- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Quelle est la mission du poète?

 

Dnbac dissertations

 

 

Éléments pour une dissertation au bac de français

 

 

Sujet :

 

- Quelle est la mission du poète? -

 

 

Introduction

 

Nous allons tenter de répondre à la question, « quelle est la mission du

.poète »? Dans un premier temps, nous verrons en quoi la mission du poète est l’engagement dans son temps avec les notions de poète voyant, de poète guide du peuple et de révolté au sens d’engagé dans son époque; En second lieu, nous analyserons dans l’antithèse l’idée selon laquelle il doit rester isolé du monde qui l’entoure, pour cela nous verrons respectivement les notions de l’art pour l’art, la poésie comme moyen d’évasion et le concept de poète « hermétique », incapable de s’engager au nom de l’humanité.

 

 

Développement

 

thèse

 

I - la mission du poète est l’engagement dans son temps

 

1 - le poète serait un voyant

Selon Rimbaud, le poète serait un voyant capable de s’élever à l’indicible, d’aller au-delà du monde sensible. Il serait donc par excellence l’élu, seul capable de parler au nom de tous, car rien de ce qui est humain ne lui est étranger. Mais est-ce une raison suffisante pour faire du poète un missionnaire capable d’engagement dans son temps? Il semblerait si l’on se réfère à la préface des contemplations de Victor Hugo que la fonction première du poète soit d’exprimer dans ses vers son cœur et les questions de son cœur, le cœur et les questions de tous.. Même s’il dit « je », la destinée humaine est une. Il rejoint ainsi Montaigne qui pensait que chaque homme porte en lui la forme entière de l’humaine condition, « ma vie est la vôtre, vous vivez ce que vis ». Cette prise de conscience conduit le poète à s’engager dans la vie de son temps.

 

 

2 - Le poète guide le peuple

Au-delà du refuge personnel et élégiaque, le poète s’interroge sur la condition humaine et guide le peuple. Cette conception est à rapprocher de celle d’Hugo pour qui la mission du poète est d’être un guide du peuple; A travers ces vers tirés « des rayons et des ombres », 1840, nous comprenons sa fonction édificatrice :

« Peuple! Écoutez le poète!

Écoutez le rêveur sacré!

Dans votre nuit, sans lui complète,

Lui seul a le front éclairé ».

 

3 - le poète, un révolté engagé dans son temps

Le poète exprime les injustices et les souffrances. Il chante la révolte. La parole poétique est celle qui sous la plume d’Hugo a montré l’horreur du travail des enfants et des femmes dans Mélancolia; Exilé dans ses îles anglo-Normandes après le coup d’état de 1851, Hugo élabore avec les châtiments, une satire contre le second empire et se fait le porte parole des proscrits assignant au poète une fonction d’engagement et d’ultime recours : « et s’il n’en reste qu’un, je serai celui-là ». La poésie du Xxème siècle nous propose une attitude possible par rapport à l’engagement politique; Ainsi, peu après la conférence de juin 1936, les poètes surréalistes entreront dans la clandestinité pour dénoncer l’occupation nazie. De cet engagement dans la résistance, il nous reste les vers d’Aragon; « lorsque vous reviendrez car il faut revenir, il y aura des fleurs tant que vous voudrez ».

 

Mais cette conception du poète engagé dans son temps n’admet-elle pas quelques limites? Le poète ne doit-il pas rester isolé du monde qui l’entoure, chercher la consolation d’une satisfaction intérieure et reconnaître les limites de la communication poétique?

 

 

-antithèse-

 

 

II - Le poète doit rester isolé du monde qui l’entoure

 

1 - l’art pour l’art

Si l’on se réfère au mouvement formaliste de l’art pour l’art, nous constatons avec Théophile Gauthier qui élabore cette doctrine que la création artistique doit être gratuite et régie par des critères esthétiques; Nous retrouvons cette domination de l’idéal du beau chez Baudelaire dans les notes sur Edgar Allan Poe : « ainsi le principe de la poésie est strictement et simplement l’aspiration humaine vers une beauté supérieure ». Au-delà de cette quête, la mission du poète est d’offrir les plus extraordinaires invitations au voyage.

 

2 - La poésie est un moyen d’évasion

Ainsi, la poésie n’est pas synonyme d’actes sur terre. Elle n’appelle pas à la concrétisation, à la réalisation mais c’est une invitation à voyager hors du quotidien, « mon enfant ma sœur, songe à la douceur… ». C’est également une évasion dans les rêves. Loin d’être des actes sur la terre, elle est plutôt la création onirique d’un monde de nuances et de rêves, un idéal qui échappe à la logique.

 

3 - le poète est hermétique

La mission d’engagement semble compromise. En effet,les poètes ne sont pas toujours les meilleurs communicateurs, ils peuvent même apparaître hermétiques. Les multiples interprétations des poésies rendent parfois la lecture obscure ce qui remet en question sa mission de porte parole engagé dans son temps.

 

 

Conclusion

 

Cela n’empêche pas au poète de s’élever vers l’idéal recerché de beauté, de permettre l’évasion ou encore à la poésie de n’être qu’un échange entre un homme et le monde sans le souci explicite d’accomplir une mission auprès des autres. Ainsi, devrions-nous peut-être accorder aux poètes la consolation de la satisfaction intérieure.

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau