Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 - Blog des lycéens

Robert Desnos, corps et Biens, P'OASIS, un dialogue poétique surréaliste, une philosophie des pensées et des mots, du jeu au je.

 

Robert Desnos

 

 

 

 

Corps et Biens, Robert Desnos

« P’OASIS »

 

Lecture du texte :

  • Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent
  • sur les chemins des jardins cérébraux.
  • - Soeur Anne, ma Sainte Anne, ne vois-tu rien venir… vers Sainte-Anne?
  • - Je vois les pensées odorer les mots.
  • - Nous sommes les mots arborescents qui fleurissent
  • sur les chemins des jardins cérébraux.
  • De nous naissent les pensées.
  • - Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent
  • sur les chemins des jardins cérébraux.
  • Les mots sont nos esclaves.
  • - Nous sommes
  • - Nous sommes
  • - Nous sommes les lettres arborescentes qui fleurissent
  • sur les chemins des jardins cérébraux.
  • Nous n’avons pas d’esclaves.
  • - Soeur Anne, ma soeur Anne, que vois-tu venir vers Sainte-Anne?
  • - Je vois les Pan C
  • - Je vois les crânes KC
  • - Je vois les mains DCD
  • - Je vois les M
  • - Je vois les pensées BC et les femmes ME
  • et les poumons qui en ont AC de l’RLO
  • poumons noyés des ponts NMI.
  • Mais la minute précédente est déjà trop AG.
  • - Nous sommes les arborescences qui fleurissent
  • sur les déserts des jardins cérébraux.

(Robert Desnos)

Plan possible pour un commentaire 

  • I – Un poème surréaliste 
  • Transition
  • II - Un débat philosophique
  • Conclusion

Commentaire de Robert Desnos : Corps et Biens, P'OASIS

 

A consulter 

Autres documents pour le bac

Date de dernière mise à jour : 27/01/2018