Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

La philosophie de l'histoire

 

Dnbac commentaires

 

 

La valeur et la philosophie de l'histoire

 

 

Introduction

 

Nous allons étudier la valeur et la philosophie de l'histoire. Dans un premier temps, nous verrons le projet historique à construire du point de vue humain, en second lieu nous étudierons la philosophie hégélienne de l'histoire en tant que l'esprit est ce qui se réalise à travers l'histoire, puis nous verrons en quoi consiste la philosophie marxiste et son matérialisme historique. Nous poserons que le matérialisme s'oppose l'idéalisme hégélien. Enfin, nous analyserons la valeur de l'histoire au niveau culturel et philosophique. Nous conclurons notre étude sur deux notions importantes en histoire.

 

I – La philosophie de l'histoire

l'histoire appelle la philosophie de l'histoire. Elle concerne les hommes et le sens de la vie donc la recherche historique conduit à la recherche des causes, des lois, des fins des évènements. La vraie philosophie de l'histoire renvoie à la métaphysique du devenir humain, c'est-à-dire, de l'humanité toute entière, de l'homme en tant qu'il est porteur de l'humanité et de son avenir tout entier.Dnbac commentaires

 

Le projet historique à construire du point de vue humain

On a une interprétation du cours des évènements en fonction d'une vision du monde, une étude humaine dans la condition temporelle. Nous avons en outre des difficultés de compréhension relativement à ce qui se passe dans le temps. Le devenir se plie mal aux exigences de la raison.

 

1 – La philosophie hégélienne de l 'histoire

Pour Hegel, le fait historique est rationnel car «tout ce qui est réel est rationnel et tout ce qui est rationnel est réel». Le réel et le rationnel sont une seule et même chose.

Le fait historique est donc intelligible; L'histoire est la manifestation de la raison dans le cours des évènements. C'est la marche rationnelle et nécessaire de l'esprit universel qui prend conscience de lui-même dans l'humanité et se projette dans le devenir.

Il y a réconciliation de l'idée et du réel chez Hegel. L'idée est ce qui se réalise dans les faits et les faits sont toujours commandés par des structures idéelles. La raison philosophique est effective et concrète. Le sens de l'histoire est compris comme une histoire du sens. Ainsi, l'histoire peut-être vue comme un progrès, une évolution au cours duquel se réalise l'idée qui donne tout son sens et représente l'humanité. Pour la philosophie le fait premier n'est pas l'évènement mais l'esprit même des évènements,l'esprit qui les a produits.

L'esprit est ce qui se réalise à travers 'histoire. Toutes les grandes formes culturelles doivent être comprises comme des manifestations de l'esprit en marche. L'histoire avec ses empires, ses luttes pour le pouvoir fait œuvre de raison. Dans le chaos des intérêts et des crimes, guerres, génocides, Hegel souligne le lent travail d'une raison universelle. Par conséquent, il ne suffit pas de plaquer sur les évènements historiques des interprétations théoriques. Il faut comprendre que la raion est l'objet de l'histoire aussi bien que de la philosophie. Dans le chaos des évènements s'accomplit la raison universelle.

 

 

2 – la philosophie marxiste

Pour les marxistes, l'économie est le facteur principal de l'histoire. La structure de la société est essentiellement constituée par l'organisation économique de la production. Les mobiles humains ont pour origine la satisfaction des besoins de cet ordre. La nécessité économique et sociale constituent l'infra-structure historique sur laquelle s'implante la supra-structure, c'est-à-dire, l'ensemble des idées (croyances, philosophies), donc tout ce qui concerne l'idéologie de l'humanité. Cette construction n'est pas statique. L'histoire est dominée par la la loi du devenir. L'organisation économique vue comme lutte entre des forces antagonistes comme le capital et le travail,au fur et à mesure qu'elle change, changent aussi les superstructures qui étaient liées à l'ancien ordre; Morale, science, religion, politique subissent une évolution dont la direction constitue le sens même de l'histoire. Le devenir historique s'oriente vers la destruction du capitalisme,l'avènement du communisme universel et la propagation d'une idéologie matérialiste.

 

C'est le matérialisme historique

Karl marx veut retrouver les lois de l'histoire au niveau des modes de production économiques. Le matérialisme s'oppose à l'idéalisme hégélien.

 

II – La valeur de l'histoire

1 – Valeur culturelle

Il y a résurrection du passé de l'humanité. L'humanité grâce à l'histoire est comme un seul homme qui subsiste toujours

 

2 -Valeur philosophique

L'histoire est la projection de la condition humaine. Cela nous permet de comprendre comment l'esprit s'objective et manifeste sa présence au monde.

 

 

Quelques notions

L'histoire est une science de l'herméneutique, c'est-à-dire, une science de l'interprétation.

La vision historique de la philosophie chrétienne : Dieu une fois posé préside à l'évolution du monde. L'homme fait l'histoire sous le regard de Dieu. La bible devient le livre historique.

Date de dernière mise à jour : 12/08/2017