Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Etude du choeur d'Antigone d'Anouilh

Dnbac commentaires

Commentaire bac : le choeur d'Antigone, Anouilh

 

 

 

Commentaire du « choeur » d'Antigone d’Anouilh toutes séries 

*** Document bac à télécharger  
 

 

Descriptif du commentaire  :

Le corrigé de ce devoir comprend une biographie d'Anouilh, une  introduction, une annonce du plan, une problématique, un développement en trois  parties avec plusieurs arguments et une conclusion avec ouverture. Le devoir  intégralement rédigé fait 3 pages word. 

 

Commentaire de  l’extrait 

Sujet : Vous ferez le commentaire de l’extrait du chœur de l’Antigone de Jean  Anouilh. Corrigés 

 

 Le texte
LE CHŒUR
Et voilà. Maintenant le ressort est bandé. Cela n’a plus qu’à se  dérouler tout seul. C’est cela qui est commode dans la tragédie. On donne le  petit coup de pouce pour que cela démarre, rien, un regard pendant une seconde à  une fille qui passe et lève les bras dans la rue, une envie d’honneur un beau  matin, au réveil, comme de quelque chose qui se mange, une question de trop  qu’on se pose un soir; C’est tout. Après, on n’a plus qu’à laisser faire. On est  tranquille. Cela roule tout seul. C’est minutieux, bien huilé depuis toujours.  La mort, la trahison, le désespoir sont là, tout prêts, et les éclats, et les  orages, et les silences, tous les silences; le silence quand le bras du bourreau  se lève à la fin, le silence au commencement quand les deux amants sont nus l’un  en face de l’autre pour la première fois, sans oser bouger tout de suite, dans  la chambre sombre, le silence quand les cris de la foule éclatent autour du  vainqueur _ et on dirait un film dont le son s’est enrayé, toutes ces bouches  ouvertes dont il ne sort rien, toute cette clameur qui n’est qu’une image, et le  vainqueur, déjà vaincu, seul au milieu de son silence… C’est propre, la  tragédie. C’est reposant, c’est sûr… Dans le drame, avec ces traîtres, avec ces  méchants acharnés, cette innocence persécutée, ces vengeurs, ces terre-neuve,  ces lueurs d’espoir, cela devient épouvantable de mourir, comme un accident. On  aurait peut-être pu se sauver, le bon jeune homme aurait peut-être pu arriver à  temps avec les gendarmes. Dans la tragédie on est tranquille. D’abord, on est  entre soi. On est tous innocents en somme! Ce n’est pas parce qu’il y en au un  qui tue et l’autre qui est tué. C’est une question de distribution. Et puis,  surtout c’est reposant, la tragédie, parce qu’on sait qu’il n’y a plus d’espoir,  la sale espoir; qu’on est pris, qu’on est enfin pris comme un rat, avec tout le  ciel sur son dos, et qu’on n’a plus qu’à crier, _ à gueuler à pleine voix ce  qu’on avait à dire, qu’on n’avait jamais dit et qu’on ne savait peut-être même  pas encore. Et pour rien; pour se le dire à soi, pour l’apprendre, soi. Dans le  drame, on se débat parce qu’on espère en sortir. C’est ignoble, c’est  utilitaire. Là, c’est gratuit. C’est pour les rois. Et il n’y a plus rien à  tenter,enfin!

 

Extrait de l'étude :
......Le choeur est emprunté à la tragédie antique, il devait  exposer les opinions de l'auteur ici, au contraire, son rôle premier est  didactique, il intervient pour nous donner une définition très précise de la  tragédie dans son opposition au drame qui admet la contingence. La fatalité au  contraire nous soumet à la nécessité, rien ne peut être autrement : "C'est cela  qui est commode dans la tragédie", "c'est propre la tragédie". Le registre est  familier, "commode, petit coup de pouce, laisser faire, tout seul...". Grâce  au choeur, on sait....

 

Plan proposé  : 

Lecture du texte

Introduction 

 Annonce du plan 

 Problématique 

 

I - Définition de  la tragédie
La mécanique de la tragédie : Fatalité et  nécessité La logique du destin

II -  Rôle et fonction du chœur
Le choeur, une fonction moderne et  didactique Une tragédie désacralisée La tragédie par opposition au drame 
III -L’art poétique d’Anouilh
D' Anouilh à Sophocle Le niveau de langue

Conclusion avec  ouverture

Dnbac commentaires

 

 

 

Accéder au corrigé

Pour aller plus loin 

 

 

théâtre Anouilh

Ajouter un commentaire