- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Iphigénie, Racine, les personnages et le mythe

DNBAC

 
 
  • IPHIGENIE
  • RACINE
  • LA TRAGEDIE, L’ART DES NUANCES
  • LE MYTHE D’IPHIGENIE
  • LES PERSONNAGES DE LA PIECE
  • Plan de l'analyse :
  • Introduction
  • Développement
  • I - Le mythe d'Iphigégnie
  • Transition
  • II - Les personnages

 

IPHIGENIE
RACINE

DNBAC

LA TRAGEDIE, L’ART DES NUANCES
LE MYTHE D’IPHIGENIE
LES PERSONNAGES DE LA PIECE

- Étude d’une œuvre -


Introduction

La première représentation d’Iphigénie est donnée au cours de fêtes à Versailles par le roi en 1674. Dans cette tragédie, le destin des hommes est soumis à la volonté des Dieux. Racine fait une apologie du tragique grec dont il s’inspire. La tragédie suscite la compassion, la terreur, en particulier à l’acte II, scène II. Nous pouvons considérer la tragédie racinienne comme un poème. Les paroles se suffisent à elles-mêmes; On ne doute pas de l’efficacité du langage. Le poème doit tout dire. Le texte ne comporte aucune indication de mise en scène, de geste ou je jeu de physionomie. La tragédie n’est pas figuration ou une contre façon des actions des hommes; D’où la nécessité des monologues et des confidents,la tragédie est un poème dialogué. Il y a une alliage entre cette violence des mythes qui crée une atmosphère de frayeur où des dangers inéluctables sont présents et menaçants pour tous les personnages. L’alexandrin théâtral nous renvoie une image poétique pleine de nuances et de contrastes. Il y a une variation sous l’apparente monotonie de l’alexandrin. Le travail de Racine sur l’alexandrin consiste à jouer sur les nuances. Dans un premier temps, nous verrons le mythe d’Iphigénie, puis en second lieu,les personnages et leur psychologie.

Développement


le mythe d’Iphigénie

Fille d’Agamemnon et de Clytemnestre, elle fut sacrifiée par son père à Artémis afin de fléchir les Dieux qui retenaient par des vents opposés la flotte grecque. Il décide donc d’offrir sa fille pour qu’Agamemnon parte en guerre. Agamemnon est devenu amant de Clytemnestre pendant la guerre de Troie. Pour venger la mort de leur père Oreste et Électre tuèrent Égisthe et Clytemnestre leur propre mère, la famille est maudite.

les personnages de la pièce


Tous les personnages sont connus par la littérature grecque. Nous avons la création d’un nouveau personnage pour la réécriture du mythe, Eriphile. A partir de la référence grecque, Racine a crée les caractères des personnages en toute liberté.


Agamemnon : Dès l’Iliade, il est un chef jaloux et un homme craintif. Il redoute l’armée d’Ulysse et de la toute puissance de Calchas, le devin. Racine a dessiné le personnage en mettant en relief ses aspects les moins glorieux; ses décisions sont le fruit d’influences diverses qu’il subit, il les remet en question dès qui doit passer à leur exécution cherchant un refuge, un faux-fuyant. Il n’est finalement délivré que par les révélation de l’oracle que Calchas fait connaître au moment où Iphigénie s’apprête à mourir.


Achille : Héros grec de l’Iliade invincible, excepté le talon; Chez Racine,le mariage des deux jeunes gens est prévu depuis longtemps. La galanterie est présente dans ses propos. Racine a laissé au personnage mythique sa valeur militaire, son ardeur à la guerre qui n’éteint pas son amour, ni sa soif de vengeance.


Iphigénie : Amoureuse d’Achille, elle est capable d’infliger à Eriphile des paroles humiliantes qu’elle regrette bientôt dès qu’elle est sûre de l’amour d’Achille. Lorsqu’elle apprend qu’elle est la victime désignée par les Dieux, elle veut éviter un affrontement entre Achille et Agamemnon. Lorsqu’elle s’adresse à son père, c’est pour le mettre en face de ses responsabilités La conscience des devoirs que lui impose son rang l’empêche de se révolter contre la décision du roi, même lorsqu il lui interdit d’aimer Achille; Elle mourra, non pour la Grèce mais pour être associée à Achille qui lui devra ainsi sa victoire sur les troyens;


Clytemnestre : Avec Agamemnon, elle a quatre enfants, Oreste, Électre, Iphigénie et Chrysothémis. Dans la tragédie d’Euripide, elle est la mère acharnée à défendre son enfant, elle se révolte lorsqu’Agamemnon lui interdit d’assister au mariage d’Iphigénie. Racine nous la présente comme une princesse soucieuse des apparences et des honneurs dus à son rang, elle est capable d’obéir à son mari. Mais dès qu’elle connaît la vérité, elle se montre capable de fureur.


Ulysse : Il a perdu chez Racine beaucoup des traits que nous lui connaissons travers l’épopée homérique; Il sait trouver les arguments qui conviennent pour empêcher Agamemnon de céder à l’amour paternel. Il représente le pouvoir étatique.
 

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau