- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Synthèse de cours : la conscience et le monde

Séquence : le sujet

Thème, la conscience














Synthèse de cours



Le monde est-il notre monde?
Qu'est-ce que "notre"?
La conscience immédiate et réfléchie




Monde =
planète, terre, territoire

Monde intérieur, esprit
Monde social, politique
Nature
Temps


Notre =
Humains
Etres
vivants
Dieu
Dirigeants politiques, économiques
Savants
Artistes

Travailleurs

Conscience = faculté de se rende conscient de soi et du monde
Conscience spontanée ou immédiate = sentir le monde avec les 5 sens
S'ouvrir au monde sur le mode du percevoir
Conscience réfléchie par opposition aux animaux
= la conscience consciente d'elle-même








Texte de Friedrich Hegel


•Les choses de la nature n'existent qu'immédiatement et d'une seule
façon, tandis que l'homme, parce qu'il est esprit...

"Les choses de la
nature n'existent qu'immédiatement et d'une seule façon, tandis que l'homme,
parce qu'il est esprit, a une double existence; il existe d'une part au même
titre que les choses de la nature, mais d'autre part il existe aussi pour soi,
il se contemple, se représente à lui-même, se pense et n'est esprit que par
cette activité qui constitue un être pour soi. Cette conscience de soi, l'homme
l'acquiert de deux manières : Primo, théoriquement, parce qu'il doit se pencher
sur lui-même pour prendre conscience de tous les mouvements, replis et penchants
du coeur humain et d'une façon générale se contempler, se représenter ce que la
pensée peut lui assigner comme essence, enfin se reconnaître exclusivement aussi
bien dans ce qu'il tire de son propre fond que dans les données qu'il reçoit de
l'extérieur. Deuxièmement, l'homme se constitue pour soi par son activité
pratique, parce qu'il est poussé à se trouver lui même, à se reconnaître
lui-même dans ce qui lui est donné immédiatement, dans ce qui s'offre à lui
extérieurement. Il y parvient en changeant les choses extérieures, qu'il marque
du sceau de son intériorité et dans lesquelles il ne retrouve que ses propres
déterminations. L'homme agit ainsi, de par sa liberté du sujet, pour ôter au
monde extérieur son caractère farouchement étranger et pour ne jouir des choses
que parce qu'il y retrouve une forme extérieure de sa propre réalité."


Friedrich Hegel, Esthétique ( 1835 )

Dualité de l'homme par
rapport à la nature

Le cogito est double :
Le cogito théorique: le retour de la pensée sur elle-même
Le cogito pratique: le travail formateur pour l'homme
L'homme se définit par sa conscience et "c'est par la médiation du travail que la conscience vient à soi-même".








Par
opposition au cogito de Descartes


Cogito ergo sum : "je pense donc je suis" l'homme se découvre existant et pensant

Deux degrés de conscience.
Une conscience existante et une conscience pensante.
Cependant l'homme ne se confronte pas au monde chez Descartes. Le cogito cartésien est purement théorique par opposition au cogito Hégelien qui est théorique et pratique






Avec
Husserl


nous naisons au monde dans le percevoir. La conscience nous fait découvrir le monde = conscience spontanée.
Le monde est ce qui paraît et paraître c'est être au monde.
Donc la conscience spontanée est une ouverture sur le monde.

Phénoménologie : "la science de ce qui apparaît à la conscience" c'est un savoir voir.

Les représentants =
Husserl, Merleau-Ponty, Sartre
Période : 1940 à 1960

 

Date de dernière mise à jour : 23/08/2017