- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Entretien sur Musset, IV, scènes 10 et 11 : Quelle est l'originalité du traitement de ce meurtre annoncé? Meurtre et séduction

 

Musset

 

 

Alfred de Musset, Lorenzaccio

  • Acte IV, scènes 10, 11
  • Objet d'étude : textes et représentation, le théâtre
  • Lorenzaccio : drame romantique, nouveau au 19ème siècle

Il y a 5 actes :

  • - acte I : 6 scènes : exposition des intrigues
  • - Acte II : 7 scènes : développement des intrigues
  • - Acte III : 7 scènes : coeur de la pièce
  • acte central, confessions de Lorenzaccio
  • - Acte IV : 11 scènes : faux dénouement
  • - Acte V : 8 scènes : vrai dénouement. Portée politique du merutre échappe à Lorenzaccio pour profiter à un autre.

Parler du drame romantique : Lorenzaccio présente un climat politique corrompu incarné par le personnage du duc que Lorenzaccio, son cousin veut assassiner pour ramener le calme à Florence.

La sensibilité romantique : Réaction contre la rationalité, usage de la raison du 18ème siècle

Les thèmes romantiques :

  • - solitude
  • - communion avec la nature
  • - expression des sentiments, lyrisme
  • - puissance de l'au delà

Problématique d'ensemble :

Musset rénove t'il le théâtre à travers le drame romantique?

Problématique de l'extrait :

Quelle est l'originalité du traitement de ce meurtre annoncé?

Introduction :

C'est la fin de l'acte IV, dans le drame romantique, le faux dénouement. Ce qu'on attendait depuis le début s'est passé. Lorenzo a réussi à tuer le duc malgré les avertissements faits par le cardinal et sire Maurice. L'acte V exposera les conséquences du meurtre.

Plan de l'étude :

  • I - Meurtre et séduction
  • 1 - Une scène de meurtre épurée
  • 2 - Une scène entre séduction et meurtre
  • 3 - Symbolisme de l'épée
  • II - Le jeu des masques
  • 1 - Lorenzo démasqué
  • 2 - Le masque du duc
  • 3 - Lorenzo se démasque
  • III - Ironie du dénouement
  • 1 - "la volonté de Dieu se fait malgré les hommes"
  • 2 - Un dénouement provisoire

Questions sur les scènes :

I -

  • 1 - Que reflètent les didascalies?
  • Que marque la dernière réplique de Lorenzo?
  • 2 - Quelles sont les adresses du duc à Lorenzo? "mignon", "renzo" : termes équivoques
  • Relevez une métaphore qui met en avant le parallélisme entre la séduction et le meurtre : "je garderai jusqu'à la mort cette bague sanglante, inestimable diamant"
  • 3 - Pourquoi le symbolisme de l'épée laisse t'il entrevoir le rapport ambigu entre les deux hommes?
  • Cette scène est elle révélatrice à cet égard?

II -

  • 1 - Le cardinal a t'il démasqué Lorenzo?
  • Peut on parler d'une gradation des preuves?
  • Quelles sont les mises en garde?
  • 2 - Montrer que nous pouvons parler du masque de séducteur?
  • Pourquoi pouvons nous dire qu'il est goujat?
  • Peut on dire que le duc se met à porter un masque au moment où Lorenzo le démasque?
  • Cela contribue t'il à faire valoir l'ironie de la scène?
  • 3 - Lorenzo retrouve t'il son identité grâce au meurtre?
  • Est il libéré de l'image qu'iL devait donner?
  • Comment l'image de Lorenzo redevenu jeune poète qu'il était avant de se pervertir apparait elle?
  • Décrivez ce passage lyrique
  • En quel sens pouvons nous parler d'un hommage à la nature?
  • Relevez le vocabulaire des sentiments

III -

  • 1 - Par cette phrase, "la volonté... Les hommes", le cardinal donne t'il une définition du tragique?
  • Montrez en quoi
  • Les mises en garde auprès du duc qui se multiplient ont elles un effet?
  • Relevez un chiasme et une gradation
  • Peut on parler d'ironie tragiqueu? En quoi?
  • 2 - Le dénouement est il caractéristique du drame romantique?
  • L'acte IV est un faux dénouement. Les choses semblent s'arragner mais l'acte V va venir démentir ces espoirs.

Conclusion :

La scène duu meurtre est dans cette pièce un passage obligé. Il est ici traité de façon originale, sans lourdeur, sans lutte inutile de la part du duc, avec l'établissement du parallèle entre le meurtre et la séduction.

mais il s'agit d'un dénouement provisoire où l'on peut déjà lire le tragique de l'histoire en marche. Cette impression sera renforcée à l'acte V.

Ouverture possible :

intertextualité possible avec l'acte V.

Date de dernière mise à jour : 10/03/2017