- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Dossier Claude Roy

 

Claude Roy, Défense de la littérature

 

 

 

 

Claude Roy

*** Séquence argumentation

* pour préparer la lecture : les fiches bac

*** L es corrigés du bac

Défense de la littérature, 1968, Claude Roy

  • Le corrigé fait trois pages word police 14, il comprend une introduction, une problématique, un développement en trois parties avec plusieurs paragraphes, des transitions une conclusion et une ouverture.
  • Problématique :
  • Quelles sont les fonctions de l'art?
  • Séquence : "l'argumentation"
  • Extrait de l'étude :
  • ... La problématique de l’œuvre d’art est envisagé du point de vue de sa finalité, « A quoi sert une œuvre d’art? » Le texte s’ouvre sur une question...
  • Plan du commentaire :
  • Introduction
  • I - Tonalité didactique et argumentative
  • 1 - Thème et thèse
  • 2 - Le problème
  • Transition
  • II - La tonalité oratoire
  • Les procédés stylistiques
  • 1 - Les figures par amplification
  • 2 - Les figures par analogie
  • Transition
  • III - La définition de l’art
  • 1 - Redéfinition du concept d’utilité
  • 2 - Redéfinition de la culture
  • Conclusion
  • Ouverture

Défense de la littérature, 1968, Claude Roy, commentaire bac

  • Par prepabac
  • Le 16/10/2012
  • Dans Commentaires français

Claude-Roy

Quelles sont les fonctions de l'art?

Lire la suite

 

 

Claude Roy, Défense de la littérature

Epreuve anticipée de français : session 2014

Séries ES - S

Coéfficient 2

Durée 4 heures

 

Les sujets des EAF à l'étranger  : séries ES et S : Pondichéry

** Les sujets sont mis en ligne

 

Ecriture poétique et quête du sens du Moyen-âge à nos jours

Le sujet comprend :

  • Texte 1 : Yves Bonnefoy "Vrai lieu", Du mouvement et de l'immobilité de Douve, 1953
  • Texte 2 : Louis Aragon, "Les mots qui ne sont pas d'amour", extrait, le Roman inachevé, 1956
  • Texte 3 : Claude Roy, "Jamais je ne pourrai", extrait , poésies, 1970
  • Texte 4 : Emmanuel Merle, " Ce poignet démis de toi", Pierre de folies, 2010
  • Lire le sujet en ligne

 

Claude Roy, Défense de la littérature

Proposition de corrigé : bac ES - S.
Bac 2014, sujet de Pondichéry


Claude Roy
Claude Roy, "Jamais je ne pourrai", extrait , poésies, 1970


Jamais jamais je ne pourrai dormir tranquille aussi longtemps
que d’autres n’auront pas le sommeil et l’abri ni jamais vivre de bon coeur tant qu’il faudra que d’autres meurent qui ne savent pas pourquoi
J’ai mal au coeur mal à la terre mal au présent Le poète n’est pas celui qui dit Je n’y suis pour personne Le poète dit J’y suis pour tout le monde
Ne frappez pas avant d’entrer Vous êtes déjà là Qui vous frappe me frappe J’en vois de toutes les couleurs J’y suis pour tout le monde
Pour ceux qui meurent parce que les juifs il faut les tuer pour ceux qui meurent parce que les jaunes cette race-là c’est fait pour être exterminé
pour ceux qui saignent parce que ces gens-là ça ne comprend que la trique
pour ceux qui triment parce que les pauvres c’est fait pour travailler
pour ceux qui pleurent parce que s’ils ont des yeux eh bien c’est pour pleurer pour ceux qui meurent parce que les rouges ne sont pas de bons Français pour ceux qui paient les pots cassés du Profit et du mépris des hommes
DépêcheAFPdeSaïgonDenotrecorrespondantparticuliersurleFrontdeCoréel’AgenceReuter mandedeMalaisieLeQuartierGénéraldesForcesArméescommuniqueLeTribunalMilitairesiégant àhuisclosDenotreenvoyéspécialàAthènesLesmilieuxbieninformésdeMadrid
Mon amour ma clarté ma mouette mon long cours Depuis dix ans je t’aime et par toi recommence Me change et me défais et me libère Mon amour mon pensif et mon rieur ombrage En t’aimant j’ouvre grand les portes de la vie Et parce que je t’aime je dis
Il ne s’agit plus de comprendre le monde
Il faut le transformer
Je te tiens par la main La main de tous les hommes.

Claude Roy - “Les Circonstances” in Poésies, Gallimard (1970)

Claude Roy, Défense de la littérature
Proposition de corrigé
1. Le poème n’est pas logique : ce n’est pas la même chose à chaque fois / Sujets différents / Lien pas expliqué Ø 2. Pourquoi y a-t-il une dépêche dans la poésie ? / Intérêt ? Ø 3. Opposition entre ce qu’il y a avant la dépêche (guerre…) et ce qu’il y a après (amour) / Plusieurs thèmes : fraternité puis amour / Pourquoi ce changement ? / Impression qu’il y a deux poèmes en un Ø 4. Difficile à comprendre car : v le texte est « philosophique » (réflexion sur des idées)
v le vocabulaire est soutenu v des tournures de phrases sont inhabituelles Ø 5. Pourquoi deux strophes sont-elles en italique ? Ø 6. Présence d’indignation au début / Enumération d’injustices Ø 7. Vers de longueurs différentes, pas de rimes / Strophes inégales : pourquoi ? Ø 8. Aucune ponctuation sauf à la fin, pourtant présence de majuscules en milieu de vers (v.6-7, 20-23 ; cas du vers 19) Ø 9. Sens de « mal à la terre » (vers 5) ? Ø 10. Présent dans les italiques, autres temps ailleurs


La construction du poème v Suite à la remarque 1 : donner les thèmes de chaque strophe § 1 : engagement de « je », souffre des souffrances des autres, fraternité § 2 : exemples de ceux qui souffrent, d’injustices, de violences (lien : souffrance des autres) § 3 : dépêches sur le thème de la guerre (lien : violence) § 4 : amour (rupture)
§ 5 : vision du monde § 6 : fraternité (retour au thème de départ)
>> Le lien existe en fait entre les trois premières strophes (thème). Rupture après la dépêche.


Pourquoi cette rupture ?
A la 1re strophe « je » s’exprime en tant que poète (cf reprise au vers 12 du vers 7 : « je » reprend à son compte ce que dit le poète, « je » est poète) et s’adresse à « vous » (vers 9-10) désignant les « autres » évoqués plus haut et qui souffrent. A la 4e strophe « je » s’exprime en tant qu’amant et s’adresse à la personne aimée (« mon amour » v.24 et 27, « toi » v.25, « t’ » v.25, 28, 29). Cette partie est lyrique. Accumulation d’adjectifs possessifs puis de pronoms réfléchis de la 1re personne.
Dans les dernières strophes, chercher un lien entre le « je » poète se rapprochant de ceux qui souffrent et le « je » amant. Ce lien est fait aux vers 28-29 : « en t’aimant j’ouvre grand les portes de la vie / et parce que je t’aime je dis ». Par l’amour, le poète est en perpétuel devenir (vers 25-26). L’amour est source de liberté, donc d’ouverture au monde et aux autres. Il pousse le poète à l’action et non plus à la contemplation (vers 30-31).


la dépêche. Se demander d’abord de quoi elle parle.

Difficile à comprendre car fragments, dépêches incomplètes, tronquées, débuts de communiqués seulement (d’où majuscules cf remarque Cool sans ponctuation ; effet : toutes liées, évoque la suite ininterrompue des événements dramatiques dans le monde. Champ lexical guerre : front, Quartier Général, Forces Armées, Militaire. Evocation de : guerres coloniales en Asie, régime des généraux en Grèce, régime franquiste en Espagne.

Lire la suite sur le forum 

 

 

 A consulter :

 

Appliquer les fiches bac

Exercices type bac : l'argumentation sur thématiques  

 

Contrôles - évaluations

 

Date de dernière mise à jour : 14/08/2017