définir les idéaux humanistes
  • Découvrir les grands auteurs représentatifs de l'humanisme
  • Séquence 3: l’ Humanisme et la pléiade
  • Objet d’ étude: La poésie et un mouvement littéraire et culturel.
  • Discours des misères de ce temps, Ronsard

Lecture du poème

Extrait des Discours des misères de ce temps de Ronsard

Vers 115 à 193.

Prenant position du côté des catholiques dans les guerres qui les opposent aux protestants (les « réformés »), Ronsard adresse à la mère du jeune roi et régente Catherine de Médicis le Discours des misères de ce temps.

Il y présente l’ état désastreux de la France, en proie à l’ opinion, qui développe les antagonismes et attise les haines.

  • Ce monstre arme le fils contre son propre père,
  • Et le frère, ô malheur, arme contre son frère,
  • La sœur contre la sœur, et les cousins germains
  • Au sang de leurs cousins veulent tremper leurs mains,
  • L’oncle fuit son neveu, le serviteur son maître,
  • La femme ne veut plus son mari reconnaître.
  • Les enfants sans raison disputent de la foi,
  • Et tout à l’abandon va sans ordre et sans loi.
  • L'artisan par ce monstre a laissé sa boutique,
  • Le pasteur ses brebis, l'avocat sa pratique,
  • Sa nef le marinier, sa foire le marchand,
  • Et par lui le prud’homme est devenu méchant.
  • L'écolier se débauche, et de sa faux tortue
  • Le laboureur façonne une dague pointue,
  • Une pique guerrière il fait de son râteau,
  • Et l'acier de son coutre il change en un couteau.
  • Morte est l'autorité; chacun vit en sa guise;
  • Au vice déréglé la licence est permise;
  • Le désir, l'avarice et l'erreur insensé
  • Ont sens dessus-dessous le monde renversé.
  • On fait des lieux sacrés une horrible voirie,
  • Une grange, une étable et une porcherie,
  • Si bien que Dieu n'est sûr en sa propre maison.
  • Au ciel est revolée et Justice et Raison,
  • Et en leur place, hélas! règnent le brigandage,
  • La force, le harnois, le sang et le carnage.
  • Tout va de pis en pis: le sujet a brisé
  • Le serment qu'il devait à son Roi méprisé;
  • Mars enflé de faux zèle et de vaine apparence
  • Ainsi qu'une Furie agite notre France.
  • Qui, farouche à son prince, opiniâtre suit
  • L’erreur d’un étranger, qui folle la conduit.
  • Tel voit-on le poulain dont la bouche trop forte
  • Par bois et par rochers son écuyer emporte,
  • Et malgré l’éperon, la houssine, et la main,
  • Se gourme de sa bride, et n’obéit au frein :
  • Ainsi la France court en armes divisée,
  • Depuis que la raison n’est plus autorisée.

Ronsard, Discours des misères du temps (v.115-193)

ORAUX EAF

Analyse de la poésie

Division entre les protestants et les catholiques.

La réforme est comparée à un monstre.

Il y a un effet de suspens pour appuyer la haine et la peur, Ronsard va construire la réflexion pour le lecteur.

Les 5 strophes abordent des thèmes différents.

1ère strophe: Division de la famille.

Texte rythmique car il y a beaucoup d’ accumulations: rythme binaire ponctué par le mot « contre » qui juxtapose et oppose.

Au vers 20: « ont sens dessus dessous », ici le mot « sens » évoque le sens de la vie, de la famille qui souligne que l’ ordre social est renversé.

2ème strophe: aborde les classes socioprofessionnelles .

Mise en parallèle du professionnelle et du métier (chiasme).

L’ abandon, sur 1 rythme binaire, des fonctions économiques.

Champs-lexical de la violence, de l’arme, transformation de ce qui est censé créer de la nourriture, transformation des objets pour en faire des armes: « piques guerrières, il fait de son râteau ».

Chiasme de « sens » au vers 10-11: cet inversement syntaxique produit un effet d’ abandon, plus personne ne travaille.

Vers 17-18-19: inversement syntaxique « morte est l’autorité et « Au vice déréglé », morte est mis en valeur.

Rapprochement de « guise » et de « permise » qui montre l’ anarchie à cause de l’absence de loi.

Ici, c’est un pamphlet, une diatribe virulente.

3ème et 4ème strophes: abordent la religion et le fait que Luther sème le trouble dans la royauté.

Il n’ y a plus de respect envers Dieu.

On détourne un lieu de paix, sain pour laisser place au pillage, il n’y a plus de respect envers la vie humaine là où elle devrait l’ être: « assassinent» au rejet

Une césure très forte avec « hélas » qui sonne comme un effet de désespoir et souligne le champs-lexical de la violence et de la gradation de « force » à « carnage » qui montre que l’ on rentre dans du registre épique.

Personnification des idées de « Justice » et « Raison », principes religieux et humains.

Les deux pierres fondatrices qui se brisent et désertent les Hommes.

« Mars » évoque le dieu de la guerre il est caractérisé par sa violence gratuite.

Amplification avec ce qui suit « faux zèle et une vaine apparence », utilisation de « vaine » qui souligne la vanité de la religion protestante mais qui arrive à déstabiliser le pouvoir du roi, il y a une mise à mal de ce qui dirige le pays.

Vers 27: césure qui enclenche une accumulation, gradation d’ idée.

A partir du vers 30: champs-lexical de la folie (la furie désigne aussi la déesse qui poursuit les gens responsable de crimes horribles.

(allitération en « f » qui donne un effet de balayage ).

5ème strophe: Conclusion construite entre comparaison qui nomme la guerre civile, la France.

Conclusion: « Ainsi la France court en armes divisée, depuis que la raison n’est plus autorisée ».

Comparaison de la France à un poulain: animal jeune, qui n’est pas éduqué, ici la France est comparée à un poulain, nation rebelle et jeune et qui a besoin d’ être éduquée.

Message d’ espoir dans le poulain car on peut encore le dompter.

Conclusion:

En quoi ici Ronsard utilise la poésie pour dénoncer mais surtout susciter la révolte contre les protestants ?

Volonté de Ronsard de retarder la fin pour tenir son lecteur jusqu’au bout.

Argumentation efficace car il s ‘appui sur des exemple réaliste.

Les idées qui véhicule remet en cause le principe de tolérance que prôner l’ Humanisme.

Texte intolérant car il vise Luther, chef des protestants et donc le protestantisme et car il n’est pas ouvert d’ esprit.

 

ORAUX EAF

Deuxième partie de l'entretien : Discours des misères de ce temps, Ronsard

Questions sur la séquence " poésie" et la pléiade :

  • - Définir un sonnet, un quatrain, un tercet, un sizain
  • - Qu'est-ce que la pléiade?
  • - Que revendique t'elle?
  • - Qui en sont les représentants?

Un mouvement littéraire : l'humanisme

  • - Où le moiuvement littéraire voit-il le jour?
  • - Quelle période l'humanisme couvre t'il?
  • - Citez deux représentatnts
  • - Quels sont les grands idéaux humanistes?

Questions sur le poème :

Questions de compréhension

  • - Estimez vous que le poème soit le reflet d'un esprit ouvert sur la religion et la tolérance qu'elle supposerait en théorie?
  • - Quelle position Ronsard prend t'-il?
  • - De quelle guerre de religion s'agit-il?
  • - A qui Ronsard s'adresse t'-il?
  • - Que dénonce le poète?
  • - Veut-il susciter la révolte contre les protestants?
  • - De quelle nature la volonté de Ronsard est-elle?
  • - Comment tient-il le lecteur en haleine?
  • - Estimez-vous l'argumentation efficace?
  • - Sur quels arguments réalistes s'appuie t'-il?
  • - Que remet-il en cause?
  • - Ronsard est-il, selon vous, tolérant?
  • - A quoi la réforme est-elle comparée?
  • - Etudiez les comparaisons
  • - Vous semblent-elles bien choisies?
  • - Créent-elles un effet de suspens?
  • - Cela appelle t'-il la réflexion du lecteur?

Questions sur les strophes

  • Quels sont les thèmes des 5 strophes?

Strophe 1

  • - Relevez une acumulation
  • - Relevez un rythme binaire
  • - Quel est le sens du vers 20?

Strophe 2

  • - Relevez un chiasme
  • - Relevez un rythme binaire
  • - Etudiez le champ lexical de la violence
  • - Que marque l'inversion syntaxique des vers 10 et 11?
  • - Etudiez l'inversion des vers 17 - 18 - 19
  • - La diatribe est-elle virulente? En quoi? Justifiez votre réponse en citant

Strophes 3 et 4

  • - Comment Luther est-il perçu?
  • - Comment le respect dû à Dieu est-il perçu? Justifiez votre réponse
  • - Le verbe "assassiner" vous semble t'-il trop fort?
  • - Relevez une césure
  • - Relevez une gradation
  • - De quelle nature le registre est-il?
  • - Quelles sont les deux pierres fondatrices perdues?
  • - Analysez les personnifications? Quel est l'effet recherché dans les différents cas
  • - A quoi "Mars" fait-il allusion?
  • - Comment la vanité de la religion protestante est-elle mise en avant?
  • - Que marque la césure du vers 27?
  • - Relevez le champ lexical de la folie vers 30?
  • - Relevez une allitération et expliquez la

Strophe 5

  • - A quoi fait allusion cette cinquième strophe?
  • - Justifiez votre réponse
  • - Y a t'-il, selon vous, un message d'espoir?

 

Le sonnet entre tradition et innovation, Nerval et Ronsard. Memento mori, offrande funèbre, imitation du modèle pétrarquiste, fonction du poète

  • Par prepabac
  • Le 02/01/2017
  • Dans Les objets d'étude = EAF

ORAUX EAF

Le sonnet en poésie

Lire la suite

 

 

 

poésie Ronsard

Ajouter un commentaire