- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Diderot, paradoxe sur le comédien, plan pour un commentaire bac

Dnbac commentaires

En quoi consiste le jeu théâtral?

 

  • Paradoxe sur le comédien, Diderot
  • Séquence : " l'argumentation "
  • Problématique :
    En quoi consiste le jeu théâtral?
  • Lecture du texte :
    Quel jeu plus parfait que celui de la Clairon? Cependant suivez-la, étudiez-la, et vous serez convaincu qu’à la sixième représentation elle sait par cœur tous les détails de son jeu comme tous les mots de son rôle. Sans doute elle s’est fait un modèle auquel elle a d’abord cherché à se conformer; sans doute elle a conçu ce modèle le plus haut, le plus grand, le plus parfait qu’il lui a été possible; mais ce modèle qu’elle a emprunté de l’histoire, ou que son imagination a créé comme un grand fantôme, ce n’est pas elle; si ce modèle n’était que de sa hauteur, que son action serait faible et petite! Quand, à force de travail, elle a approché de cette idée le plus près qu’elle a pu, tout est fini; se tenir ferme là, c’est une pure affaire d’exercice et de mémoire; Si vous assistiez à ses études, combien de fois vous lui diriez: vous y êtes!… combien de fois elle vous répondrait: vous vous trompez!… C’est comme Le Quesnoy, à qui son ami saisissait le bras, et criait: Arrêtez! Le mieux est l’ennemi du bien: vous allez tout gâter… Vous voyez ce que j’ai fait, répliquait l’artiste haletant au connaisseur émerveillé; mais vous ne voyez pas ce que j’ai là, et ce que je poursuis.
    Je ne doute point que la Clairon n’éprouve le tourment du Quesnoy dans ses premières tentatives; mais la lutte passée, lorsqu’elle s’est une fois élevée à la hauteur de son fantôme, elle se possède, elle se répète sans émotion. Comme il nous arrive quelquefois dans le rêve, sa tête touche aux nues, ses mains vont chercher les deux confins de l’horizon; elle est l’âme d’un grand mannequin qui l’enveloppe; ses essais l’ont fixé sur elle. Nonchalamment étendue sur une chaise longue, les bras croisés, les yeux fermés, immobile, elle peut, en suivant son rêve de mémoire, s’entendre se voir, se juger et juger les impressions qu’elle excitera. Dans ce moment elle est double; la petite Clairon et la grande Agrippine.
  • Plan possible pour un commentaire 
    Introduction
    I - Un jeu sérieux, le jeu théâtral
    Transition
    II - Le travail créatif 
    De l'homme au comédien 
    Conclusion
    Ouverture

 

 

 

A consulter 

Autres documents pour le bac

théâtre

Ajouter un commentaire