- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Agrippa d'Aubigné, les tragiques, vers 97 à 131, livre I, un texte tragique et un parti pris passionné

 

Agrippa d'Aubigné

 

 

Agrippa D'Aubigné

LES TRAGIQUES, vers 97 à 131, livre I

1552 - 1630

Le corrigé fait trois pages word, police 14, il comprend la lecture du texte, une introduction, un développement en plusieurs paragraphes avec des transitions, une conclusion

Lecture du poème :

  • Je veux peindre la France une mère affligée,
  • Qui est, entre ses bras, de deux enfants chargée.
  • Le plus fort, orgueilleux, empoigne les deux bouts
  • Des tétins nourriciers; puis, à force de coups
  • D’ongles, de poings, de pieds, il brise le partage
  • Dont nature donnait à son besson l’usage;
  • Ce voleur acharné, cet Esau malheureux
  • Fait dégât du doux lait qui doit nourrir les deux,
  • Si que, pour arracher à son frère la vie,
  • Il méprise la sienne et n’en a plus d’envie;
  • Mais son Jacob, pressé d’avoir jeûné meshui,
  • Ayant dompté longtemps en son coeur son ennui,
  • A la fin se défend, et sa juste colère
  • Rend à l’autre un combat dont le champ est la mère
  • Ni les soupirs ardents, les pitoyables cris,
  • Ni les pleurs réchauffés ne calment leurs esprits;
  • mais leur rage les guide et leur poison les trouble,
  • Si bien que leur courroux par leurs coups se redouble.
  • Leur conflit se rallume et fait si furieux
  • Que d’un gauche malheur ils se crèvent les yeux,
  • Cette femme éplorée, en sa douleur plus forte,
  • Succombe à la douleur, mi-vivante, mi-morte;
  • Elle voit les mutins, tout déchirés, sanglants,
  • Qui, ainsi que du cœur, des mains se vont cherchant;
  • Quand, pressant à son sein d’une amour maternelle
  • Celui qui a le droit et la juste querelle
  • Elle veut le sauver,l’autre qui ‘n est pas las
  • Viole, en poursuivant , l’asile de ses bras.
  • Adonc se perd le lait, le suc de sa poitrine;
  • Puis, aux derniers abois de sa proche ruine,
  • Elle dit: « vous avez, félons, ensanglanté
  • Le sein qui vous nourrit et qui vous a porté;
  • Or vivez de venin, sanglante géniture,
  • Je n’ai plus que du sang pour votre nourriture. »

Extrait de l'étude :

Les personnifications et les métaphores de la France se trouvent aux vers 1, 14 et 21. Nous avons une personnification des catholiques et des protestants aux vers 2, 7 et 11....

Plan du commentaire :

Lecture du poème

  • Introduction
  • Développement
  • La violence allégorique
  • L’effet recherché
  • I - Etude des différentes figures de rhétorique
  • Figures par opposition :
  • Figures par amplification :
  • Figures par analogie :
  • Transition
  • II - Un texte tragique
  • Transition
  • III - Un parti pris passionné
  • Un miroir réaliste
  • Conclusion

Commentaire, les Tragiques, Agrippa D'Aubigné, Vers 97 à 131, livre I

 

A consulter :

Séquence" poésie"

 

Commentaires

  • L'administratrice
    Bonjour

    Si c'est une demande de préparation de l'oral bac de français sur un poème en particulier que vous demandez, voici le lien à suivre
    http://docremuneres.forumparfait.com/l-oral-au-bac-de-francais-vf294.html
    Merci

    Cordialement
  • dupont
    • 2. dupont Le 11/05/2011
    un entrainement au bac oral sur ce poeme

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau