Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Citation de Blaise Cendrars : "la publicité est la fleur..."

 

Dnbac dissertations

 

Les corrigés au baccalauréat de français

Dissertation corrigée séquence la poésie

 

 

Sujet :

Blaise Cendrars, poète de la modernité, parlant de la publicité, affirme :

 

« la publicité est la fleur de la vie contemporaine, elle touche à la poésie ».

Dans un essai argumenté, vous soutiendrez la thèse de Blaise Cendrars et vous montrerez comment la publicité joue souvent sur cet « écart » entre son style et ce que « tout autre aurait dit ».

 

Compréhension du sujet

 

Dans le but de bien traiter le sujet, vous devez prendre le temps de le lire autant de fois que cela est nécessaire, puis en second lieu, il serait bon de souligner les concepts importants qui sont susceptibles d’orienter votre réflexion. Il s’agit ici de développer votre questionnement et d’apporter des réponses autour de la notion de publicité, il vous faut chercher tout ce qui peut la mettre en avant, ses qualités tant au niveau artistique, que commerciale et tirer les conséquences des idées avancées. Il va de soi qu’il ne faut pas omettre de justifier les notions soutenues avec des exemples. Le contre argument ne doit pas non plus être négligé, comment serait un monde sans publicité? Il est nécessaire ensuite de faire une étude comparative avec la poésie de façon à établir les points communs. Enfin, puisqu’il s’agit de ramener la publicité à la poésie, le langage qui leur est propre sera également à analyser.

 

 

Plan proposé

Introduction

 

La publicité est un vaste sujet, en particulier dans notre monde moderne, c’est une question inépuisable, un sujet très vaste dont il est difficile de faire le tour. Blaise Cendrars en 1927, en fait l’apologie, il s’oppose ainsi à ses détracteurs très virulents, il va adopter une position de défenseur ardent de la publicité pour ses qualités artistiques. Nous savons que la publicité correspond à une économie en marche, qu’elle tente de servir, ce qui va de pair bien sûr avec l’essor du commerce et la production de masse. Le concept de publicité est annoncé par Cendrars par l’intermédiaire d’une métaphore, il considère la publicité comme « la fleur de la vie contemporaine » et ajoute t’il, « elle touche à la poésie ». Au jour d’aujourd’hui la publicité est partout et concevoir un monde sans elle serait paradoxal, car cela ne reflèterait pas l’état d’esprit d’une société soucieuse de son économie. Un monde sans publicité est parfaitement inconcevable. Dans le but d’analyser notre sujet, comment la publicité joue t’elle souvent sur cet écart entre son style et ce que tout autre aurait dit? Nous verrons dans un premier temps, l’étude comparative de la publicité et de la poésie tout en en faisant une apologie de façon à illustrer la thèse de l’auteur, nous tenterons de les associer autour de qualificatifs communs comme, « esthétique », « artistique », « variée », « surprenante », « inventive », « poétique ». En second lieu, nous nous concentrerons sur les autres aspects de notre question et montrerons en quoi et comment elle sert tant l’homme que l’économie et les finances d’un pays.

 

 

 

I - la publicité comme art populaire

1 - la publicité est synonyme de vie

Pourrions nous au jour d’aujourd’hui imaginer un monde sans publicité, elle est en effet partout jusque dans nos rues à peupler les mûrs, que serait notre monde s’il était sans publicité? Nos rues, nos gares, nos places seraient nues et bien tristes sans les images souvent très colorées et les enseignes lumineuses qui illuminent nos grandes villes comme Paris et New York, pourrions nous concevoir New York sans publicité? Elle est partout et sollicite nos sens à tout instant, le jour et la nuit toujours présente elle nous accompagne quelque soit notre trajet et nous attire, les couleurs sur les affiches des pages de magazines réveillent notre œil, les slogans peuplent notre quotidien sonore. Nous pouvons la définir comme indispensable à notre monde moderne, multiple, variée, vive, gaie par son humour car notre monde n’est pas toujours réjouissant, elle apporte une touche d’humour car elle manie très souvent le second degré.

 

2 - l’aspect esthétique et artistique de la publicité

Il faut bien le reconnaitre, outre ses talents humoristiques elle présente de nombreuses qualités esthétiques et artistiques. Elles peuvent avoir le tire d’un court métrage réalisé par un réalisateur bien connu ou encore par de grands artistes photographes avec comme application directe derrière le message des techniques d’arts graphiques impressionnantes et très sophistiquées. C’est un art complet et reconnu qui nécessite pour trouver son champ d’application de grandes ressources tant au niveau technique qu’artistique. La publicité est un art, parfois un film miniature qui compile plusieurs arts en même temps. Elle peut tout aussi bien manier la technique du noir et blanc que valoriser ses produits par le jeu des couleurs. Elle est à la croisée de plusieurs arts manifestement, nous voyons une marque de bière qui nous propose une scène provençale accompagnée d’une musique de Verdi.

 

3 - l’aspect poétique de la publicité

Il semblerait que la publicité soit très proche de la poésie, elles ont pour dénominateur commun d’exploiter les mots dans le but d’entretenir leur magie respective, nous pouvons mettre en avant les sonorités propres au genre poétique que l’on retrouve dans la publicité le plus souvent, nous pouvons citer par exemple le slogan bien connu « dubo-dubon-du bonnet «  que l’on pouvait lire partout dans le métro à une certaine époque. Nous retrouvons aussi les calembours et les jeux de mots très fréquents comme, « mini mir, mini-prix mais il fait le maximum ». Nous pouvons ainsi mettre en avant l’aspect poétique de la publicité de manière très certaine, la publicité joue souvent sur l’écart entre des formules nouvelles et ce que « tout autre aurait dit » communément, et en cela elle rejoint la poésie qui dévoile ainsi que l’affirme l’écrivain Cocteau. Bien que son but soit de vanter les qualités d’un produit propre à la société de consommation, la publicité utilise en fait les mêmes procédés d’expression que la poésie. Le pouvoir des mots accentué par les figures de rhétorique comme les métaphores et les hyperboles, sert à la fois la poésie et la publicité, elles exploitent toutes les deux la force évocatrice des mots. La créativité en matière publicitaire est sans cesse renouvelée utilisant ainsi toutes les ressources de la technologie moderne, on assiste alors à la naissance d’un genre nouvelle de publicités, celles qui sont animées, celles qui sont en relief.

 

Au-delà de l’art populaire que semble être la publicité, si proche de la poésie du fait de ses qualités attractives esthétiques et artistiques, l’art publicitaire sert une réalité moderne et remplit d’autres fonctions au niveau commercial et humain.

 

 

II - l’utilité de la poésie

1 - au niveau commercial

Nous voyons les nombreuses qualités de cet art si particulier qu’est la publicité, nous avons un art toujours renouvelé en proie aux dernières nouveautés toujours capable de plus de créativité et de langages adaptés aux diverses technologies. Mais cet aspect poétique n’est pas le seul à caractériser la publicité, d’autres raisons font que l’on peut en parler dans les termes de l’écrivain comme ‘la fleur de la vie contemporaine ». Nous pouvons mettre en évidence l’aspect commercial de cet art, en effet elle présente de grands enjeux économiques. La publicité reflète l’économie d’un pays, elle fait marcher le commerce et assure la promotion. son rôle commercial et économique est indéniable. Elle assure en outre la promotion de bien des expositions artistiques, système du sponsoring qui repose exclusivement sur elle.

 

2 - au niveau humain

Son potentiel commercial est tout aussi manifeste et indéniable que son aspect humain qui lui confère une importance essentielle et primordiale dans notre société moderne. Son intérêt semble difficilement remis en cause, son apport humain est certes manifeste et c’est aussi sans doute pour cette raison qu’elle contribue à être ce qu’elle est et à représenter ce qu’elle symbolise, à savoir, « la fleur » de notre monde moderne. L’information véhiculée par la publicité offre au lecteur la possibilité de choisir, la liberté de choix entre plusieurs informations la rend indispensable pour celui qui doute et est en quête de renseignements sur un produit quelcquonque, elle offre la possibilité de choisir en connaissance de cause. Nous savons à un niveau plus philosophique qu’ avoir le choix est le début de la liberté. Mais il peut s’agir d’un investissement différent d’un produit ménager ou d’un produit banal, elle peut aussi élargir sa propagation et enrichir son travail d’information pour servir des causes humanitaires, des actions caritatives. On pourrait ainsi affirmer que du fait de sa présence et de ses investissements divers elle produit fatalement chez l’homme certaines prises de conscience et interdit en ce sens l’ignorance et l’indifférence en particulier lorsqu’il s’agit de défendre une cause humanitaire.

 

 

Conclusion :

Nous voyons ainsi que la citation du penseur se vérifie, en effet la publicité semble être « la fleur » de notre monde moderne, elle touche à la poésie, elle en présente l’aspect attractif, les qualités esthétiques et artistiques, elle se caractérise par son inventivité, en outre nous avons vu qu’elle présentait des intérêts non négligeables au niveau commercial et humain au point de pouvoir soutenir des causes humanitaires. Nous pouvons cependant émettre quelques limites et reconnaitre que sa présence est parfois un peu trop envahissante, elle peut parfois également souffrir d’un manque d’originalité au sens artistique du terme au risque de se banaliser.

 

Date de dernière mise à jour : 06/08/2017