- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Voltaire,Jeannot et Colin, "comme il était plongé dans l'accablement... vanité", lecture analytique

 

 

Voltaire, Jeannot et Colin 

*** Séquence argumentation

Lecture analytique 

Lecture du texte
Comme il était plongé dans l'accablement du désespoir, il vit avancer une chaise roulante à l'antique, espèce de tombereau (1) couvert, accompagné de rideaux de cuir, suivi de quatre charrettes énormes toutes chargées. Il y avait dans la chaise un jeune homme grossièrement vêtu ; c'était un visage rond et frais qui respirait la douceur et la gaieté. Sa petite femme brune et assez grossièrement agréable était cahotée à côté de lui. La voiture n'allait pas comme le char d'un petit-maître : le voyageur eut tout le temps de contempler le marquis immobile, abîmé dans sa douleur. « Eh ! mon Dieu ! s'écria-t-il, je crois que c'est là Jeannot. » A ce nom, le marquis lève les yeux, la voiture s'arrête : « C'est Jeannot lui-même, c'est Jeannot. » Le petit homme rebondi ne fait qu'un saut, et court embrasser son ancien camarade. Jeannot reconnut Colin ; la honte et les pleurs couvrirent son visage. « Tu m'as abandonné, dit Colin ; mais tu as beau être grand seigneur, je t'aimerai toujours. » Jeannot, confus et attendri ; lui conta en sanglotant une partie de son histoire. « Viens dans l'hôtellerie (2) où je loge me conter le reste, lui dit Colin ; embrasse ma petite femme, et allons dîner ensemble. »
Ils vont tous trois à pied, suivis du bagage. « Qu'est-ce donc que tout cet attirail ? vous appartient-il ? - Oui, tout est à moi et à ma femme. Nous arrivons du pays ; je suis à la tête d'une bonne manufacture de fer étamé (3) et de cuivre. J'ai épousé la fille d'un riche négociant en ustensiles nécessaires aux grands et aux petits ; nous travaillons beaucoup ; Dieu nous bénit ; nous n'avons point changé d'état ; nous sommes heureux, nous aiderons notre ami Jeannot. Ne sois plus marquis ; toutes les grandeurs de ce monde ne valent pas un bon ami. Tu reviendras avec moi au pays, je t'apprendrai le métier, il n'est pas bien difficile ; je te mettrai de part, et nous vivrons gaiement dans le coin de terre où nous sommes nés. »
Jeannot, éperdu, se sentait partagé entre la douleur et la joie, la tendresse et la honte ; et il se disait tout bas : « Tous mes amis du bel air m'ont trahi, et Colin, que j'ai méprisé, vient seul à mon secours. Quelle instruction ! » La bonté d'âme de Colin développa dans le cœur de Jeannot le germe du bon naturel, que le monde n'avait pas encore étouffé. Il sentit qu'il ne pouvait abandonner son père et sa mère. « Nous aurons soin de ta mère, dit Colin ; et quant à ton bonhomme de père, qui est en prison, j'entends un peu les affaires ; ses créanciers, voyant qu'il n'a plus rien, s'accommoderont pour peu de chose ; je me charge de tout. » Colin fit tant qu'il tira le père de prison. Jeannot retourna dans sa patrie avec ses parents, qui reprirent leur première profession. Il épousa une sœur de Colin, laquelle, étant de même humeur que le frère, le rendit très heureux. Et Jeannot le père, et Jeannotte la mère, et Jeannot le fils, virent que le bonheur n'est pas dans la vanité (4). 

 Notes :
1 - Tombereau : voiture faite d’une caisse montée sur deux roues que l’on peut décharger en la basculant. 2 - Hôtellerie : Maison où les voyageurs peuvent être logés et nourris, en échange d’une rétribution. 3 - Étamer : recouvrir un métal d’une couche d’étain (on recouvre ainsi les casseroles, les poêlons, les glaces...) 4 - La vanité : ce qui est vain, futile, illusoire, fragile, insignifiant. 

 

Oral EAF, Jeannot et Colin, Voltaire

préparation orale d'un passage, L'explicit

Oral EAF de 105 questions avec réponses en commentaire

Descriptif:

  • L'oral est d'un bon niveau.
  • Toutes réponses aux questions sont dans le commentaire et les documents donnés 
  • Questions sur la biographie de Voltaire: 21 questions
  • Questions sur le siècle des lumières: 21 questions
  • Questions sur l'argumentation: 12 questions
  • Questions sur le commentaire en fonction des axes d'étude:

  • Développement:

  • Questions sur l'introduction : 2 questions

  • I – 27 questions

  • 1 - 20 questions
  • 2 - 7 questions
  • II -22 questions

  • 1 - 12 questions
  • 2 - 10 questions
  • Dossier complémentaire :

  • Etude comparative :
  • Incipit et explicit de Jeannot et Colin
  • Définition, fonction
  • Questions possibles sur la notion d'incipit  et la notion d'explicit : 7 questions

ORAUX EAF

Accéder au document

Date de dernière mise à jour : 11/08/2017