- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Les héros camusiens, la Chute, l'Etranger, l'Homme révolté, Malentendu

DNBAC

Héros camusiens, L'Etranger, la Chute, l'homme révolté, le Malentendu

 

 les héros camusiens dans la chute, l'Etranger, l'homme révolté et le malentendu

 
Camus L’humanisme camusien


Les héros camusiens dans la chute, l’homme révolté, le malentendu et l’Etranger

Descriptif de l’étude :
Le document fait 7 pages word police 14 , il comprend une analyse très approfondie en deux parties sur l’humanisme camusien ou le thème de l’union. Toutes les références citées dans le développement sont relatives à la chute, l’homme révolté, l’Etranger et au Malentendu. 
Plan de l’analyse : 
Le culte de l'union : l'humanisme camusien
 
1 - La quête d'unité chez le héros camusien dans la chute, l‘homme révolté, le malentendu et l‘Etranger
2 - La réconciliation : l’union avec l’autre

-------------------------------------------------------------------------------------

Extrait de l'étude :
1 - La quête d'unité chez le héros camusien dans la chute, l‘homme révolté, le malentendu et l‘Etranger Le héros de l'Etranger incarne la négation de l'homme et l'affirmation du monde, sa révolte n'est que la revendication d'une unité heureuse : celle de la nature sans l'autre car, "l'insurrection contre le mal demeure avant tout, une revendication d'unité " (1). Cette exigence métaphysique de l'unité se trouve au cœur de la révolte. Bien plus, "l'exigence universelle d'unité" ou "l'exigence d'amour" (2) est le fondement de la révolte elle même. Face à l'épaisseur et à l'étrangeté de sa patrie, la terre, l'homme s'éveille au sentiment de l'absurde. Mais avec courage et lucidité, il garde les yeux grands ouverts sur son désir conscient de durée et la conscience de son destin de mort, car il n'y a pour lui que deux univers possibles, "celui du sacré et celui de la révolte". Il ne peut croire qu'à sa protestation. "L'homme" camusien redécouvre surtout l'antinomie entre lui même et les autres, entre son propre moi et les non-moi (le non moi physique ou les dieux, le destin et la mort" (3). Pour être, il doit se détourner du sacré et rester fidèle à la révolte non comme un désir de vivre la séparation tels les héros nihilistes mais avec la volonté de réaliser la révolte unitaire, c'est à dire, comme une façon d'aimer bien afin de corriger le pseudo-amour de la révolte négative d'un Clamence, d'un Caligula, d'un Sisyphe ou d'une Martha.
Sa nostalgie d'unité n'aspire à rien d'autre qu'à réunir les deux univers opposés celui du moi et du non- moi"... afin de trouver l'amour universel qui embrasse "le monde physique, social et métaphysique... La trinité indivisible" (4) car, "l e saint camusien est un saint sans Dieu personnel. Il est un saint humanite" (5)
DNBAC

 

Accéder au document :

 

camus

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau