- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

La raison et le rationalisme

 

Dnbac commentaires

 

  Le concept de raison en philosophie

 

la raison et le rationalisme

Définition et formulation de la question

 

Introduction

 

Dans le cadre de notre étude de la raison et du réel, nous allons développer le concept de raison et de rationalisme. Nous verrons dans un premier temps, la notion du principe d’identité, le principe de raison suffisante en second lieu et enfin nous conclurons notre analyse sur la formulation du principe d’universelle intelligibilité, autre façon de nommer la raison suffisante. Nous verrons en quoi et comment le principe de raison suffisante vaut comme principe explicatif pouvant rendre compte de chaque chose et ne laissant aucune place au hasard.

 

Le rationalisme

Définition :

 

le rationalisme rapporte le raisonnement à la raison et non à l’imagination ou aux sentiments. C’est une doctrine qui pose que la connaissance relève de la raison. La raison est seule source de connaissance.

Selon Brunschvicg, « l’intelligence humaine peut tout comprendre ». Pour Hegel, « tout ce qui est réel est rationnel et tout ce qui est rationnel est réel ». Aristote estime que « l’homme est un animal raisonnable ». Du point de vue de sa valeur, la raison doit être capable d’objectivité. Nous entendons par objectivité ce qui est valable pour tous, l’universalité et la nécessité, la nécessité en philosophie signifie, qui ne peut pas être autrement. Ce qui fait dire à Spinoza, « le propre de la raison est de considérer les choses non comme contingentes mais comme nécessaires ».

 

Les principes de la raison :

 

Est rationnel ce qui est conforme à la raison et à ses exigences, à savoir :

L’évidence,

La certitude,

L’intelligibilité,

L’objectivité au sens de nécessité et d’universalité.

 

 

 

Le principe didentité

 

Le même nest il que le même? Lidentique soppose à légal avec soi mais il ny a dégal que là où il y a plusieurs choses. Si le prédicat est inclus dans le sujet, il ne dit rien, dans le cas inverse, il ajoute quelque chose. Lalande affirme que le principe didentité est la pierre angulaire de la pensée car il déclare la supériorité du même sur lautre, il est dans les formules constituées, cest la raison constituante. Le principe didentité sous-tend la volonté didentifier. Le principe didentité répond à lexigence mentale de gnoséologie. Lidée rationnelle est darriver au maximum didentification. Par opposition, Leibniz affirme que la raison exige le divers, la diversification, la prolifération du divers. Meyerson voit dans la science autre chose quun suivi des rapports sur la base dobservations mais il voit la rationalité du réel qui sopère à partir dune identification. La causalité est une autre forme de lidentité qui est imposée à la raison. Le besoin didentification est vu comme un prolongement du principe didentité.

 

 

 Le principe de raison suffisante

 

Aristote disait, « la nature ne fait rien sans motif » et Descartes dans le même esprit ajoute, « aucune chose dont on ne puisse chercher la cause efficiente ou si elle nen a pas demandé pourquoi ». Cet la préfiguration du principe de raison suffisante. Ainsi il y aurait une cause pour chaque chose. Spinoza nous dit « jentends par cause de soi ce dont lessence englobe lexistence ». Le principe de raison suffisante suppose lexigence de la raison, cest la double forme de la raison, laspect interne et externe, lexistence ou la non existence. Rien néchappe à la juridiction du principe de raison pas plus le non être que lêtre. La causalité domine, il y a un enchaînement universel des causes et des effets dans la nature, tout est suspendu à lintelligibilité. La cause de soi va sexprimer dans lunivers des choses. La cause de soi est lhypostase du principe de raison. Cest à partir de la définition de la cause de soi que Dieu va pouvoir être défini par Spinoza comme être absolument infini, cest-à-dire, comme substance permanente douée dune infinité dattributs. Mais ce que la raison ajoute à la cause et la cause à la raison, il est nécessaire de le préciser. La raison ajoute à la puissance de la substance, la régulation interne qui loriente et la constitue, elle devient puissance de lêtre capable de se déterminer. La cause et la raison passent lune dans lautre. Lessence de Spinoza est spontanéité affirmative appelée conatus. Lêtre est raison et cause. On peut à présent rendre compte de tout.

 

 

 

 

La formulation du principe de raison suffisante

 

Leibniz ouvre son système philosophique en mettant en avant la substance, là où Leibniz commence par la substance, Descartes commence par lesprit et Spinoza par Dieu. Cest avec Leibniz que le principe est formulé. Il faut rendre compte des choses par une raison qui puisse déterminer pourquoi une chose est ainsi plutôt quautrement. Rien narrive sans que soit possible de rendre une raison qui suffise pour déterminer pourquoi il en est ainsi et pas autrement. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? Car le rien est plus simple et plus facile que quelque chose. Supposons que ces choses doivent exister, il est nécessaire de rendre raison, à savoir, pourquoi elles doivent exister. Il faut rendre compte de la raison suffisante de lexistence de lunivers. Il est nécessaire quelle soit hors de cette suite des choses contingentes et se trouve dans une substance qui est en soi la cause sinon on naurait pas de raison suffisante. Cest par ce principe que lélévation vers la métaphysique est possible. La question métaphysique nest pas à elle-même son propre fondement. Il ny a pas dénonciation vraie ou existante sans quil y ait une raison suffisante. Leibniz affirme que « nos raisonnements sont fondés sur deux grands principes, le principe de contradiction et le principe de raison suffisante ».

 

 

Conclusion

Ce principe de raison suffisante nous permet ainsi de rendre compte de tout, cela signifie que la raison peut tout comprendre. Ce principe vaudrait donc comme un principe explicatif, il est aussi appelé, le principe duniverselle intelligibilité, il nous faut toutefois admettre quil admet quelques variétés. Nous savons que tout est explicable et quainsi lintelligibilité est fondée, cela détruit la contingence et nous tourne vers une connaissance nécessaire et universelle. Il ny a plus de hasard, tout sexplique. Nous sommes au cœur du rationalisme car pour que tout soit intelligible, il faut quil y ait pour toute chose une raison suffisante

 

 

Fiche de citations sur le thème de la raison pour illustrer et justifier les concepts avancés dans une dissertation

 

 

Brunschvicg : « l’intelligence humaine peut tout comprendre »

Hegel : « tout ce qui est réel est rationnel et tout ce qui est rationnel est réel 

Aristote : l’homme est un animal raisonnable »

Spinoza : « le propre de la raison est de considérer les choses non comme contingentes mais comme nécessaires »

Descartes : « ce qui est conçu clairement et distinctement ne peut être faux »

Descartes : « je doute, mais tandis que je doute, je ne peux douter que je pense et donc je suis car pour penser il faut être »

Pascal : «  deux excès, exclure la raison et n’admettre que la raison »

Pascal : «  le cœur a des raisons que la raison ignore »

Pascal : la dernière démarche de la raison est de reconnaître qui y a une infinité de choses qui la surpassent »

Spinoza : « la vérité est à elle-même son propre signe »

Protagoras : « l’homme est mesure de toutes choses ».

 

Date de dernière mise à jour : 15/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau