- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Un exemple d'introduction : peut-on reprocher à une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire?

DNBAC

 

Méthodologie pratique

Sujet :

Peut on reprocher à une œuvre d’art de ne rien vouloir dire?

Un exemple, conception de l’introduction :

Rédaction proposée d’un exemple d’introduction

il semble très pointue voire quasi impossible de définir l'essence ou la raison d'être d'une oeuvre d'art. Les diverses tentatives ont souvent donné lieu à de nombreuses controverses, les avis divergent sur la question ainsi que le suggère la critique d'art. nous devons de sorte reconnaître et accepter que la question primordiale de tout jugement sur une oeuvre d'art suppose différents critères de l'activité artistique et du statut de l'art par conséquent.

le point de vue philosophique de la question de l'art nous renvoie à une problématique bien différente des partisans de l'art pour l'art et des partisans de l'art engagé, dans ces trois cas de figure, la portée du phénomène artistique n'est pas appréhendé avec le même état d'esprit.

Platon se méfiait des poètes en qui il voyait des illusionnistes peu soucieux de vérité, tandis qu’Aristote vantait le côté thérapeutique de l’art tragique qui permet une sorte d’extériorisation des passions, appelée la catharsis.

la fonction de l'art dans son rapport avec le langage évolue et a considérablement changé au 20ème siècle avec en particulier l'art abstrait qui a souvent provoqué l'indignation du fait de émancipation des exigences de la représentation figurative ou du sens explicité. cela donne matière à réflexion concernant la raison d'être de l'oeuvre artistique, peut on reprocher à une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire?

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau