- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Les Travaux et les Jours, scène 5, Vinaver, commentaire et oral EAF

 

ORAUX EAF

 

Questionnaire sur Vinaver

Quand Vinaver est-il né?

Michel Vinaver est né en 1927, à Paris

De quelle origine est-il ?

Il est de parents Russe

Se consacre t'-il exclusivement au théâtre?

Avant de se consacrer au théâtre, il écrit des romans = Lataume en 1947. L'objecteur : il obtient le prix Fénéon en 1951

Quelle est la récurrence thématique du théâtre de Vinaver? 

 une récurrence thématique du monde du travail.

Citez un essai de Vinaver

Ecrits sur le théâtre I et II

Citez une pièce de théâtre

Les Troyennes d'après la célèbre tragédie d'Euripide

Quel prix reçoit-il en 2006?

Michel Vinaver reçoit Le Grand Prix du Théâtre pour l’ensemble de son œuvre en 2006.

Entre t'-il au répertoire de la comédie Française?

Sa pièce L’Ordinaire entre au répertoire de la Comédie-Française, confirmant la place de choix qu’il occupe désormais dans le théâtre contemporain français et européen.

 

 Questionnaire sur une pièce de théâtre : Les Travaux et les Jours

Quand la pièce a t'-elle été écrite?

En 1977

Que raconte cette pièce?

Elle raconte le quotidien d'un service après-vente d'une société spécialisée dans la fabrication de moulins à café.  C'est M Jaudouard qui supervise, Guillermo qui analyse les pannes. Il y a aussi trois standardistes, Anne, Nicole, Yvette.

Cette pièce montre t'-elle les hommes au travail?

Oui et c'est tout l'intérêt de la pièce : montrer les hommes dans le milieu du travail avec les détails du quotidien, les pauses, les regards,les habitudes, les répétitions d'une vie de bureux,  les voix des standardistes. Les relations des membres d'une équipe sont ainsi révélées dans ce qui fait leur quotidien en tant qu'employés.

Cette pièce est-elle toujours d'actualité?

Oui c'est une pièce d'actualité car on retrouve dans les Travaux et les Jours le malaise du travail de notre époque : déshumanisation du rapport à l'emploi, rachat d'entreprise...La concurrence fait rage, on est en pleine période de concentrations et la  PME va être rachetée par l'un de ses concurrents

Cette pièce préfigure la crise que nous vivons aujourd'hui.

Que peut-on dire sur le titre?

Hésiode est l'auteur des Travaux et des Jours, VIIIè siècle avant JC. Titre repris par Vinaver

Quelle est l'allitération dans les trois premières répliques?

Mourir/Moulin/Moteur

Comment expliquez-vous la référence à Hésiode?

La notion de travail nous renvoie à Zeus. Le travail est envoyé par Zeus aux hommes pour les punir

 

 Complément d'étude : dossier pédagogique

Une écriture destabilisante : le dialogue vinavérien

« Lorsque nous parlons, nous ne ponctuons pas. » = L'absence de ponctuation renvoie au "théâtre du quotidien" de Vinaver = valorisation du quotidien et du banal

Une écriture dramatique particulière fondée sur l'importance accordée aux mots et à l'absence de la ponctuation : par opposition à l'écriture théâtrale traditionnelle. L'écriture est destabilisante ainsi que le suggère la distribution des répliques, de la parole en gérale : le dialogue vinavérien surprend

Nicole: On lui a déjà changé le moteur trois fois

Yvette: Oh Anne j'ai cru mourir

On assiste à des situations de communication étranges car on ne sait pas qui parle à qui, parfois les répliques ne se correspondent pas toujours, les dialogues se croisent au point que le lecteur spectateur reste dans une compréhension supposée, des hypothèses de lecture adaptée à l'étrangeté et la discontinuité des dialogues. Le lecteur de ce fait doit-être actif et attentifs aux répliques des 5 personnages de l'histoire.  La parole est au centre du théâtre vinavérien.

Bilan : Destructuration dans l'écriture, discontinuité, nécessité d'une intervention et d'une attention particulières de la part du lecteur spectateur pour reconstruire ce puzzle comme des parties éclatées en un tout unifié.

 

 Les Travaux et les Jours et la mythologie

 « La banalité dans le désordre, c’est mon point de départ, toujours, il ne peut y en avoir d’autre » , « La mythologie me nourrit. »

La banalité, l'ordinaire dominent au point de devenir extraordinaires. Le moulin à café retrouve sa dignité. La banalité du quotidien, l'actualité et le mythe sont un seul et même mouvement de l'inspiration théâtrale.

Hésiode : Une référence explicite

 Hésiode Les Travaux et les Jours.  

« Les Travaux et les Jours (Ἔργα καὶ Ἡμέραι / Erga kaì Hêmérai) : Hésiode raconte l’histoire de Prométhée et de Pandore, les cinq races successives de l’humanité (or, argent, bronze, race des héros puis fer), la fable du faucon et du rossignol (le faucon représentant le roi, et le rossignol le poète) et enfin la vision de deux cités, celle du droit, du respect, Δίκη / Díkê, et la cité opposée, Ὕϐρις / Hýbris, la méchanceté, le crime, identifiés comme la démesure (l'ordre cosmique étant par essence la mesure). Il donne une description des travaux agricoles sur les terres arides de son pays natal et il se présente comme un calendrier précis de l’année d’un agriculteur en incluant des conseils sur l’agriculture : outils, soins des animaux, cultures, etc. Une section décrivant la rigueur de l’hiver dans les montagnes de Grèce est particulièrement remarquable. Il termine le récit en prédisant qu’à la fin, l'homme de droit devient riche, tandis que celui de méchanceté perd tout. Hésiode est le prophète de la race de fer, qu’il fait succéder à la race des Héros.

Source Wikipédia 


Applique-toi de bon cœur aux travaux convenables, pour qu’en sa saison le blé qui fait vivre emplisse les granges. C’est par leurs travaux que les hommes sont riches en troupeaux et en or ; rien qu’en travaillant ils deviennent mille fois plus chers aux Immortels. Et plût au Ciel que je n’eusse pas à mon tour à vivre au milieu de la cinquième race, et que je fusse ou mort plus tôt ou né plus tard. Car c’est maintenant la race du fer. Ils ne cesseront ni le jour de souffrir fatigues et misères, ni la nuit d’être consumés par les dures angoisses que leur enverront les dieux. Du moins trouveront-ils encore quelques biens mêlés à leurs maux. Mais l’heure viendra où Zeus anéantira à son tour cette race d’hommes périssables : ce sera le moment où ils naîtront avec des tempes blanches. Le père alors ne ressemblera  plus à ses fils ni les fils à leur père. 

Hésiode, Les Travaux et les Jours, VIIIème  s.  av. J.-C.

 Le travail est le thème récurrent de la pièce. L'homme par son travail est en quête d'un retour à l'âge d'or. Il y a une opposition entre les deux Ages, d'or et de fer. On peut ainsi faire référence au judéo-christianisme avec l'idée du paradis perdu : l'Eden.

La pièce de Vinaver = une quête de l'âge d'or. Les personnages de la pièce sont en quête d'un âge d'or perdu, d'un temps meilleur. La quête recherchée est celle où l'entreprise Cossion fonctionnaire mieux.

 

 Le thème du travail dans le théâtre

Pièces dramatiques / 

Les travaux et les jours / Michel Vinaver

Anne, Nicole, Yvette, Guillermo et leur chef Jaudouard composent le personnel du service après-vente de la société Cosson qui fabrique des moulins à café. Cette pièce parle des tensions, des liens affectifs et intimes, du quotidien du travail comme le rachat de la maison par une multinationale et les risques de la délocalisation. 3 femmes 2 hommes

Conviction intime / Rémi De Vos

« Le chef du personnel, qu’on appelle maintenant le directeur des ressources humaines, me fait venir dans son bureau et me dit : vous êtes un bon élément, vous êtes ponctuel, vous accomplissez votre travail sans qu’il soit permis de vous faire le moindre reproche ; vous êtes compétent, discret, travailleur, vous n’hésitez pas à faire des heures supplémentaires ; vous ne faites partie d’aucun syndicat ; durant toutes ces années passées dans l’entreprise, qu’on appelle entre nous la Maison, nous n’avons eu qu’à nous louer de vos services et les magnifiques résultats qui sont les miens, n’en doutez pas sont aussi les vôtres. » (Extrait) Ici, les contraintes sociales que tout le monde connaît ne sont que le cadre lointain, hors scène, d’un drame intime dans lequel tout est saisi de l’intérieur des personnages. 2 femmes 1 homme

Emballage... / André Benedetto

Alexandre Zacharie, l’homme qui ne possède rien que lui-même, se vend pour vivre mais quel travailleur peut-il être dans cette ville du Havre ? Cette pièce illustration le livre 1er du Capital. 3 femmes 4 hommes

 

VINAVER "Les travaux et les jours",

 

Lecture de la scène

Anne : Je ne dit pas que je suis découragée
Nicole : Mais c'est dur
Anne : Oui
Nicole : Ne pas savoir par quel bout la prendre
Anne : Oui tu sais qu'elle n'a pas
ouvert la bouche
Nicole : Depuis qu'elle est revenue ? c'était samedi ?
Anne
: Oui à quatre heures du matin

Nicole : Quand même elle est de retour c'est un
soulagement et elle n'avait pas trop mauvaise mine ?
Anne : Mais muette alors les psychiatres nous
disent que ce silence c'est comme un appel qu'il faut déchiffrer pour essayer
d'y répondre
Yvette : Tu ne dis rien
Guillermo je voudrais connaître l'histoire de ton père il a été torturé ?
Anne : Ne craignez pas de vous livrer
à votre enfant avec simplicité descendez jusqu'aux couches profondes de votre
moi authentique et peut-être qu'alors le contact se produira pour moi c'est fini
les psychiatres
Guillermo : Il y a eu
d'abord monsieur Théophile ensuite monsieur Louis ensuite monsieur Martial
ensuite monsieur Albert ensuite monsieur Pierre le jeune monsieur Nicolas qui a
dix-huit ans promettait mais il n'y aura pas de sixième génération
Yvette : Jamais tu n'en parle tu sais que je
suis curieuse
Anne : Tout ce qu'ils
réussissent à faire c'est nous culpabiliser moi je dis quand elle voudra parler
elle parlera
Guillermo :Maman a passé
les Pyrénées avec moi dans les bras j'avais un an papa est resté là-bas
Yvette : Et ils l'ont tué comment ?
Ta mère ne t'en a jamais parlé ?
Anne : on a tout essayé plus de liberté
plus d'autorité
Nicole : Pourtant Guillermo ne s'occupe pas beaucoup d'eux
mais Antoine et Mathieu ils adorent Guillermo ils le suivraient jusqu'au bout du
monde

 

Commentaire d'un membre du forum 

ANALYSE

Introduction


Pour situer le passage : Les salariés du SAV viennent d'apprendre le rachat de leur entreprise dans un article de presse, ainsi que l'annonce d'une prime au service concurrent. On assiste à un repli sur la vie privée et des conversations personelles, provoquées par la déception de la vie professionelle.
Toutes les répliques ou presque ont pour sujet la parole.

  • Questionnaire sur l'introduction :
  • Situez le passage
  • Qu'apprennent les salariés concernant leur entreprise?
  • La sphère privée et la sphère professionnelle sont-elles confondues?
  • Est-ce typique du théâtre vinavérien?
  • Quel est le thème récurrent de la pièce de Vinaver?
  • La parole est-elle au centre de la scène? De la pièce?

 

 



  • Problématique 1  : Quel est le sens de cette mise en abyme de la parole ?
  • Problématique 2 :  L'importance de la parole est-elle caractéristique du théâtre Vinavérien?
  • Problématique 3 : En quoi ces deux conversations remettent-elles en cause la psychanalyse?
  • Problématique 4 : Montrez en quoi la conversation est à  double tranchant

 



1 / Deux conversations qui s'opposent


a) la nature de l'échange


l'identité des interlocuteurs : Anne+Nicole : elles ont beaucoup de points communs  :  2 mères, 2 collègues....
Guillermo+Yvette : 2 amants
les sujets : des drames familiaux (fugue récente de la fille d'Anne, mort ancienne du père de Guillermo)

  • Questionnaire
  • Quels sont les interlocuteurs de l'échange?
  • Quelle est la nature de l'échange?
  • Citez le texte pour justifier votre réponse

    b) la relation établie au cour de l'échange


>entre Anne et Nicole
Nicole complète les phrases d' Anne, elle lui sugère des motifs de souffrance. elle pose des questions qui l'incite à parler. Anne est dans l'accord : "oui" à plusieurs reprises. Nicole s'imagine les émotions d'Anne, elle l'incite à parler. Elle est dans l'empathie, elles ont une attitude compassionnelle, de confidence et une relation de partage. Nicole est à l'aise dans ce rôle car elle est mère aussi.

>entre Yvette et Guillermo
Yvette lance le sujet avec des reproches :
"tu ne dis rien" -  elle l'attaque, le force à la confidence, emploie un ton inquisiteur.

Guillermo esquive et Yvette insiste et s'acharne se justifiant par une curiosité malsaine. Elle veut sa propre satisfaction, elle est égocentrique et ne se soucie pas des états d'âmes de Guillermo. Elle manque de tact. Elle pose aussi des questions cruelles en gradation : "torturé ?", "tué comment ?".

Yvette ne s'intéresse qu'aux faits. Elle fait un reproche à la mère de Guillermo : "ta mère ne t'en a jamais parlé ? " sans doute pour s'imposer et évincer la mère.

On assiste donc à 2 echanges très différents, qui illustrent deux figures de la psychanalyse: d'un côté un échange compassionel, empathique et de l'autre un échange violent, de domination.

  • Questionnaire
  • Quelle est la relation établie pendant l'échange entre Anne et Nicole?
  • Les deux femmes sont-elles dans l'empathie? Expliquez
  • Justifiez en citant le texte

    2/ La mise en cause de la psychanalyse


    a)Anne accuse le discours de la psychologie


le discours psychologique inverse tout, oblige les parents  :"il faut", "ne craignez pas de".

il est impératif, viole la conscience des parents et des enfants en les obligeant à  parler. Par opposition,  Anne laisse sa fille libre, elle rejette le discours psychologique car il culpabilise les parents : "les psy est moi c'est fini"

  • Questionnaire
  • Peut-on parler de mise en cause de la psychanalyse chez Anne?
  • De quoi accuse t'-elle le discours psychologique?
  • Relevez les expressions qui prouve votre argument
  • Quel est l'argument majeur chez Anne qui fait qu'elle rejette le discours psychologique? Citez pour justifier votre réponse

    b)Yvette


Elle incarne au même moment l'usage pervers de la psychanalyse:  Elle détourne  la confidence pour satisfaire sa curiosité.
Elle ne reconnait pas à Guillermo la liberté de se taire sur son histoire familialle, elle finit par le faire culpabiliser car il reconnait que sa mère a quitté son père pour le sauver lui.

  • Questionnaire
  • Que représente Yvette dans ce discours?
  • Dans quel but détourne t'-elle la confidence?
  • Comment parvient-elle à faire culpabiliser Guillermo?
  • Dans quel but?


    c/ le rapprochement des paroles fait surgir des verités psychologiques


Guillermo est un père de substitution défaillant, mais il est adoré par ses enfants. la cause : Guillermo n'a pas de modèle paternel

Guillermo est dans le déni, quand il parle d'autre chose, il parle de la transmission de l'entreprise de père en fils.

  • Questionnaire
  • La parole est-elle assimilée à la vérité?
  • Comment le rapprochement des paroles favorise t'-il les vérités psychologiques? Expliquez en citant

    conclusion :


Au fil de cette échange qui porte sur la parole, la communication est une arme à double tranchant. Elle peut être consolatrice/ réparatrice mais aussi destructrice et blessante.

Ce passage peut apparaitre comme une diversion par rapport à la situation de l'entreprise. En réalité il y a un point commun : le rachat de l'entreprise se dit dans la langue de bois entrepreunariale tandis que la souffrance des individus se dit dans la langue de bois psychologique.

  • Questionnaire
  • De quelle nature la communication est-elle?
  • Pourquoi ce passage peut-il être considéré comme une diversion? Expliquez
  • Quel est le point commun entre la sphère professionnelle et privée?
  • Comment se traduit-il?

 

Pour travailler l'ouverture :

 

Le thème du travail dans le théâtre

Pièces dramatiques / 

Les travaux et les jours / Michel Vinaver

Anne, Nicole, Yvette, Guillermo et leur chef Jaudouard composent le personnel du service après-vente de la société Cosson qui fabrique des moulins à café. Cette pièce parle des tensions, des liens affectifs et intimes, du quotidien du travail comme le rachat de la maison par une multinationale et les risques de la délocalisation. 3 femmes 2 hommes

Conviction intime / Rémi De Vos

« Le chef du personnel, qu’on appelle maintenant le directeur des ressources humaines, me fait venir dans son bureau et me dit : vous êtes un bon élément, vous êtes ponctuel, vous accomplissez votre travail sans qu’il soit permis de vous faire le moindre reproche ; vous êtes compétent, discret, travailleur, vous n’hésitez pas à faire des heures supplémentaires ; vous ne faites partie d’aucun syndicat ; durant toutes ces années passées dans l’entreprise, qu’on appelle entre nous la Maison, nous n’avons eu qu’à nous louer de vos services et les magnifiques résultats qui sont les miens, n’en doutez pas sont aussi les vôtres. » (Extrait) Ici, les contraintes sociales que tout le monde connaît ne sont que le cadre lointain, hors scène, d’un drame intime dans lequel tout est saisi de l’intérieur des personnages. 2 femmes 1 homme

Emballage... / André Benedetto

Alexandre Zacharie, l’homme qui ne possède rien que lui-même, se vend pour vivre mais quel travailleur peut-il être dans cette ville du Havre ? Cette pièce illustration le livre 1er du Capital. 3 femmes 4 hommes

Date de dernière mise à jour : 26/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau