Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales     L'entretien EAF    Coaching scolaire      Lycées français à l'étranger 
 

 

Jean Racine, Phèdre, la représentation du monstre au théâtre. Liste EAF, série L

DNBAC

 

OBJET D’ÉTUDE : LE THÉÂTRE

Le texte théâtral et sa représentation du XVIIe à nos jours

 

SÉQUENCE  : Jean Racine, Phèdre (1677).

La représentation du monstre au théâtre

 

Problématique retenue

Questions

complémentaires

- Phèdre est-elle un monstre ou une victime ? innocente ou coupable ?

- Phèdre et le classicisme.

- Le, ou les tragiques de la pièce.

- Jeux et enjeux de la mise en scène de Phèdre, du XVIIe au XXe siècles.

 

 

Lectures

analytiques

  • LA 8 : Acte I, scène 3 (vers 269 à 316). Phèdre aux prises avec la fatalité.

« Mon mal vient de plus loin […] tout prêt à s'exhaler. »

  • LA 9 : Acte II, scène 5 (vers 670 à 713). Le terrible aveu de Phèdre.

« Ah ! cruel, tu m'as trop entendue ! […] une honte certaine. »

  • LA 10 : Acte III, scène 3 (vers 835 à 884). Les remords de Phèdre.

« Juste ciel ! qu'ai-je fait aujourd'hui ? […] effroyable à mes yeux. »

  • LA 11 : Acte V, scène 6 (vers 1498 à 1570). La mort d’Hippolyte.

« A peine nous sortions des portes de Trézène […] ma mort de la triste Aricie. »

  • LA 12: Acte V, scène 7 (vers 1618 à 1655). L’aveu à Thésée.

« Non, Thésée, il faut rompre […] me tienne lieu de fille ! ».

Lectures

cursives

obligatoires

Problématique retenue : quels sont les enjeux fixés au monstre dans les pièces de théâtre suivantes :

Corneille, Médée ; Cocteau, La Machine infernale ; Ionesco, Rhinocéros.

Textes abordés en lecture

cursive en classe

LC 12 : Préface de Jean Racine, Phèdre (1677).

LC 13 : Roland Barthes, Sur Racine, « Le Monstre » (1963).

LC 14 : Jean-Louis Barrault, Mise en scène de Phèdre (1972).

LC 15 : Patrice Chéreau, Entretien sur la mise en scène de Phèdre (2003).

Lectures

conseillées

Pierre Corneille, Britannicus ; Albert Camus, Caligula ; Sartre, Les Mouches ; Koltès, Roberto Zucco ; Alfred Jarry, Ubu Roi.

 

Activités

 

  • Exposés :Le classicisme et le baroque ; les genres théâtraux ; Phèdre ; Thésée ; Hippolyte.

  • Groupement de textes : les sources de Phèdre : Euripide, Hippolyte (l’aveu de Phèdre) ; Sénèque, Phèdre (extrait) ; Ovide, Les Métamorphoses, Livre X, (Myrrha) ; Ovide, Les Héroïdes, Épître IV,  (Phèdre à Hippolyte).

  • Groupement de textes, La figure du tyran au théâtre (question d’ensemble) : Jean Racine, Britannicus (1669), acte IV, scène 3, vers 1313 à 1336 ; Victor Hugo, Angelo, tyran de Padoue (1835), Journée I, scène 1 ; Alfred Jarry, Ubu Roi (1896), Acte III, scène 2 ; Albert Camus, Caligula (1944), Acte I, scène 8.

  • Sujet de bac portant sur la mise en scène théâtrale de Bérénice de Jean Racine : Jean Racine [1639-Bérénice, acte I, scène 1 et acte V, scène 5 ; Interview du scénographe et peintre Gilles Aillaud [1928], parue dans Théâtre aujourd’hui, CNDP, 1993.

  • Bac blanc portant sur l’originalité des scènes d’exposition : Musset, On ne badine pas avec l’amour (1834), Acte I, Scène 1 ; Hugo, Ruy Blas (1838), Acte I, scène 1, v. 1-30 ; Cocteau, La Machine infernale (1932)Prologue ; Anouilh, Antigone (1947), extrait du Prologue.

  • Sujet d’invention : 1) Un lecteur réagit au travail de Gilles Aillaud sur Bérénice et adresse son texte au courrier des lecteurs de Théâtre aujourd’hui. Il pourra exprimer son admiration, son ironie ou son indignation. Vous rédigez ce courrier 2) Vous écrirez le dialogue qui oppose un metteur en scène contemporain et un critique qui l’a violemment attaqué dans un article, à propos de sa manière de mettre en scène Ruy Blas, en particulier la scène d’exposition. Vous veillerez à utiliser au mieux les procédés du blâme et de l’ironie.

  • Commentaires littéraires : 1) Jean Racine, Bérénice, acte V, scène 5 ; 2) Musset, On ne badine pas avec l’amour (1834), Acte I, Scène 1 3) Racine, Phèdre, Acte V, scène 7.

  • Dissertations : 1) Pensez-vous, comme Antonin Artaud, que le théâtre soit le genre de la cruauté ? 2) Faut-il selon vous rechercher au théâtre une reproduction fidèle de la vie ? 3) Les pièces de théâtre sont-elles uniquement faites pour être jouées ? 4) « Je ne fais pas de littérature. Je fais une chose tout à fait différente ; je fais du théâtre », dit Ionesco. Dans quelles mesure le théâtre vous semble-t-il une « chose tout à fait différente » de la littérature ?

 

Ouvertures

culturelles

et artistiques

  • Études picturales :
    Rubens, La Mort d’Hippolyte (1809) ; Alexandre Cabanel, Phèdre (1880).

  • Étude sculpturale :Jean-Baptiste Lemoyne, La Mort d’Hippolyte (1710-15).

  • Études théâtrales : comparaison entre les textes étudiés en lecture analytique et la mise en scène de Phèdre par Patrice Chéreau.

  • Sorties théâtrales : Goldoni, Une des dernières soirées de Carnaval (1762), mise en scène de Hervé Van der Meulen, théâtre Montansier, Versailles (07/02) ; Corneille, El Cid, mise en scène de Danuta Zarazik, théâtre Montansier, Versailles (08/04).

bac descriptif théâtre liste candidats libres complémentaires documents Racine Phèdre

Ajouter un commentaire