- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Science et progrés moral, Discours d'Ernest Renan, lecture analytique

 


 

 


Discours Science & Progrès moral, Ernest Renan
Discours d'Ernest Renan,
Science & progrès moral

Intro:

Ce discours d‘Ernest Renan, historien et philosophe du XIX ème siècle du mouvement positiviste, est extrait de Conférence. C’est un discours argumentatif et informatif, dans lequel Renan soutient l’importance des sciences qu’il lie au progrès et à la liberté de l’homme.

Plan:

I-Un discours adressé et expressif
1)Une conférence face à un auditoire
2)Argumentation construite
II-Qui fait l’éloge de la science et un réquisitoire contre l’ignorance
1)Marque de jugement construite sur une opposition



Développement du plan:

I-Un discours adressé et expressif

1)Une conférence face à un auditoire
-le public est interpelé dès la 1ere ligne (« messieurs ») l’apostrophe est reprise avec valeur d’insistance (ligne 31)
-Il utilise des questions rhétoriques pour forcer l’auditoire à réfléchir avec lui
-le public est exclusivement masculin (pas de femme à l’Assemblée au XIX ) + Scientifique
-Il utilise l’impératif et la seconde personne du pluriel + première personne du singulier (Vous avez .... Ai-je réussi à vous montrer...)
-Le texte débute avec l’énonciation de vérités générales, la première personne n’est employée qu’après cette première partie
-Le texte est donc formé comme une définition comme si l’auditoire partageait déjà cette pensée
- Avant même tout démonstration, Renan est dans le vrai : démonstration tendancieuse


2)Argumentation construite
-La thèse défendue est clairement exprimée dès le départ : Chaque découverte de l’esprit constitue un progrès pour l’humanité
-Renan enchaîne les arguments illustratifs, donnant ainsi une série de preuves :
-1er argument : retour au passé : Antiquité mésopotamienne
Spécimen du Louvre (technique de traction)
Démarche du savant
-2ème argument : galère antique grecque (travail des galériens)
-Démonstration orale d’ou utilisation d’un langage oral : il y a... c’est...
-Le 3ème paragraphe à valeur de conclusion des deux premiers et explique pourquoi Renan a rapproché 2 périodes de l’Antiquité
-dernier exemple : la meule (pour en rajouter) exemple permettant de valoriser la machine à vapeur (en parallèle avec l’exemple des rameurs)
-2ème conclusion : Hommage aux inventeurs de la machine à vapeur, aux chercheurs (qui ont besoin de plus que de la chance pour aboutir)
-La conclusion finale se fait en 2 paragraphes dont l’un est la reprise de l’interpellation (il y reprend l’importance de la découverte scientifique + bénéfices pour le peuple). Le second exprime la vérité générale (présent et futur) >structure en boucle


II-Qui fait l’éloge de la science et un réquisitoire contre l’ignorance

Renan défend l’idée que la science améliore non seulement la vie matérielle des hommes mais leur apporte aussi un progrès moral (liberté de penser)


1)Marque de jugement construite sur une opposition
- Opposition présent et passé : beauté des construction antique / coup moral pour les hommes
-Renan prend des exemples qui symbolisent le génie humain (Louvre ligne 6), l’ingéniosité de l’homme (ligne 24)
-Il montre combien l’homme est maltraité est réduit à l’état d’esclave, sous animal (ligne 10), négation de la personne (ligne 15)
-La civilisation est une certaine idée morale de l’homme
-« Le monde sans la science c’est l’enfer »(Renan montre le visage du mal : l’homme assujetti à la matière)
-Il oppose à cette forme de MAL, le BIEN (les plus belles inventions, fécondes, libres, grandes), et utilise des figures d’admiration : le savant : au service du peuple et de l’humanité/ travail ingrat : travaux obscurs et solitaires. -La valorisation de façon implicite des savants est en même temps un réquisitoire contre une société qui garde le monde dans l’ignorance. Le peuple a le plus grand besoin d'avoir des savants. Renan fait donc la leçon à son auditoire


Conclusion:
Dans cette conférence, Renan utilise toutes les ressources de l’art oratoire pour amener son auditoire à partager son point de vue sur l’importance de la science et sur le bien qu’elle apporte à l’humanité. Il utilise des arguments illustratifs irréfutables dans la mesure où il renvoie à un passé difficile où existent encore toutes sortes de formes d’esclavage. Il exprime un jugement catégorique et se projette dans le futur qui grâce aux savants sera selon lui radieux moralement et matériellement.
On peut rapprocher cette vision de la société et de la science comme progrès, de celle des philosophes du 18ème, comme Voltaire, qui pensait lui-même que l’homme éduqué allait vers une société meilleure et plus juste. Ce qu’il défend dans le poème « le Mondain » mais aussi dans Candide « l’Eldorado » ou la société idéale serait scientifique.

Texte complémentaire

Albert Camus
Notre XXe siècle sera le siècle de la peur


Albert Camus est un philosophe existentialiste (philosophie de l’absurde - humanisme) du 20ème. Ce texte est en rupture avec la pensée positiviste du 19ème. Camus a connu la 2nde guerre mondiale et ses horreurs. Il ne croit plus que la science équivaut au progrès moral. L’évolution de la société ne dépend pas que des découvertes scientifiques. À l’époque du texte, l’auteur vit la Guerre Froide, où sa crainte est renforcée par la possibilité d’une guerre atomique.

 

Sources

Commentaires

  • médard
    • 1. médard Le 19/02/2016
    bonjour, comment obtenir le texte de Renan qui a servi à ce commentaire?
    merci de votre réponse

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau